Saint-Laurent du Maroni

Pour le sénateur Georges Patient : Non à la désertification rampante de la Poste en Guyane !


Le sénateur Georges Patient a envoyé aujourd’hui un courrier à M. Thierry Fournier, Directeur de la Poste de Guyane, pour s’élever contre la réorganisation qui doit être effective à la fin du premier semestre 2013.

Depuis plusieurs années, la Poste, par de nombreuses réorganisations, revoit à la baisse sa présence et son devoir d’aménagement du territoire comme elle s’y était engagée. En France hexagonale les bureaux disparaissent dans les villages et les régions qui se désertifient, la présence postale disparaissant ou étant simplement représentée par des agences postales communales. La Guyane suit la même tendance, avec comme conséquences directes la disparition de 70 emplois en cinq ans, la réduction des horaires d’ouverture dans certains bureaux, la transformation de bureaux de plein exercice en agences postales ou encore la nomination de cadres extérieurs à la Guyane au détriment de
la promotion locale. Or la Guyane n’est pas comme certaines régions métropolitaines en voie de désertification.

Bien au contraire ! Les recettes imaginées par la direction nationale de la Poste ne peuvent s’appliquer telles quelles ici. La logique voudrait que la présence de la Poste se renforce et suive l’évolution exponentielle de la démographie de la Guyane. Ce projet est complètement inadapté à la Guyane de part sa configuration géographique, sociale et démographique. Cela va à l’encontre des besoins et de la situation des guyanais.

Le faible taux d’équipements des clients en ordinateur et connections internet, le 3639 non joignable d’un mobile, les zones non pourvues de réseaux téléphoniques, électriques, population en grande partie non francophone, fort taux de clientèle sociale rendent obligatoire la mise en place d’une organisation spécifique en Guyane.

De plus cette nouvelle organisation isolera non seulement les agents mais aussi la population concernée surtout dans les communes éloignées et enclavées. L’automatisation à outrance que mène la Poste dans ses bureaux, signe la perte de l’esprit de service et l’abandon de ses clients les plus fragiles, ceux qui ne peuvent se passer de l’assistance d’un agent. Enfin l’isolement des agents entraînera un stress supplémentaire, une augmentation des congés de maladie et des risques d’agression et d’intrusion plus grands.

C’est pourquoi, alerté par des agents postaux et leurs organisations syndicales, le sénateur Georges Patient tient à marquer sa réprobation face à l’évolution que connait la Poste de Guyane. De plus, il interviendra très prochainement auprès de Mme Fleur Pellerin, Ministre déléguée auprès du Ministre du redressement productif, chargée des petites et moyennes entreprises, de l’innovation et de l’économie numérique, et qui a la responsabilité des dossiers concernant la Poste.
20 Février 2013 - écrit par M. F.


              






Facebook

Les annonces

Vente (69)

Divers (15)

Immobilier (39)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube