Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Premières Journées pour une « Gestion durable de l’estuaire du Maroni »

Dans le cadre du projet CARET Guianas, l’association Kulalasi, la Municipalité d’Awala Yalimapo et le WWF ont le plaisir de vous convier aux premières journées axées vers une gestion durable de l’estuaire du Maroni qui se tiendront à Awala Yalimapo, les 23 et 25 octobre 2007. .


Premières Journées pour une « Gestion durable de l’estuaire du Maroni »
La région du plateau des Guyanes est reconnue mondialement comme l’un des berceaux d’une forte biodiversité. Cette région se caractérise aussi par la richesse de ses populations humaines, d’origines extrêmement multiples. Les pays de la région partagent ainsi certaines caractéristiques fortes, telles que la concentration des populations sur la frange littorale de chaque pays, et l’importance que les ressources halieutiques revêtent à la fois pour le quotidien de nombreuses communautés littorales, et pour l’économie de chacun des territoires concernés. Une autre grande caractéristique réside dans le tourisme de nature, ou écotourisme, censé devenir progressivement un axe majeur de développement durable sur un certain nombre de sites.

L’un des freins majeurs au développement et/ou la gestion durable des Guyanes réside probablement dans l’enclavement relatif auquel chaque pays est confronté. Ceci est encore plus marqué pour certains territoires frontaliers, généralement éloignés des centres décisionnels. Certains de ces territoires représentent pourtant des zones d’importance écologique majeures. Le cas de l’estuaire du Maroni résume parfaitement ces enjeux.

Les deux rives de l’embouchure du Maroni se caractérisent ainsi par une présence humaine homogène, représentée par les communautés amérindiennes kali’na de Galibi & d’Awala Yalimapo. Cet estuaire se distingue aussi par son importance écologique reconnue (bordée de réserves naturelles sur ses deux rives). Enfin, tout en représentant une zone frontalière entre le Suriname et la Guyane française, l’estuaire continue d’être un lieu d’échanges privilégiés entre communautés littorales. Depuis quelques années, il représente aussi un site d’intérêt touristique majeur pour chacun des pays limitrophes, et abrite des ressources halieutiques convoitées.

En dépit des nombreux enjeux concentrés sur cette zone, les secteurs du tourisme et de la pêche restent peu documentés. Ces deux domaines d’activité entraînent d’ors et déjà une série d’effets trans-frontaliers, difficiles à appréhender s’ils ne sont abordés que dans le cadre d’une approche limitée aux frontières d’un seul des deux pays concernés.

Fort de ces constats, et dans le cadre du projet CARET* Guianas, le WWF, en collaboration avec l’association Kulalasi et la Municipalité d’Awala Yalimapo, propose la tenue des premières Journées de « gestion durable de l’estuaire du Maroni ». Ces journées viendront utilement compléter le projet Owala, visant un aménagement et un développement intégrés du Nord Ouest guyanais.


Ces journées, totalement placées dans une perspective trans-frontalière, inviteront acteurs & décideurs du Suriname et de Guyane française à se réunir pour aborder deux secteurs à forte importance : le tourisme lors de la première journée, la pêche lors de la seconde journée (programmes prévisionnels en annexe).


Pour chaque thème, la journée proposera en matinée un état des connaissances du secteur, par pays, puis plus spécifiquement dans la zone considérée. L’après-midi sera dédié à la réalisation de groupes de travail, où les attentes de chaque rive seront abordées, puis replacées dans une échelle régionale trans-nationale.


Les résultats attendus de chacune de ces journées résident dans un dialogue ouvert et constructif sur chacun des thèmes, dans une meilleure compréhension réciproque du fonctionnement et des projets de chaque rive de l’estuaire, et dans l’identification concertée de priorités régionales pour une meilleure gestion de l’estuaire du Maroni.

* CARET (Coordinated Approach to Restore Endangered Turtles) Guianas est une initiative du WWF, menée en partenariat avec le Stinasu (Suriname), le CNRS, l’association Kwata et la Sépanguy, visant à connaître, protéger & valoriser la présence des tortues marines dans la région, et à favoriser une gestion durable de l’estuaire du Maroni.







Le programme:

Premières Journées pour une « Gestion durable de l’estuaire du Maroni »
Mardi 23 octobre 2007
Le tourisme.

Matinée :
09h-09h 20 ; accueil des participants.

* 09h20 : Ouverture de la Journée par les organisateurs.
* Le contexte par projet :
o le projet OWALA (S. Ferraroli, PNRG)
o le projet CARET (L. Kelle, WWF)
* 09h 30 : Panorama du tourisme sur les Guyanes (F. Budhan, GDF)
* 09h 35 : Importance du tourisme au Suriname : chiffres-clé, atouts, provenance des visiteurs, tendances (K. Tjon Pian Gi, STS)
* 09h 55 : Importance du tourisme en Guyane : chiffres-clé, atouts, provenance des visiteurs, tendances (E. Madeleine, CTG)
* 10h15 : Le tourisme à Galibi, Suriname (G. Kajoeramari, Galibi)
* 10h35 : Le tourisme à Awala Yalimapo, Guyane (F. Tiouka, Awala Yalimapo).
* 10h55-11h05 Pause café (10 min)
* 11h10 : Coopération régionale et tourisme (R. Kanamma, RG & C. Padra, CTG).
* 11h25 : Faisabilité d’un produit touristique régional autour des tortues marines (C. Padra, CTG)
* Synthèse des présentations, instructions pour le groupe de travail (5min+remarques)

12h15-13h30 Déjeuner (Chez Madame Rita Thérèse, Awala).
Pour les personnes inscrites auprès des organisateurs.

Après midi :


* 14h : Groupe de travail : quelles perspectives pour le tourisme autour de l’estuaire du Maroni ?
1. Perspectives pour Galibi : attentes, projets, contraintes actuelles. Niveau local et transfrontalier. (1 heure)
2. Perspectives pour Awala Yalimapo : attentes, projets, contraintes actuelles. Niveau local et transfrontalier. (1 heure)

* 15h : Restitution du groupe « Galibi »: attentes locales, projets, contraintes locales et transfrontalières. (10min + questions)
* 15h 20 : Restitution du groupe « Awala-Yalimapo » : attentes locales, projets, contraintes locales et transfrontalières. (10min + questions)
* 15h 40 : Recommandations pour une gestion trans-frontalière durable du tourisme dans l’estuaire du Maroni : Projets prioritaires à Galibi & Awala Yalimapo, synergies, moyens nécessaires, démarches à mener 10 min+ questions.
* 16h : clôture de la première journée.


PNRG : Parc Naturel Régional de Guyane. GDF : Gîtes de France. STS : Suriname Tourism Foundation. CTG : Comité du Tourisme de la Guyane. RG : Région Guyane. WWF : World Wide Fund for nature, Organisation mondiale de protection de l’environnement.

Jeudi 25 octobre 2007
La pêche

Matinée :
09h-09h 20 ; accueil des participants.

* 09h20 : Ouverture de la Journée par les organisateurs.
* 09h 35 : Le secteur pêche au Suriname : chiffres-clé. Le cas de la pêcherie côtière : unités de pêche, engins, production, outils de suivi (20min). Contexte législatif de la pêcherie côtière au Suriname (5min+questions)
* 10h05 : Le secteur pêche en Guyane : chiffres-clé. Le cas de la pêcherie côtière : unités de pêche, engins, production, outils de suivi (20min).
* 10h35 Pause café (10 min)
* 10h 50 : L’activité de pêche dans l’estuaire du Maroni : Galibi, Paramaribo, fonctionnement de la zone de non-pêche de Galibi (20min+questions)
* 11h15 L’activité de pêche dans l’estuaire du Maroni : Awala Yalimapo, Coswine, Saint Laurent du Maroni, Iracoubo, Sinnamary (20min+questions)
* 11h40 Pêche et tortues marines dans l’estuaire du Maroni (10min+ questions)
* 12h : pêche côtière, contexte législatif, & spécificités de la zone de l’estuaire (10min + questions)
* Synthèse des présentations, instructions pour le groupe de travail (5min+remarques)

12h 30 – 13h 30 Déjeuner

Après midi :

* 14h : Groupe de travail : quelles gestion durable de la pêche dans l’estuaire du Maroni ?
1. Pêcherie côtière du Suriname : attentes, projets, contraintes actuelles. Niveau local et transfrontalier. (1 heure)
2. Pêcherie côtière de Guyane : attentes, projets, contraintes actuelles. Niveau local et transfrontalier. (1 heure)

* 15h : Synthèse Attentes, projets, contraintes locales et transfrontalières pour les pêcheries côtières du Suriname fréquentant l’estuaire du Maroni (10min + questions)
* 15h 20 : Attentes, projets, contraintes locales et transfrontalières pour les pêcheries côtières de Guyane fréquentant l’estuaire du Maroni (10min + questions)
* 15h 40 : Synthèse des recommandations pour une gestion trans-frontalière durable de la pêche dans l’estuaire du Maroni : moyens nécessaires, étapes envisagées.
* 16h : clôture des journées « gestion durable de l’estuaire du Maroni ».
22 Octobre 2007 - écrit par Mairie d'Awala Yalimapo


              

Suivez-nous