Saint-Laurent du Maroni

Publications de " Migrations, Famille et Vieillissement " et des comptes économiques 2011


Un Guyanais sur quatre n’a jamais quitté son département. A l’inverse, un sur cinq en est parti plus de six mois, pour le service militaire, les études ou pour trouver un emploi. A son retour, il occupe souvent une position plus favorable sur le marché du travail.
La Guyane demeure aussi, plus que tous les autres Dom, une terre d’immigration : elle compte plus d’« immigrants » (63 %), personnes nées hors du département et venues s’y installer, que de « natifs » (37 %).

Familles monoparentales et maternités précoces sont fréquentes en Guyane. Plus d’un enfant guyanais sur quatre vit toute son enfance avec un seul de ses parents et parmi les jeunes femmes âgées de 20 à 30 ans, plus d une sur quatre a été mère avant l’âge de 20 ans.

Les solidarités intergénérationnelles demeurent importantes en Guyane : les personnes âgées sont souvent aidées dans leur quotidien par leurs proches, mais elles reçoivent peu d’aide financière régulière qui bénéficie nettement plus aux jeunes.

Plus d'informations en pièces jointes.

mfv_guyane3_.pdf mfv GUYANE3 .pdf  (1.77 Mo)
comptesrapides2011_gy__cerom.pdf comptesrapides2011_gy CEROM.pdf  (159.8 Ko)

14 Octobre 2012 - écrit par M.F.


              






Facebook

Les annonces

Vente (119)

Divers (17)

Immobilier (55)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube