Saint-Laurent du Maroni

Rapport sur la pêche illégale : Estimation de la pêche illégale étrangère en Guyane Française


Le nombre de navires illégaux est conséquent, avec en tête les navires d’origine brésilienne. Aujourd’hui la ressource serait davantage exploitée par les navires étrangers (60% des navires en 2010) que par les embarcations locales et cette tendance pourrait s’amplifier.

Non seulement cette flotte semble augmenter (à vérifier fin 2012) mais leurs récidives également (40% en 2010). Dans 4 à 5 ans, si la tendance actuelle se perpétue, environ la moitié des navires observés pêchant illégalement dans les eaux côtières de la Guyane seraient des récidivistes, des « habitués » venant pêcher illégalement en toute connaissance de leur illégalité. Concrètement, la présence étrangère dans les eaux territoriales exploserait.

Un pêcheur local verrait, en moyenne, aujourd’hui plus de trois fois plus de bateaux étrangers illégaux qu’il y a à peine 3-4 ans.
De plus, la pêche illégale est plus efficace : filets pouvant atteindre 5 km, existence de « Tapouille-filles », un équipage souvent conséquent (régulièrement supérieur à 10 marins), une flotte plus grosse et plus rapide, etc.

La conséquence de tous ces facteurs combinés est que la production illégale estimée dépasse la production locale et serait, en 2010, approximativement 2.5 à 3 fois supérieure. En considérant que les navires illégaux ne remplissent leurs cales qu’à moitié (hypothèse la plus faible), la production illégale resterait 1.4 fois supérieure. Il est souhaitable de travailler de concert avec la marine nationale et organiser des embarquements réguliers afin de pouvoir estimer cette production illégale par espèce.

Vous pourrez prendre connaissance du rapport en cliquant sur la pièce jointe.

rapport_peche_illegale_2012.pdf Rapport pêche illégale 2012.pdf  (1.3 Mo)

5 Octobre 2012 - écrit par M. F.


              






Facebook

Les annonces

Vente (73)

Divers (11)

Immobilier (37)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube