Saint-Laurent du Maroni

Récupération des piles usagées

Les élèves du collège Albert Londres souhaitent effectuer une sensibilisation à la récupération des piles usagées en direction de la population de Saint-Laurent.
Pour ce faire, nous avons décidé d'organiser un stand d'information au marché les mercredis 5 et 12 mars 2008 dans lequel 5 élèves de la classe environnement présenteront le « bac à piles » et discuteront avec la population au sujet de la nécessité de la récupération des piles usagées.


Nous sommes tous concernés par la récupération des piles usagées.

Récupération des piles usagées
L'abatti, la pêche, la chasse, en Guyane plus qu'ailleurs les hommes se nourrissent des richesses de la nature. Or nous avons pris de très mauvaises habitudes en rejetant nos piles usées à la poubelle car ce geste a des conséquences graves en termes de pollution de la nature. Ce geste, qui peut entrainer des maladies, est donc aussi très lourd de conséquences pour nous et pour nos enfants.
Alors afin de préserver notre environnement, et donc de moins polluer, les élèves du collège Albert Londres ont choisi de mener une action de sensibilisation, c'est à dire d'expliquer à la population de Saint-Laurent pourquoi les piles usées doivent être récupérées dans des bacs spéciaux pour ensuite être recyclées dans des usines en métropole.
Un stand d'information sera donc organisé les mercredis 5 et 12 mars 2008 au marché de Saint-Laurent, et un bac de récupération pour les piles usées sera mis à votre disposition afin que vous veniez vous-même y déposer toutes vos piles usées.

Alors commencez à mettre toutes vos piles usées de coté et venez vous-même, ou bien donnez à quelqu'un qui vient au marché, afin de déposer dans notre bac de récupération vos piles usagées.
Vous l'avez compris, ce geste civique sert avant tout à protéger notre environnement, et donc à nous protéger, nous et nos enfants, de nouvelles maladies dues à cette pollution.

Merci à tous et rendez-vous les mercredis 5 et 12 mars au marché de Saint-Laurent.


Informations complémentaires :

Cette action se situe dans la continuité logique du projet « Piles usagées » porté par Mademoiselle Duc et Monsieur Cheminel David.
Ce projet à pour but une sensibilisation des élèves et de leur famille à la récupération des piles usagées, et donc au recyclage des piles.
Dans un premier temps, nous avons demandé à la CCOG en charge de l'environnement et des déchets dans l'ouest guyanais, une touque à piles afin de récupérer les piles usagées.
Nous avons ensuite retransmis toutes les lettres et la procédure administrative à tous les collèges et les lycées de Saint-Laurent afin que ces lieux stratégiques s'équipent rapidement d'un bac de récupération des piles usagées et ainsi commencer une sensibilisation massive des élèves.
Puis la classe de 4eme6 (classe environnement) divisée en 5 groupes, a décoré ce bac, réalisé des affiches, et des panneaux explicatifs.
Dans un même temps, un dossier pédagogique (sur un support informatique) sur le recyclage a été préparé puis exposé à tous les délégués de classe lors d'une réunion d'information spéciale.
Les délégués de classe étant par la suite chargés de retransmettre ces informations, c'est à dire d'exposer le dossier pédagogique informatique à l'ensemble de la classe lors d'une heure de vie de classe avec leur professeur principal, et d'insister sur le rôle de relais de l'information de chacun des élèves vers leur famille et amis.
Ainsi c'est l'ensemble des élèves du collège qui aura été sensibilisé à la récupération des piles usagées et à leur recyclage et ce avec un engagement fort.
Engagement que nous avons voulu mettre en évidence et concrétiser par la tenu de ce stand au marché de Saint-Laurent du Maroni.
D'autre part, et en attendant que la CCOG dispose des bacs à piles dans les endroits stratégiques de Saint-Laurent du Maroni tel que prévu, les élèves du collège Albert Londres ont souhaité donner leur bac décoré à la bibliothèque municipale, lieu où il sera facile, pour la population, de prendre l'habitude d'y déposer les piles usagées.
29 Février 2008 - écrit par davidcheminel@yahoo.fr


              

Commentaires

1.Posté par sous-préfecture le 05/03/2008 14:51
Je tiens à vous informer qu'à la Sous-Préfecture une touque est à la disposition des administrés pour poser les piles usagées.

2.Posté par cheminel le 06/03/2008 09:31
Evaluation de l'action

Rappel des indicateurs et des méthodes d'évaluation prévus pour l'action :
- le nombre de piles usagées récoltées (un système de comptage sera mis en place en plus de la pesée de la touque à l'arrivée au marché à 7h45, puis pesée à 12h.)
le nombre de passants qui répondront au questionnaire.
le nombre de passants qui ramèneront des piles, surtout la deuxieme semaine, suite à l'impact du questionnaire
le nombre de journalistes présents et d'interviews effectuées.


Concernant le mercredi 5/03/08:

Un peu plus d'1 kg de piles récoltées.
Seule une dizaine de personnes ont déposé des piles usagées dans notre bac, cependant l'action de sensibilisation a très bien fonctionnée.
En effet, une centaine de passants ont répondu au questionnaire dont 87 signatures recueillies de personnes qui s'engagent à mettre de coté toutes leurs piles usagées et à les déposer dans les bacs à piles.
L'information est aussi bien parvenue aux médias puisque 4 interviews ont été réalisées durant notre action au marché ; RLM100, France Guyane, RFO radio, et RFO TV qui a diffusé le reportage le mercredi 5 mars durant le journal TV (reportage accéssible sur internet http://guyane.rfo.fr rubrique voir les journaux télévisés de l'Outre-mer).

Les 5 élèves du collège sont restés concentrés sur leur mission et se sont très bien comportés. Motivés et volontaires, ils ont permis à cette action d'être un succès sur tous les plans.

Encouragés par les témoignages recueillis lors de notre action, nous attendons une meilleure récolte pour le mercredi 12 mars.
Nous remercions l'ensemble de la population et vous donnons rendez-vous sur le marché mercredi prochain.

3.Posté par David le 07/03/2008 07:54
D'autre part, si vous êtes intéréssé pour obtenir un bac à pile ou réaliser une action de sensibilisation (dans une école par exemple), je peux vous fournir tous les documents administratifs et pédagogiques nécéssaires.

4.Posté par david le 13/03/2008 11:39
Concernant le mercredi 12/03/08 :
5 élèves de 4eme6 ont participé à cette matinée sur le marché.
La pluie est tombée pratiquement toute la matinée et, par rapport au mercredi 5, le marché a été beaucoup moins fréquenté.
Seule 0,100 kg de piles récoltées cependant l'action de sensibilisation a très bien fonctionné.
En effet, 52 signatures recueillies par des personnes qui s'engagent à mettre de coté toutes leurs piles usagées et à les déposer dans les bacs à piles.
Un moins bon rendement que la matinée du 5 mars que l'on peut expliquer par 2 facteurs importants, moins de monde au marché à cause de la pluie, et la forte mobilisation des médias pour le 5 mars.

Globalement, action très positive puisque, outre la sensibilisation à la récupération des piles
usagées, les élèves de 4eme ont aussi appris à aller vers des inconnus pour engager une conversation, à se présenter et à presenter leur action, et donc à prendre de l'assurance et confiance en soi.
Tous les élèves volontaires qui ont participé ont adopté un comportement exemplaire et sont véritablement fières d'avoir réalisé cette action de sensibilisation et d'avoir valorisé le travail du collège Albert Londres.

La mise en place de bacs à piles en ville et sur le fleuve par la CCOG ne suffiera pas à elle seule à changer les comportements des habitants. Cette mise en place devra, dans tous les cas, s'accompagner par une campagne de sensibilisation.
Les collèges et lycées sont des lieux stratégiques afin d'opérer cette sensibilisation, d'abord parce
que les jeunes élèves prendront rapidement de bonnes habitudes en déposant leurs piles usagées dans les bacs, mais aussi parce que ceux-là peuvent très facilement sensibiliser le reste de leur famille, leurs amis et voisins.


5.Posté par youss le 18/03/2008 04:52

Avant de jeter les piles usagées certaines sont rechargeables !!!!!!!!! donc essayer de les charger avant de les jetter. utiliser uniquement les chergeurs qui fournissent 1.5V par pile.
bonne ecoute les MPtistes

6.Posté par youss le 18/03/2008 05:13
concernant l'action je ne sais pas mais il parrait que l'homme se sentant dans une immensité le fait de jeter une pile ne va pas lui poser de probléme. Dans ce domaine vaux mieux laisser les investisseurs privés se reunir pour trouver une solution. Faire travailler des gens dans le recyclage. Dans ce domaine si la guyane poura ligeferer en imposant aux fabriquants de pile de s'associer dans la recupreration de leurs biens ça sera formidable, car ces sociétés vont aider les petits investisseurs a faire face aux temps morts c'est a dire le temps ou il n y a pas de recuperation et pas assez d'entrée pour payer les salariés.
d'un autre domaine il faut aussi prendre en compte l'esprit des femmes et des hommes. Les femmes sont toutes interessées par les economies et les transactions. Si vous demandez a une femme de foyer de vous garder une pile contre quelques choses elle le fera au contraire si vous le demandez a un homme possible 1 sur 10 le fera.
on dit chez nous "" si l'hommee st une rivière la femme est un lac""

7.Posté par arnaud le 18/03/2008 22:33
Bizarre ce post envoyé par un colistier en pleine periode electorale ?

8.Posté par ...... le 29/05/2009 10:22
coucou sa va ?? moi ouii koi de neuf ?...
moi riien ..
Sarah je t'aiime fort fort ...
Casoou aussiii biensur et Léaa
... :):)

Nouveau commentaire :
Twitter







Facebook

Les annonces

Vente (76)

Divers (14)

Immobilier (38)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube