Saint-Laurent du Maroni

Regards de la DJSCS sur le Tour de Guyane 2013


Selon la Directrice de la Jeunesse, des sports et de la cohésion sociale, le Tour de Guyane est l’animation phare des grandes vacances. Il draîne tous les regards sur le cyclisme , mobilise toute la semaine et retient le souffle de la population qui, comme un seul être, rêve de voir émerger une victoire guyanaise.

A l’instar des cyclistes, la préparation du Tour commence bien avant le mois d’août pour la Direction de la Jeunesse, des sports et de la cohésion sociale et se décline selon trois axes principaux :

- Le soutien financier aux clubs et au comité de cyclisme pour leur activité annuelle dans laquelle le Tour de Guyane occupe une place forte. L’enveloppe globale accordée par la Direction de la Jeunesse, des sports et de la cohésion sociale, pour 2013 par exemple, est de plus de 90.000€ dont 28.000€ consacrés exclusivement au Tour de Guyane.
C’est un effort important, précise la Directrice, étant donné que la DJSCS soutient financièrement tous les clubs, comités et ligues qui la sollicitent ( pour 2013, 185 clubs sportifs et 38 comités et ligues).

- La responsabilité de la Direction de la Jeunesse, des sports et de la cohésion sociale se retrouve également au sein de la commission chargée de la validation de l’organisation de la manifestation en vue de l’arrêté préfectoral portant autorisation du Tour de Guyane 2013.
L’avis de la DJSCS porte plus précisément sur la validation du parcours, la sécurité et la protection des sportifs.

- La prévention et la protection de la santé des cyclistes font l’objet d’une attention très particulière de la Directrice qui, au nom de l’agence Française de la lutte contre le dopage ( AFLD), est l’autorité qui diligente les contrôles anti-dopage.
Cette année, tout comme l’an dernier, la mission est très présente sur le Tour avec l’objectif pédagogique de promouvoir la bonne conduite, en étant « NATURELLEMENT SPORTIF ».

En effet, au cours des cinq dernières années, toutes disciplines confondues, nous avons noté un taux de 2,6% de contrôles positifs.
L’objectif est de réduire considérablement toute consommation de produits illicites, d’où le renforcement de la lutte anti-dopage afin d’éradiquer ce danger pour la santé des sportifs.

La directrice se réjouit fortement de l’entrée dans les foyers de cet évènement sportif par les médias, ce qui contribue à façonner la culture sportive de la population, dans une région positionnée en qualité de « Base avancée » pour le Mondial 2014 et les Jeux olympiques.
23 Août 2013 - écrit par M. F.


              






Facebook

Les annonces

Vente (120)

Divers (17)

Immobilier (53)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube