Saint-Laurent du Maroni

Rentrée scolaire: et les libraires dans tout cela?


Rentrée scolaire: et les libraires dans tout cela?
Chaque année, en plus de mobiliser les parents, les enfants et tout le monde éducatif, la rentrée scolaire est également une grosse période d’activité pour un certain nombre d’acteurs socio-économiques. Parmi ces derniers, les libraires qui réalisent à cette période une part importante de leur chiffre d’affaires. A St-Laurent du Maroni, dès la fin du mois d’août, la librairie Le Toucan entre dans une effervescence qui dure en général pendant tout le mois de septembre. Ces quelques semaines d’intense activité représentent environ 30% de son chiffre d’affaires annuel, et se prépare bien longtemps avant la reprise des cours. En effet, tout démarre dès le mois de février avec la réception des catalogues et les premières commandes qui partent dès le mois de mars. Cette année, trois containers étaient déjà arrivés au mois de juin.
Côté personnel, Judith CONVERT, propriétaire de la librairie, engage chaque année de jeunes étudiants pour toute la période des vacances jusqu’à la fin septembre. Son choix se porte volontairement sur des étudiants afin de les aider à financer la poursuite de leurs études : cette année, ils sont 8 à être venus renforcer l’effectif habituel de la librairie.

Rentrée scolaire: et les libraires dans tout cela?
A l’approche de la rentrée, le magasin se transforme pour se consacrer en grande partie aux achats scolaires : un comptoir où ils peuvent être servis et des présentoirs doivent pouvoir satisfaire les clients quelle que soit leur préférence dans la façon d’effectuer leurs achats. Dans la première semaine de rentrée, en moyenne150 listes sont servies quotidiennement par les employés, avec un pic le samedi où plus de 200 listes peuvent être traitées. Beaucoup de travail donc et de stress pour toute l'équipe, qui semble cependant gérer cela plutôt bien. De son côté, Judith nous a avoué quand même avoir une préférence pour la période de Noël, lorsque les gens sont beaucoup plus détendus. Plutôt satisfaite de la façon se déroulent les choses, et parfaitement épanouie dans son métier de libraire, elle nous a confié par ailleurs son désir de construire un nouveau bâtiment afin d’y installer sa librairie dans des locaux plus grands. Un projet qui, vus son dynamisme et sa détermination, a toutes les chances de voir rapidement le jour.

Rentrée scolaire: et les libraires dans tout cela?
13 Septembre 2006 - écrit par C.C


              






Facebook

Les annonces

Vente (117)

Divers (17)

Immobilier (55)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube