Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Réunion à la Préfecture autour des modalités d'application en Guyane des récentes mesures gouvernementales de financement de l'économie


Réunion à la Préfecture autour des modalités d'application en Guyane des récentes mesures gouvernementales de financement de l'économie
Ce mardi 28 octobre 2008 le préfet J.P. LAFLAQUIERE a réuni en préfecture l'ensemble des représentants des milieux économiques : banques, établissements financiers et organisations professionnelles afin de leur présenter l'organisation et le suivi, au niveau territorial, des mesures gouvernementales de financement de l'économie approuvées par la loi le 16 octobre.

Au plan national ces mesures, décidées avec une grande célérité en coordination européenne, sont pour l'essentiel les suivantes :

- la société française de refinancement de l'économie assurera aux banques, en échange d'une rémunération de sa garantie, des ressources stables, destinées au financement des acteurs économiques sur 5 ans, dans la limite actuelle de 320 Md€ ;

- l'Etat participera au renforcement des fonds propres des banques pour leur permettre de prêter davantage par une souscription de titres à hauteur de 10,5 milliards d'euros. En contrepartie des banques s'engageront à financer l'économie sous la forme d'une progression des encours de prêts.

Ces actions en faveur des banques viendront en complément des actions spécifiques en faveur des collectivités locales d'un montant de 5Md€ gérée par la Caisse des dépôts et consignations et d'un plan de soutien aux PME de 22 Md€, mis en oeuvre par les banques et organismes de garantie habituels.

Les échanges entre services de l'Etat représentés, TPG, IEDOM, DRIRE, l'AFD, les banquiers et représentants des entreprises, a permis de dresser le panorama de la situation de la Guyane, qui ne se trouve pas pour l'instant directement exposée à la tourmente mondiale.

Ils ont permis également de poser les bases d'un dispositif de suivi partagé de l'évolution de la conjoncture locale, notamment en ce qui concerne les besoins de liquidité. Les participants sont convenus de se réunir une fois par quinzaine pour constater les évolutions de la conjoncture et d'étudier en commun, le cas échéant, les mesures d'interventions qui s'imposeraient
4 Novembre 2008 - écrit par Préfecture de la Guyane


              




Les annonces

Vente (119)

Divers (17)

Immobilier (55)



Partager ce site
Suivez-nous