Saint-Laurent du Maroni

Saint-Laurent du Maroni : Les enseignants marchent contre la violence

Les enseignants de Saint-Laurent ont marché aujourd'hui pour protester contre l'insécurité grandissante dans le milieu scolaire. Une manifestation qui faisait suite à l'agression à main armée de la directrice de l'école Mouty et à celle d'une enseignante de l'école V.


Hier matin parents, enseignants, et population se sont mobilisés à Saint-Laurent pour se faire entendre auprès des élus et autorités compétentes de la ville. Les grévistes se sont retrouvés sur la place du marché, à 9 heures, avant de se rendre à la mairie, sous les cris de "Oui à l'Ouest, non au far-west". Les commerçants se sont également ralliés au mouvement en baissant leurs rideaux jusqu'à 12 heures.

Reçus par le maire puis par le Sous-Préfet Hamel-Francis Mekachera, des premières réponses ont été apportées aux manifestants. Notamment le déploiement d'une vingtaine de gendarmes mobiles dans la région et en particulier aux abords des établissements scolaires.

Le sous-préfet a également indiqué qu'un programme de vidéo surveillance devrait bientôt voir le jour à Saint-Laurent, financé à 50 % par l'État.
(Un reportage vidéo sera en ligne et jointe à cet article aujourd'hui à 8h30 heure locale)
20 Avril 2011 - écrit par


              

Commentaires

1.Posté par dinette le 20/04/2011 15:20
Bravo chers et chères enseignant(e)s , élèves , parents et autres saint laurentais!!! Ma mère a été prof en collège à SLM de 1973 à 75, j'étais bébé;... Retour en 1998 jusqu'en 2004 et mes amis profs encore actif y résident, sous carbet sèrieux, surtout 1 et 1 connu à La réunion en 2004 lorsqu'il partait à SLM . Bon;..... La violence persiste à SLM... pour l'or et surtout pouvoir acheter des drogues..., même si la guyane est le département où elles sont moins couteuses!!!!! Courage SLM, tu es la plus belle et aimée petite commune du monde pour moi!!!! Mi lobi you foulou foulou....

2.Posté par PAN DANS LES DENTS le 20/04/2011 16:02
LAMENTABLE !
Une fois n'est pas coutume (Mais ce ne sera pourtant pas la première), je soutiendrai à fond le monde enseignant qui a évidemment droit lui aussi à la sécurité.
J'apprécie également les discours de Léon BERTRAND et du sous-préfet, même s'ils restent englués dans une législation inadaptée depuis belle lurette à une situation qui ne fait que se dégrader, et ce, de façon constante.
Mais la réalité du problème ne se situe-t-elle pas plutôt bien en amont ? Les agressions inadmissibles auxquelles nous assistons aujourd'hui ne sont-elles pas la résultante de comportements, politiques et réponses passées ?
Parmi ceux-ci, je citerai rapidement et en premier lieu, l'assistanat et son corolaire qu'est l'allergie à l'effort.
Il fait bon vivre à Saint-Laurent du Maroni et le caractère ténu des obligations et devoirs peut conduire rapidement à une forme d'insouciance fragilisant encore les plus faibles, et notamment les jeunes.
Une certaine culture de la tolérance et de l'impunité, largement répandue, jamais contestée, plaide en faveur de l'absence de barrières dissuasives.
Le milieu scolaire, ramené à celui de mauvaises garderies... Le désordre plus ou moins permanent qui y règne...
La démotivation croissante des Personnels enseignants, mal considérés, pas toujours bien rétribués...
La démission plus ou moins générale des parents...
L'absence de projet global, de culture du travail...
La généralisation de l'intérêt immédiat...
Une angoisse plus ou moins marquée relativement au futur...
L'absence de tissu industriel et de perspectives d'emploi durable...
Une certaine résignation...
Un manque d'ouverture sur le monde extérieur et l'évolution en silo...
Une volonté plus ou moins affirmée de nivèlement par le bas, débouchant de facto sur une société à deux vitesses...
Etc.
Les quelques éléments ci-dessus me conduisent à penser que ce n'est pas la pose de quelques caméras qui arrangera quoi que ce soit. C'est une crise du système, une profonde crise sociétale à laquelle nous sommes confrontés et dont les agressions que tous s'accordent à condamner ne sont hélas que les premiers fruits amers.
Il pourra sans doute m'être reproché par quelques bonnes âmes que je fais passer l'ordre avant la justice. Certes, mais pour le moment et depuis pas mal de temps déjà, c'est le désordre qui épaule l'injustice. A qui le tour ?
Petite question : Cela se passe-t-il de la même façon au Surinam ?

3.Posté par René le 20/04/2011 18:17
Des caméras qui ne vont pas fonctionnées longtemps, le syndicat UNSA qui retourne sa veste guidé par des envies politiques...sacré Rascanière!

4.Posté par René le 20/04/2011 18:19
Un ancien principal de Grand-Santi qui a agit comme un dictateur, il n'est jamais dans sa classe à Cayenne...
Des propos racistes devant la sous-préfecture...PFFFFFFFFFFFF
Le changement, des jeunes
*

5.Posté par PAN DANS LES DENTS le 20/04/2011 23:33
On marche...
Oui, on marche, depuis des années...
On a marché...
On nous fait marcher...
On marchera...
Et ça marche !
Mal, très mal, mais ça marche...
Oui, ça marche, encore et toujours.
Au final, rien ne marche.
On s'aperçoit que nos méthodes ne marchent pas.

Fatigués ?
Il faudrait sans doute penser à changer de chaussures, non ? L'erreur est humaine et persévérer est diabolique.
Vous avez pensé aux bonnes vieilles rangers ? Ah, le doux contact du cuir de vache sur la couenne de braqueurs...

6.Posté par anis le 21/04/2011 10:46
pour motiver les parents et les responsabilier une seule chose: faire trés bien manger les écoliers dans les cantines et faites passer la facture aux parents...ils gronderont comme ça on entendra souvent qu'un parent d'éléve avait étranglé un pricipal ou un serveur....lol

et pour motiver les enseignants les enseignants et enseignantes une seule chose: je ne la connais pas encore....proposez une.

7.Posté par anis le 21/04/2011 11:35
il ne faut pas dramatiser les choses...il faut seulement traiter ce probléme de violence qui est inné chez l'homme par plusieur mesure surtout réduire les Frustations...l'école est une source indélébile de frustations car elle juge l'enfant...les uns seront chéries les autres éxclues humiliés....
pour l'avenir du multiculturalisme éviter de donner des notes aux écoliers ça ne sert a rien car il ne connait ce que veut dire une note ou un examin ....il faut utiliser le Jeu pour faire apprendre exemple ne pas froncer les sourcils en lui exigeant d'écire Paul mais jouer en lui demandant d'écrire karkouta, balloutta, firtiti des mots a faire rire et qui ne veulents rien dire mais qui sont composées par des lettre l'éléve apprend a coller les lettres...une fois l'atmosphére adoucie le maitre introduit le nom de Paul....
et attention ne jamais laisser la totale securité entre une seule main soit la police ou gendrmerie elle retournera contre vous un jour...

8.Posté par Bloblo d'lo le 21/04/2011 14:09
Eviter de donner des notes...
Utiliser le jeu...


Avec de telles ambitions c'est clair qu'il va falloir se faire violence pour affronter le monde de demain !!

9.Posté par PAN DANS LES DENTS le 22/04/2011 11:17
Oui... Ca n'est plus du nivèlement par le bas. On creuse carrément sous les fondations ! Déjà que les établissements scolaires sont devenus des usines à bourrins, avec de telles méthodes on fabriquera de parfaits tocards lobotomisés, le parfait citoyen numéro, rêve de toute dictature consentie.
Une prime par-ci, un carnaval par-là, et en avant pour le meilleur des mondes !
Au fait, et les braqueurs, on leur fera copier cent fois "karkouta, balloutta, firtiti" ? NON !!! Pas ça ! C'est trop dur...
Que pensent les braqués des sornettes "anisées" ci-dessus ?

10.Posté par SLOI le 26/04/2011 13:48
quelle tristesse quand on voit que même l'école n'est pas respectée! c'est vrai, ils avaient l'habitude de rentrer ds nos écoles les w-e et c'est déja très dur a accepter pr un enseignant!
maintenant ca!!!!!
l'insécurité peut s'expliquer de toutes les manières possibles: la précarité, l'immigration;la drogue....
le problème est que nous ne sommes que des faits divers! et nous sommes loin, francais mais loin, si loin.
dans aucune ville de l'hexagone, cela ne se passe même ds les banlieues les plus dures!!!
pourquoi ces personnes qui souvent vivent sur notre territoire se décident a attaquer même les institutions, la république ds ce qu'elle a de plus sacré L'ECOLE?
cela prouve que ces jeunes ne craignent rien car rien ne leur arrivera. je suis d'accord avec PAN... le feraient-ils au Surinam, au Guyana ,ou même au Brésil? on pourra mettre les gendarmes ou les policiers qu'on veut, si ces personnes n'ont pas de respect pour la FRANCE ni même de crainte, qui les empêchera de recommencer après etre allé grossir 2 ans ds le 3 étoiles de Rémire - Montjoly?
EN TOUT BRAVO A L"UNSA DAVOIR organisé ce refus du FAR-WEST à SLM;

pour toi rené, qui semblait critiquer certaine personne, ce fameux principal de GD-SANTI avait plus que raison puisque les mêmes qui semblaient avoir des difficultés avec son autorité ont encore plus de pb avec le nouveau principal ainsi que toi-même; essaye déja de t'occuper de tes élèves avant de critiquer le travail des autres.

11.Posté par rene le 04/05/2011 20:45
cet ancien principal n est jamais dans sa classe.
Pas de far west, on est pas sur le haut maroni avec les orpailleurs...
TU CONNAIS RIEN
Rascaniere fait encore de la politique mais il n y arrivera jamais, il va bientot rentrer dans sa taniere en france...
FERAIT MIEUX DE FAIRE DES CANTINES ET NE CLAQUER LE POGNON A DROITE ET A GAUCHE pour de la biere, des tee shirtss, des regles, des moteurs qund ce sont les elections
et le pognon qui va arriver va encore disparaitre ou etre detourner
quelle mascarade
MOi j ai aucun probleme sauf dea abrutis comme toi qui ne comprennent rien
lol







Facebook

Les annonces

Vente (76)

Divers (14)

Immobilier (38)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube