Saint-Laurent du Maroni

Sciences-Po ouvre ses portes aux bacheliers des ZEP guyanaises.


Sciences-Po ouvre ses portes aux bacheliers des ZEP guyanaises.
Une délégation de Sciences-Po, l’Institut d’etudes Politiques de Paris, était présente la semaine dernière dans les deux lycées de St-Laurent du Maroni, dans le cadre du programme « Convention éducation prioritaire ». A travers ce programme mis en place il y a 5 ans par son directeur, M. Richard DESCOINGS, la prestigieuse école parisienne joue à fond la carte de l’égalité devant les études en recrutant chaque année des élèves de ZEP (Zones d’Education Prioritaire), des zones « sensibles » nécessitant des moyens supplémentaires de l’Education Nationale, en raison des difficultés d’enseignement et du fort taux d’échec scolaire qui les caractérisent. Grâce à des partenariats mis en place avec certains lycées de ces ZEP, Science-Po a pu ouvrir ses portes à des élèves sérieux et méritants, qui n’auraient, dans la majorité des cas, jamais présenté leur candidature pour y accéder car trop impressionnés par la renommée de l’établissement. Fortement critiquées à leurs débuts, car accusées de ne pas respecter les principes de la république en provaoquant une « rupture d’égalité », aujourd’hui, dans le contexte des récents évènements des banlieues, ces conventions sont prises en exemple par le Premier Ministre qui encourage les autres grandes écoles à suivre Sciences-Po dans sa politique d’ouverture.

Sciences-Po ouvre ses portes aux bacheliers des ZEP guyanaises.
C’est à la demande du recteur de l’académie et du Président du Conseil Régional que la délégation, composée d’enseignants de l’école et d’élèves ayant bénéficié du programme, était présente au Lycée Bertène Juminer et au Lycée II, pour une information auprès des enseignants et des élèves. Ces deux lycées répondant parfaitement aux critères de choix des établissements avec lesquels une convention peut-être signée, Sciences-Po envisage d’y recruter des élèves motivés et méritants qui seraient intéressés par cette orientation.
Après la projection d’un film réalisé par des élèves de la grande école, les rencontres ont été l’occasion de discussions qui ont permis à nos élèves de se rendre compte que les portes de l’école leur étaient ouvertes, leur offrant ainsi en 5 ans d’études après le bac, la chance d’emprunter la voie royale pour des postes à responsabilité dans l’administration ou le secteur privé. « Je crois que les étudiants qui seront prêts à s’engager, à travailler pour tenter leur chance, auront beaucoup à recevoir, mais je crois aussi que ceux qui réussiront à entrer à l'IEP de Paris y apporteront beaucoup. Car si demain, on a, en plus de l’actuel Ministre du Tourisme, d’autres ministres qui viennent de St-Laurent et de Guyane, d’autres hauts fonctionnaires, des cadres dirigeants d’entreprises, ce sera faire tout le monde profiter de la richesse et la diversité de la Guyane, une région magnifique qui peut faire de ce brassage un facteur de croissance et de développement pour tous » , déclare Cyril DELHAY, enseignant à l'IEP et Responsable du programme Convention Education Prioritaire.
22 Novembre 2005 - écrit par C.C


              

Commentaires

1.Posté par youssouf sylla le 02/12/2005 15:05
Bonsoir,
Permettez-moi de vous informer de mon désir de prendre
contact avec vous dans le seul but de nouer un rapport d'affaires avec vous.Mon nom est Yousouf Sylla , si vous etes disposer à m'ecoute repondez moi à cette adresse:yousouf_sylla@yahoo.fr







Facebook

Les annonces

Vente (76)

Divers (14)

Immobilier (38)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube