Saint-Laurent du Maroni

Steeve Marcius : une passion pour son métier

A l’entrée de Saint-Laurent, la station "Maroni Prop’Auto" de Steeve Marcius est l'unique en son genre à l'Ouest de la Guyane. Après quelques difficultés de démarrage, elle est devenue un lieu de passage habituel pour beaucoup de voitures de la commune.


Steeve Marcius : une passion pour son métier
C’est vers l’année 1994 que l’idée de nettoyer la voiture des autres a germé dans l’esprit de Steeve. Après un passage dans la police puis une période de chômage, il a finalement pensé à une petite station de lavage et l’idée a vite abouti à un projet concret. C’est avec ses propres moyens et une bonne dose d’énergie qu’il a commencé à nettoyer les voitures de ses premiers clients. "C'est une idée qui date de longtemps, le chômage m'a forcé à préciser mon objectif et puis je me suis lancé. Vu aussi qu'il y avait une forte demande et que personne n'y avait pensé, j'ai tenté et le résultat est là", explique-t-il. Qui ne tente rien n'a rien, mais les démarches administratives et les demandes de subventions n'ont pas toujours abouti à un résultat concret; seule la DDE lui a versé une aide qui lui a permis de bâtir sa structure. Pour Steeve, le service doit être à la hauteur de la demande, les prix correspondent au travail fourni, et c'est comme cela qu’il s’est fait une solide clientèle. Aujourd'hui, pratiquement toutes les voitures des administrations et aussi bon nombre de véhicules de sociétés privées et de particuliers sont régulièrement entretenues par "Maroni Prop’Auto". Bien que responsable, Steeve s’occupe également des véhicules : "J'ai toujours travaillé, avant j'étais seul, ce qui m'importe, c’est la netteté d'une voiture après le lavage. Le client doit avoir confiance et se sentir bien dans sa voiture, affirme-t-il. Par ailleurs, quand l'entreprise acquiert son statut juridique, les charges deviennent de plus en plus importantes. Pour l'instant, un seul salarié est couvert sinon l'entreprise aura du mal à vivre. Je suis obligé de fonctionner de cette façon, les charges pèsent trop lourd sur les entreprises. Il faut du matériel et je ne suis pas en zone franche". Après déjà plusieurs années d'existence, cette entreprise est unique à l'Ouest et en cette période de fêtes, de nombreuses voitures attendent leur tour pour se faire une beauté à "Maroni Prop’Auto".
3 Janvier 2004 - écrit par La rédaction


              






Facebook

Les annonces

Vente (118)

Divers (18)

Immobilier (55)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube