Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Thyroïde, l'essentiel sur les maladies de la thyroïde

Les maladies de la thyroïde sont nombreuses et peuvent conduire à un manque (hypothyroïdie) ou au contraire à un excès d'hormones thyroïdiennes (hyperthyroïdie). Dans certains cas, la thyroïde peut augmenter de volume et former un goitre. Elle peut également être le siège du développement de nodules qui correspondent le plus souvent à un kyste ou adénome bénin et plus rarement à un cancer de la thyroïde. Un nodule ou un goitre peut se former en dehors de toute anomalie du taux des hormones thyroïdiennes.


La thyroïde est une glande endocrine (qui fabrique et sécrète des hormones) située à la base du cou. Les hormones thyroïdiennes, tri-iodothyronine (T3) et thyroxine (T4) agissent sur de nombreux organes, comme les muscles, le cœur, le système nerveux, le système digestif, etc. Elles ont pour rôle d’augmenter la consommation d’oxygène par les cellules et donc de fabriquer de l’énergie. Elles sont elles-mêmes synthétisées à partir de l’iode provenant de l’alimentation. Ces hormones sont sécrétées en fonction des besoins de l’organisme, sous l’influence de l’hypophyse (petite glande de la base du crâne, rattachée au cerveau) qui fabrique la thyréostimuline ou TSH. Celle-ci stimule la thyroïde lorsque le taux des hormones thyroïdiennes dans le sang diminue. A l’inverse, si le taux de T3 et T4 s’élève, la sécrétion de TSH par l’hypophyse est alors mise au repos.

Quelles sont les causes ?

www.givision.ch
www.givision.ch
Excès de fonctionnement de la thyroïde
Une cause fréquente d’hyperthyroïdie est la maladie de Basedow, due à des auto-anticorps (anticorps fabriqués par le patient lui-même) qui stimulent la synthèse d’hormones thyroïdiennes. Une surcharge en iode, provoquée notamment par la prise de certains médicaments iodés (médicaments substitutifs d’une hypothyroïdie, certains médicaments utilisés contre les troubles du rythme cardiaque) peut entraîner une hyperthyroïdie réversible. Un goitre peut être lié à une inflammation de la glande ou thyroïdite.

Défaut de fonctionnement de la thyroïde
La thyroïdite d’Hashimoto est une des causes les plus fréquentes d’hypothyroïdie ; il s’agit d’une maladie auto-immune avec production d’auto-anticorps dirigés contre la thyroïde qui peuvent, à la longue, entraîner une synthèse insuffisante d’hormones thyroïdiennes. L’hypothyroïdie peut être la conséquence de l’ablation chirurgicale de la glande, indiquée dans le cas d’un cancer ou d’une thyroïdite, ou encore d’une radiothérapie pour un cancer de la région du cou. Plus rarement, la cause se situe au niveau de l’hypophyse, qui ne peut plus assurer le contrôle de la thyroïde.

Tumeurs
Une tumeur bénigne ou nodule thyroïdien, ou encore un cancer de la thyroïde peuvent provoquer une hypersécrétion d’hormones thyroïdiennes.

Quand consulter ?

  • Un dépistage systématique comportant des dosages hormonaux ou un bilan imposé par la prise de certains médicaments révèle des taux anormaux d’hormones thyroïdiennes.
  • Une grosseur cervicale (nodule, goitre) est découverte à l'autopalpation ou lors d'une palpation systématique de la thyroïde par le médecin traitant, le médecin du travail...
  • Vous ou votre entourage constatez des signes évocateurs d'hypothyroïdie: prise de poids, fatigue, somnolence, frilosité, humeur instable, peau sèche, ongles et cheveux cassants, prise de poids, rythme cardiaque lent...
  • Vous ou votre entourage constatez des signes cliniques évocateurs d'hyperthyroïdie : hyperactivité, bouffées de chaleur, irritabilité, amaigrissement, faiblesse musculaire, yeux exorbités, augmentation du rythme cardiaque, palpitations, diarrhée, insomnie...

Que se passe-t-il lors de l’examen ?

www.idealfitness-reims.com
www.idealfitness-reims.com
Le médecin recherche par la palpation la présence d’un goitre ou d’un nodule. Un examen clinique complet recherche également des signes en faveur d’une hyper ou d’une hypothyroïdie. En fonction des données de l’examen, le médecin peut prescrire certains des examens suivants : dosages hormonaux (T4 libre et TSH le plus souvent); recherche d'anticorps anti-thyroïde pour les pathologies auto-immunes ; scintigraphie thyroïdienne à la recherche de la cause, mesure de l'iode dans les urines (iodurie) pour les carences ou au contraire les surcharges iodées.

Une échographie et parfois une scintigraphie peuvent être indiquées pour explorer un nodule ou un goitre. Ces examens sont totalement indolores. L'échographie, réalisée en passant une sonde à ultrasons sur le cou, permet de visualiser la thyroïde, les nodules et d’en préciser les dimensions. La scintigraphie, permet, après ingestion d'une très faible dose d’iode ou de technetium radioactif, de déterminer au moyen d’une caméra si un nodule thyroïdien sécrète (nodule "chaud") ou non (nodule "froid") des hormones thyroïdiennes. Les nodules "chauds" sont presque toujours bénins. En cas de nodules "froids", l’échographie permet de distinguer des nodules liquidiens (kystes), toujours bénins, et des nodules solides ou mixtes, dont un sur dix environ est cancéreux. Mais c’est, avant tout, la ponction à l’aiguille fine (cytoponction), peu douloureuse, qui permettra de prélever quelques cellules de tissu thyroïdien pour en faire l’analyse et de repérer ainsi avec une grande précision les nodules cancéreux, qui devront être opérés.

Quel est le traitement ?

Les affections thyroïdiennes se traitent généralement facilement, mais nécessitent parfois un traitement à vie. De même, la chirurgie de la thyroïde est aujourd'hui considérée comme une chirurgie simple ne laissant le plus souvent aucune cicatrice.

En cas d’hyperthyroïdie, un traitement médical est d'abord prescrit, qui consiste à administrer pendant 18 mois un médicament destiné à freiner l'activité de la glande. En cas d'échec, la chirurgie permet la guérison rapide, en retirant une grande partie de la thyroïde et ne conservant que ce qui est nécessaire au bon fonctionnement de l'organisme. Cependant, environ une fois sur dix, une hypothyroïdie apparaît, nécessitant alors un traitement à vie. Le traitement par iode radioactif est tout aussi efficace, mais comporte un risque plus élevé d'hypothyroïdie.

Le traitement d'une hypothyroïdie, quelle que soit la cause, repose sur l'administration quotidienne d'hormone thyroïdienne (lévothyroxine) et devra être poursuivi à vie. Ce traitement n'entraîne aucun effet indésirable, puisqu'il ne fait que remplacer une hormone manquante. Une surveillance biologique (prise de sang) et clinique régulière est cependant nécessaire pour dépister un surdosage (signes d'hyperthyroïdie) ou un sous-dosage (signes d'hypothyroïdie). Lorsque c’est un médicament qui est à l’origine d'un dysfonctionnement de la thyroïde, les troubles régressent généralement en quelques mois après arrêt de ce traitement.

Enfin, les inflammations thyroïdiennes (thyroïdites) nécessitent le plus souvent un traitement anti-inflammatoire, au besoin par cortisone. Un goitre simple peut être traité par l'administration d'hormone thyroïdienne (lévothyroxine), afin de mettre la glande au repos. Parfois une ablation partielle de la thyroïde est nécessaire si le goitre est très volumineux et provoque une altération de la voix ou une gêne respiratoire. La présence de nodules nécessite généralement une intervention chirurgicale, soit parce que leur volume est important, soit parce qu'ils risquent d'être cancéreux ou encore parce qu'ils provoquent une hyperthyroïdie. Dans la grande majorité des cas, le nodule est bénin et seule une petite portion de la glande est enlevée.

Lorsque la chirurgie est impossible, un nodule chaud peut être détruit par l'administration d'iode radioactif. Le risque est alors de voir apparaître une hypothyroïdie, qu'il faudra traiter à vie par l'administration d'hormones.

Les cancers de la thyroïde sont de bon pronostic. Globalement, dans 80 % des cas l'espérance de vie n'est pas modifiée par le cancer, même lorsque le diagnostic n'a pas été porté immédiatement. L'ablation totale ou subtotale (si la tumeur est inférieure à 1 cm) de la glande ou thyroïdectomie, associée au traitement des chaînes ganglionnaires permet généralement d’assurer la guérison. Parfois, ce traitement est suivi par l'administration d'iode radioactif, afin de détruire le tissu thyroïdien restant et de diminuer le risque de rechute. Après le traitement d'un cancer, il y a deux impératifs : la prise quotidienne d'hormone thyroïdienne (lévothyroxine) pour pallier l'absence de glande, et une surveillance à vie pour dépister la survenue de rechute ou de métastases, qui peuvent être très tardives.

Conseils pratiques

www.swissmed.ch
www.swissmed.ch
Eviter les carences en iode en consommant du sel de table iodé
Les besoins en iode varient avec l'âge : 60 à 100 microgrammes par vingt-quatre heures (µg/24h) avant l'âge de 10 ans, 100 à 150 µg/24h chez l'adolescent et 200 µg/24h chez la femme enceinte. Une alimentation équilibrée couvre normalement les besoins physiologiques en iode. En cas de carence ou de gros besoins (adolescents, grossesse), il est donc conseillé d'augmenter les apports par la consommation de produits riches en iode : algues marines (utilisées dans la préparation d'entremets lactés gélifiés), morue fraîche, hareng fumé, soja, crustacés, haricots verts, choux, laitages, œufs.

Etre surveillé en cas de prise de médicaments pouvant induire une hypo ou une hyperthyroïdie(amiodarone, lithium, hormones thyroïdiennes substitutives)
En cas d’apparition de signes de dysfonctionnement de la thyroïde, votre médecin pourra être amené à modifier les doses ou même à supprimer certains médicaments.

Rechercher des facteurs génétiques
Les rares cas de cancer thyroïdiens médullaires familiaux imposent un dépistage dans la famille.

Source : http://www.e-sante.fr
16 Janvier 2005 - écrit par Rédaction


              

Commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

179.Posté par wassila le 30/12/2012 12:13
j'ai 33an subutment dans quelle que jour ja vai quelque chose qui ma gener dan magorge mai aprer sui parti cher le maidcin en urgence il ma donner des medicament et le lon demin il disparetre mai je minquiette toujour cest latyrouid je ne ces pas si je peus avoir enfans

178.Posté par Khadija Tagrourt le 17/10/2012 23:31
Facebook
jai quelque qui me gene a la gorge

177.Posté par raja le 17/10/2012 23:27
bbnjour jai queque chose a lagorje qui me gene

176.Posté par solange le 24/08/2012 21:35
J'etais trop fatigué, nerveuse,envie de rien faire , j'avais des regles abondantes.
Après la prise de sang j'ai ete opérer en avril 2012 grace à Dieu je suis en bonne santé. Si vous etes dans cette situation ne craigniez rien aller voir votre medecin Dieu vous aidera merci.

175.Posté par BENAISSA le 21/08/2012 10:18
ma fille a 11ans je son medecin traitant apres avoir vu ses analyes conclu qelle a une maladie de tyroide,elle souffre d'amaigrissement tres remarquable, faiblesse musculaire, yeux exorbités, augmentation du rythme cardiaque,que faire

174.Posté par Sam le 05/08/2012 18:46 (depuis mobile)
Autre chose je sens une bouffe de chaleur qui m énerve vraiment et palpitation de cœur et des fois un gonflement au niveau de mes pieds et mes yeux, et aussi un mal a mes jambes et me cuisses qd je me mets debout est ce que c normal????

173.Posté par Sam le 05/08/2012 18:37 (depuis mobile)
Et je suis fiancée et j ai peur de ne pas avoir des enfants a cause de cette maladie svp réponds moi je suis très inquiète

172.Posté par Sam le 05/08/2012 18:36 (depuis mobile)
Slt t le monde , j ai 30 ans, j ai fais je me sentais fatiguée et je suis parti pour voir un médecin généraliste, elle m a demande de faire un bilan pour les thyroïde, et s est avire que j ai la maladie de la thyroide et je suis en hypertheroide.

171.Posté par ETIENNE le 29/05/2012 18:41
bonjour,je suis enceinte pour la troisième fois et j'ai la maladie de la THYROÏDE pour la première fois.je suis inquiète vraiment pour ma santé.
je n'ai eu cette maladie pendant mes deux précédentes grossesses

170.Posté par stephanie le 18/05/2012 20:05 (depuis mobile)
Peut-on fumer avec la maladi de la thyroïde ?

169.Posté par dalia le 29/02/2012 19:12
slt tous le monde j'ai 21ans j'ai un probleme de tyroide et je vais me faire opéré ;l'blation totale de la tyroide et je vraiment peur pour l'avenir est ce que c'est vrai s que j pourrais plus avoir d'enfant

168.Posté par souhila le 15/02/2012 12:39
bonjour;

j'ai 42 ans je veux avoir un enfant est ce que c possible!!!! sachant que j'ai un goitre de 36mm et j'attends l'avis de mon médecin pour le traitement ou une chirurgie
merci beaucoup

167.Posté par Chèrifa Bouchouareb le 07/02/2012 19:07
Facebook
slm moi osi je sui 1 traitemen sur (lèvothyrox) avan je me soigniè contr 1allèrgi (ORL) avec 1 ablation dè amidal ilya 25ans,tjrs inflamation de la gorge (phyragite),pa 2boisson froid ou acide san ke g 1 irritation,alor je demande dè èxamens aprofondu (èchog.+analyse)je dècouvre prèsence d1 glande anomalie ètrange ke le radiolog. demande èxamen hormonal hè! voila avec maladie thyrodienne ,seki conclu ke davoir 1 allèrgie peu finir avec 1thyroide ,tpr 2 strass,anxiancitè osi......moi osi jarrète 2 fer dè recherche por savoir + sur 7 maladie ,ke dieu vou donne le rètablisemen a tt lè malade.

166.Posté par dada khoudja le 15/12/2011 19:11
je suis en hypertyrodie, je suis sous l evotherox depuis 7 et demi, mais depuis le mois d 'aout mon rytme cardiaque monte à 125 par minute, 2 transporte au urgence
chaque foix le meme résultat je suis en surdossage levo, merci de me répondre car cela m'inquiéte énormément

165.Posté par steph le 15/12/2011 11:37
Je suis suivie depuis quelques années pour la thyroide, j'ai 3 petits nodules et je suis tombée enceinte sans problème, la thyroide n'empeche pas de tomber enceinte c'est des histoires ça et ma petite fille va très bien et elle n'a aucun souci

164.Posté par alou le 18/11/2011 07:18
bonjour,
j'etait en hypothyroïdie!!!! aujourd'hui mon taux TSH est dans la norme ainsi que mes T4 et T3. mais j'ai deux nodule!! un de 5mm et un autre de 4mm!!!! est ce que je peut quand meme tombé enceinte???et est ce que un goitre peut se for
er dans les mois / années a venir????? est ce que j'arriveraisa perdre le poid que j'ai pris lorque j'etait en hypo?????

163.Posté par florence le 07/11/2011 09:41
Bonjour, suite à une géne au niveau du cou et des difficultés a déglutir , j'ai effectué une échographie dont le résultat est une thyroidite. Le bilan sanguin laisse supposer une thyroidite d'hashimoto.
Est ce grave? qu'est ce que sait exacetement?

162.Posté par madame cheikh le 13/10/2011 20:18
je cherche des explications au sujet de présence de nodules après l'ablation totale de la thyroïde et ceci après une échographie et malgré le traitement à la LIVOTHEROXE 75 j'ai une peur BLEU J'ATTEND VOS ECLAIRCISEMENTS MERCI .

161.Posté par girard le 09/08/2011 11:11
bonjour à tous..J'ai tous les symptomes d'un dysfonctionnement de la thyroïde,je dois faire une prise de sang demain et une échographie dans une semaine. Mon médecin m'a trouvé un nodule coté droit. Je voulais savoir si c'était normal d'ètre un peu déprimée,je n'ai pas le moral et je pleure souvent,je ne sais mème pas pourquoi??? Et savez-vous si une femme peut toujours tomber enceinte en ayant cette maladie,car je souhaite un enfant plus que tout et ça me fait un peu peur??? Merçi de me répondre...

160.Posté par Max le 15/07/2011 13:34
Bonjour, en Mai j'ai passé une echo de la thyroide et on a trouvé 7 nodules dont 2 supérieurs à 1 cm et 1 avec calcification. J'ai vu un endocrino qui ne m'a rien donné du tout juste dit vous devrez vous faire opérer un jour???? Je suis un peu perdu...

1 2 3 4 5 » ... 9







Facebook

Les annonces

Vente (91)

Divers (40)

Immobilier (68)





Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube