Saint-Laurent du Maroni

Tous solidaires contre le SIDA !


Tous solidaires contre le SIDA !
Mercredi 1er décembre était la Journée Mondiale de lutte contre le SIDA et la mobilisation était générale à St-Laurent du Maroni. En effet, plusieurs associations de la ville s’étaient retrouvées au Square du Colonel Prévot, à l’appel d’Entraide Guyane, pour un grand village inter-associatif où tous s’étaient bien préparés pour informer, intéresser et pourquoi pas divertir, mais toujours autour du thème central du SIDA. Cette année, l’accent était mis sur le nombre croissant des femmes et des jeunes filles contaminées par le virus, et le préservatif féminin, seul rempart pour certaines, a fait l’objet de nombreuses explications et démonstrations.

Tous solidaires contre le SIDA !
« Notre but principal était de faire participer le maximum de monde et on a essayer d’inclure un maximum d’associations, d’individuels et d’institutions parce qu’on se retrouve souvent seulement entre associations directement concernées par le SIDA, et les gens pensent : « Ca ne me concerne pas, ça ne me touche pas ». Donc on a vraiment essayé de faire un travail en amont avec les autres associations pour faire le lien entre le VIH et leur but principal. Ça a été le cas par exemple, avec « Bon Espoir » et le lien entre l’alcoolisme et le SIDA ou entre la toxicomanie et le SIDA », explique Shanon, coordinatrice de la manifestation.

Tous solidaires contre le SIDA !
La journée a commencé de façon très sportive et bruyante avec une grande marche de solidarité de 2 kilomètres ayant pour mot d’ordre « Faisons du bruit autour du Sida », organisée par la Mission Locale et tous ses jeunes en formation, fortement mobilisés pour cette occasion. Bien avant 8h, heure fixée pour le rendez-vous, les premiers participants arrivaient déjà. Petits et grands, tous vêtus de tee-shirts blancs, parfois un instrument de musique à la main, comme l’avaient demandé les organisateurs, s’étaient levés ce matin-là pour venir manifester leur solidarité et leur volonté de lutter contre la maladie.

Tous solidaires contre le SIDA !
Vers neuf heures, la foule, plus nombreuse encore que les années précédentes, se mettait en route pour un tour de ville plein de bonne humeur rythmé par des slogans scandés avec conviction. De retour au square, tout le monde a pu se désaltérer et s’alimenter à des stands prévus à cet effet, avant de se rendre sur les stands des diverses associations présentes sur le village tout au long de la journée.
Souhaitons que cette journée ne reste pas dans les mémoires comme une journée SIDA de plus, mais plutôt que tous les conseils et recommandations prodigués engendrent une véritable prise de conscience et un changement des habitudes afin qu’enfin, ensemble, nous puissions tous dire : « Il ne passera pas par nous ! ».

Quelques participantes à la marche

Tous solidaires contre le SIDA !
Armelle :

J’ai tenu à participer à cette marche, tout simplement parce que je me sens concernée comme tous les jeunes et que ça m’a fait plaisir de représenter la commune en tant que deuxième Demoiselle d’Honneur de Miss St-Laurent. Je veux faire passer un message à toutes les jeunes de St-Laurent, leur dire qu’il faut se préserver, sinon notre vie sera très courte !

Tous solidaires contre le SIDA !
Jocelyne :

Je suis venue pour pouvoir écouter et avoir le maximum d’informations sur le VIH. En tant que mère de trois enfants, j’y suis sensible et je me préoccupe de leur avenir. On sait que la science progresse et qu’on arrive à trouver des thérapies pour que les gens aient une vie un peu plus longue, mais on ne peut pas guérir du SIDA. Donc, ne serait-ce que pour mes enfants, je souhaite avoir le maximum d’informations pour pouvoir les protéger et aussi pour informer les autres autour de moi, dans ma famille.

Tous solidaires contre le SIDA !
Myriam :

Je suis là pour les autres, parce qu’il y a trop de gens qui ne comprennent pas la gravité de la maladie, qu’il y a des enfants qui naissent malades et pour qui il n’y a pas de solution. Je remercie tous ceux qui sont venus, tous ceux pour qui cette marche a un sens. Je suis là pour soutenir, par solidarité!

Tous solidaires contre le SIDA !
Raphaelle :

Je suis ici par solidarité avec tous ceux qui sont atteints par cette maladie. Je suis formatrice et j’ai souvent contact avec des jeunes qui viennent me parler de leurs problèmes. C’est aussi pour faire prendre conscience aux gens qu’on meurt encore du SIDA aujourd’hui, il n’y a pas encore de vaccin, donc il faut toujours lutter. En fait, c’est dommage qu’il n’y qu’un jour dans l’année et il faudrait que ça se répète dans l’année parce que ce n’est pas qu’un seul jour par an qu’on meurt du SIDA !

Tous solidaires contre le SIDA !
Françoise :

Je suis là avant tout parce que le SIDA concerne tout le monde, du jour au lendemain on peut se le chopper, et surtout pour faire passer le message qu’il faut se préserver. Petits ou grands, du moment qu’on rentre dans le « vice », il faut se préserver. En commençant par là, on aura un bel avenir !

Tous solidaires contre le SIDA !
Johanna :

Je suis là d’une part pour donner un peu d’espoir à ceux qui sont déjà touchés par la maladie et aussi pour que certains comprennent que le SIDA c’est quelque chose de très sérieux, et qu’ils puissent apprendre à se protéger avant qu’il ne soit trop tard.

9 Décembre 2004 - écrit par CC


              






Facebook

Les annonces

Vente (69)

Divers (15)

Immobilier (39)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube