Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Toutes les écoles de Saint-Laurent du Maroni sont dénommées


Toutes les écoles de Saint-Laurent du Maroni sont dénommées
Voici maintenant plus de deux mois et demi que les écoliers de Saint-Laurent du Maroni ont repris le chemin de l'apprentissage scolaire. De nombreuses actualités dont des vols à répétition ou une proposition de double vacation ont mis en avant les établissements scolaires du 1e degré de la commune.

Pour cette dernière semaine de congés scolaires, pourquoi ne pas s'intéresser au nouveau patronyme de certaines écoles? Un nom c'est toute une identité, toute une histoire, une symbolique portées par les élèves. Responsable des écoles primaires, c'est la mairie lors d'une délibération au conseil municipale qui vote le nom d'une école. Les propositions peuvent venir des élus, mais aussi de la communauté scolaire ou d'anonymes souhaitant valoriser la caractère, le parcours ou les engagements d'une personne. Généralement cet honneur se fait à titre posthume. La famille du défunt pouvant être sollicité pour accord. Si cela se fait du vivant, la personne peut être consultée à cet effet sans pour autant que son avis supplante celui du conseil municipal (par exemple).

Un établissement scolaire peut aussi avoir une dénomination commémorant un événement historique, un moment-phare de l'histoire nationale ou de la commune.




De nouvelles dénominations

* L'école << Milien 2 >> devient l'école Rudolph BISWANE

Rudolph BISWANE : il a été le premier capitaine de Balaté.

* L'école « Malgaches » devient l'école Raymond RECHOU.

Raymond RECHOU : il a été instituteur à Mana en 1970. Il s'installe ensuite à Saint-Laurent, travaille au collège Tell-Éboué et passe des diplômes pour travailler avec des enfants handicapés.

* L'école « VI » se voit honorée du patronyme Alain MOUTY.

Alain MOUTY : agriculteur de formation, originaire de la région parisienne, il devient professeur de technologie au collège Tell-Éboué en 1981. En 1983 il est adjoint au maire en 1983, à la première élection de Léon Bertrand.

* L'école « V » s'appelle dorénavant Octavien HODEBAR.

Octavien HODEBAR : un des premiers enseignants envoyés en commune. Il a enseigné à Corossony, Sinnamary, Trou Poisson, Malmanoury, Mana et Saint-Laurent, où il dirige l'école Giffard. Il revient ensuite dans l'Île-de-Cayenne.

* L'école « Saint-Maurice » est dénommée George HABRAN-MERY.

Goerge HABRAN-MERY : actuelle présidente des clubs Unesco en Guyane. Ancienne enseignante, inspectrice de l'Éducation nationale puis directrice de l'IUFM. Faite chevalier de la Légion d'honneur en 2000.

* L'école << Balaté >> s'appelle maintenant Marcelle BLEZES.

Marcelle BLEZES : était une sage-femme.

* L'école << Bougainvilliers >> met à l'honneur Arsène BOUYER.

Arsène BOUYER : était Inspecteur de l'Éducation nationale.

* L'école << La Charbonnière >> devient Toussaint LOUVERTURE.

Toussaint LOUVERTURE : fut le fondateur de la République d'Haïti.

* L'école << Espérance >> est maintenant Alexandre MAC INTOSCH.

Alexandre MAC INTOSCH : fut le premier capitaine du village.

* L'école <<La Carrière >> rend hommage à Claudia CHARLEY.

Claudia CHARLEY!: était professeur d'espagnol à Eugénie Telle EBOUE. Membre du mouvement citoyen APC. Conseillère municipale et élue en mars 2010 à la Région.

* L'école << Les Cultures >> se nomme Cojandé SAINT-AUGUSTE.

Cojandé SAINT-AUGUSTE : était enseignant.

* L'école << Pierre >> est Edward PIERRE.

Edward PIERRE : fut le premier capitaine du village Pierre.

* L'école de << Saint-Jean >> s'appelle Rosa PARKS.

Rosa PARKS : était couturière aux États Unis, refuse de céder sa place dans un bus à un Blanc, en 1955. Elle est défendue par Martin Luther King. Le mouvement aboutira, l'année suivante, à l'annulation des lois ségrégationnistes dans les bus.

* L'école de << Terre rouge >> devient Welme TAPOKA.

Welme TAPOKA: fut le premier chef coutumier de Terre rouge.

* L'école de << Sables blancs >> est dorénavant Jacques VOYER.

Jacques VOYER : Jacques VOYER. Il s'agit de Monsieur Jacques VOYER qui était d'origine Martiniquaise, il a été enseignant à St Laurent du Maroni et gérant de la librairie suitée à l'angle des rues Eboué et Rousseau. Entraineur et footballeur à Kourou.

* L'école de << l'Amapa >> est dénommée Suzette LABADI CAMBO.

Tous les établissements du 1e et 2nd degré de la capitale de l'Ouest ont maintenant tous un patronyme. Sachant que bien d'autres écoles, collèges et lycées sortiront de terre dans quelques années, tous à votre imagination et à vos propositions de dénomination.
11 Novembre 2012 - écrit par M.F.


              





Les annonces

Vente (119)

Divers (17)

Immobilier (55)



Partager ce site
Suivez-nous