Saint-Laurent du Maroni

Un autre décès par dengue de type 2


Un autre décès par dengue de type 2
Un nouveau décès par dengue de type 2 est survenu le 26 avril 2006, la confirmation sérologique est parvenu à la DSDS que le 3 mai en soirée.
Il s’agit d’une personne de 64 ans qui a été prise en charge en urgence par le SAMU, mais qui n’a pas pu être réanimée.
Des investigations sont actuellement menées pour mieux documenter ce cas et apporter une réponse adaptée.

CONSIGNES ET SURVEILLANCE DES PATIENTS ATTEINTS DE DENGUE

1. Eviter de contaminer son entourage

* Eliminer les gîtes autour et dedans son habitation
* Appliquer des répulsifs,
* Dormir sous moustiquaire

Dans le contexte épidémique de Dengue qui sévit actuellement en Guyane, il convient de respecter quelques consignes simples pour prévoir les possibles cas d’aggravations non prévisibles.





Localisation du virus dans le monde
Localisation du virus dans le monde
2. Lutter contre la fièvre :

Devant toute fièvre supérieure à 39°C

* Moyens physique valables pour tous mais surtout pour les enfants :

° Dévêtir,
° Donner un bain (si possible et si l’état de l’enfant le permet) à 2 ou 4° en dessous de la température de l’enfant, en mouillant le cuir chevelu,
° Atmosphère humide, ventiler le visage
° Faire boire, régulièrement et en petite quantité, en l’absence de vomissements, (si possible une solution légèrement salée)

* Moyens médicamenteux (prescrits par un médecin) :

° PARACETAMOL : 15 mg/kg toutes les 6 heures par voie orale ou rectale (sans dépasser cette dose)
° l’aspirine et les anti-inflammatoires (type ADVIL, autres…) sont A ECARTER ABSOLUMENT. Dans le doute, demander l’avis auprès d’un médecin (appel du SAMU par le centre 15)

3. Surveiller

Si il apparaissait quoi que ce soit dans le comportement du malade qui vous inquiète, n’hésitez pas à revenir consulter votre médecin traitant, médecin libéral de garde ou le service des Urgences, de jour comme de nuit, sans attendre une éventuelle aggravation.

Parmi les signes d’alerte on peut citer :

* . les douleurs au ventre prolongées
* . plusieurs vomissements
* . une agitation inhabituelle ou une somnolence
* . une baisse brutale de la température
* . les mains et les pieds froids et moites
* . des petits boutons rouges ou des plaques inhabituelles sur le corps
* . des saignements de gencives ou du nez.
9 Mai 2006


              

Commentaires

1.Posté par matou le 15/05/2006 22:29
SCANDALEUX !!!
On a une épidémie de dengue, des morts et on n'entend toutjours pas notre conseiller général. Je suis tombé par hasard sur une brochure avec les logos du conseil général, de la dsds(état), de l'institut pasteur, du chc, de l'union régionale des médecins libéraux de guyane. PAR HASARD !!!
Pourquoi cette brochure n'est-elle pas distribuée dans toutes les boites aux lettres ? Pourquoi depuis le début de l'épidémie, je n'ai vu personne venir dans ma cour ou celle de mes voisins vérifier, désinfecter... etc... les gîtes potentiels de moustiques vecteur de la dengue ?
On n'a vraiment pas l'impression d'un épidémie.
Pourquoi notre conseiller général (qui appartient cette fois-ci à la majorité, elle ne pourra pas dire cette fois-ci qu'elle ne peux rien faire et dire) ne monte pas au créneau pour que les services de désinfection fasse un réel travail ?
Il me semble que la prévention est de la compétence du conseil général ?
Je suis un ancien, et je me souviens dans ma jeunesse de "capitaine moustique". Ce médecin allait dans toutes les cours, renversait les pots et autres gîtes potentiels. Il mettait aussi des amendes.
Faut-il attendre d'autres morts ?

2.Posté par france Bédard le 07/09/2006 12:46
bonjour, cette chère personne était ma mère. Nous avons appris la raison de son décès que 4 mois suivant son décès. C'est lamentable. Je vis très loin de mes parents qui habitent en Guyane et je trouve horrible la façon que ma mère nous a quitté.
france







Facebook

Les annonces

Vente (73)

Divers (11)

Immobilier (37)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube