Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Un avenir incertain pour le parc animalier de St-Jean.


Un avenir incertain pour le parc animalier de St-Jean.
Situé à une vingtaine de kilomètres de St-Laurent, St-Jean du Maroni est un petit bourg connu pour son camp militaire qui abrite le GSMA, mais également pour son parc animalier « l’Arche de Noé », structure familiale qui regroupe près d’une centaine d’espèces différentes vivant dans la forêt guyanaise. M. ROYERE, le chef de famille et responsable de l’arche, est arrivé en Guyane il y a 25 ans pour l’INRA, et a suivi ensuite une formation d’animalier, qui l’a plus orienté vers les soins aux animaux. C’est en 1984 que toute la famille ROYERE a décidé de transformer sa propriété en parc animalier. Depuis cette date, la structure a connu des hauts et des bas, jusqu’à la fermeture totale en 2000, pour des raisons administratives.
C’est à la suite de cette fermeture qu’est née l’association « Arche de Noé », comptant des personnes de toute la Guyane désireuses d’aider à la survie du parc, et qui ont permis a M. ROYERE de poursuivre son activité auprès des animaux.

Un avenir incertain pour le parc animalier de St-Jean.
Des visites du parc sont proposées toute l’année à un public qui découvre des animaux vivant quasiment dans leur environnement naturel, considérés par les ROYERE comme des membres de leur grande famille, et répondant chacun à un prénom. Voyou, Vanille, Panette et Chita, comme la grande majorité d’entre eux, ont été, eux ou leurs parents, confiés à l’Arche par leurs propriétaires, ne pouvant plus assumer la présence d’animaux sauvages à la maison ou ne pouvant les ramener en métropole. Pourtant, les stars du parc restent sans contexte les jeunes « ocemas », issus de l’union d’un ocelot et d’une femelle puma, unique cas connu de ce croisement dans le monde.
Pourtant, malgré l’apparente sérénité qui y règne, l’avenir de l’Arche de Noé semble menacé à court terme, une fois que les contrats aidés payés par la mairie pour la gestion du parc arriveront à leur terme. A partir de cette date, prévue en septembre, M.ROYERE et sa famille qui bénéficient de ces contrats aidés ( 2 CEC,1 Emploi jeune, et 2 CIA)n’auront plus de la relative sécurité dont ils disposent actuellement, le parc vivant sans subvention pour son fonctionnement.

Un avenir incertain pour le parc animalier de St-Jean.
Le zoo travaille de façon régulière avec les scolaires, mais la baisse importante des chiffres du tourisme en Guyane a eu des conséquences directes sur sa fréquentation, donc sur les recettes. D’autre part, le flou actuel de sa situation administrative peut faire craindre que des mesures soient prise à l’encontre de l’Arche à n’importe quel moment. "Il nous faut contrer cette mesure de fermeture de 2000, car nous avons réouvert, mais toujours illégalement jusqu’à aujourd’hui, c’est comme une épée de Damoclès au-dessus de nos têtes.
On a montré le faible coût de revient dans lequel on pouvait fonctionner, il faudrait donc que les institutions, Conseil Général, Conseil Régional, etc.., tiennent compte du fait qu’on est là et de l’intérêt de faire monter des gens à St-Laurent, qu’il y ait une prise en compte de tout le monde et pas seulement de certains. Il ne faut pas arrêter la Guyane aux marais de Kaw et au zoo de Montsinéry",
explique M. ROYERE, inquiet du devenir de son parc et de celui des animaux qui y ont trouvé refuge.
26 Janvier 2006 - écrit par C.C


              

Commentaires

1.Posté par riallot le 16/09/2006 13:44
un bonjour a mr royere nous avons visiter le zoo au mois d'aout et depuis sommes de retour en normandie.accueil exceptionnel,au moins nous avons appris bcps de choses sur la guyane.

2.Posté par Henderson le 26/09/2006 15:24
Bonjour je voulais savoir si dse enfants vienne en groupe est qu'il y a un endroit pour manger au parc

3.Posté par aurelie thumin le 29/01/2007 07:55
bonjour,
après 9 mois de stage au parc ornithologique de Villars les Dommbes (France) et un stage en prévision de 3 mois au parc animalier du Pal (France) je souhaiterai savoir si je peux être bénévole dans votre parc pour une autre expérience.
Merci pour votre réponse.
Aurélie 19 ans France





Les annonces

Vente (119)

Divers (17)

Immobilier (55)



Partager ce site
Suivez-nous