Saint-Laurent d
Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Un séminaire sur la ville à Saint-Laurent

Un premier séminaire sur le développement et la rénovation urbains s'est déroulé à Saint-Laurent du Maroni. Toute la journée de mercredi, les différents intervenants ont fait un constat des problèmes et proposé des solutions.


Un séminaire sur la ville à Saint-Laurent
Alors qu’elle est en vigueur en métropole depuis le mois d’août 2003, la loi d'orientation et de programmation pour la ville a enfin été évoquée dans notre département. Mercredi matin, une délégation reçue par la Mairie de Saint-Laurent du Maroni a visité les différents quartiers de la ville dans le cadre d’un séminaire d'une journée ayant pour but d’arriver à terme à une meilleure gestion de la ville. " Cette loi qui est appliquée en Métropole est aussi pour l'Outremer. L'idée du séminaire est d'arriver à montrer qu'en Guyane nous avons des territoires immenses avec des problèmes urbains un peu particuliers", explique Philippe Cambril, du centre de ressources politiques de la ville. La Guyane en effet, comme les DOM en général, présente certaines particularités en matière de développement urbain. L’Ouest du département connaît un développement exceptionnel de sa démographie avec les conséquences que cela entraîne pour la structure sociale. D'après les statistiques de l'Insee, la population de Saint-Laurent du Maroni est en forte progression et elle est très jeune, d’où la nécessité d’augmenter les moyens logistiques de la ville. " Aujourd'hui, on constate qu'il manque encore un certain nombre de réseaux et une vie sociale alors que la demande de logements est très forte", ajoute-t-il. En très peu de temps, la commune a doublé sa superficie pour répondre au besoin de logement de sa population et certains quartiers tels que la Charbonnière ou les Vampires sont mono-ethniques. " Je ne sais pas si on a fait le bon choix de regrouper les populations de même culture mais il est possible de les garder, comme les gens le souhaitent, tout en faisant en sorte que ces quartiers se développent, avec des services de proximité afin que les gens se rencontrent dans des endroits neutres comme le centre ville" déclare Celine Delavalle, Chef de projet au Contrat de ville de Saint-Laurent.
De 8h jusqu'à la fin de l'après-midi, les différents intervenants (INSEE, ARUAG, DDE, etc..) ont présenté en détail les problèmes et aussi les solutions proposées. Alors que cette première séance de travail consistait, dans un premier temps, à poser un cadre pour mieux connaître la ville, le deuxième séminaire de Kourou sera plutôt consacré à la loi et à ses applications possibles pour nos villes, avant la dernière rencontre qui aura lieu à Cayenne.

12 Décembre 2003 - écrit par REDACTION


              




Les annonces

Vente (95)

Divers (52)

Immobilier (43)



Partager ce site
Suivez-nous