Saint-Laurent du Maroni

Une réunion d’information sur le régime de l’auto-entrepreneur organisée par la Chambre de commerce


Une réunion d’information sur le régime de l’auto-entrepreneur organisée par la Chambre de commerce
Juriste consultante, Gaelle HAYER était invitée jeudi dernier par la Chambre de commerce de Saint-Laurent pour animer une réunion d’information sur le régime de l’auto-entreprenariat. L’objectif de cette réunion était d’éclairer les personnes intéressées sur le fonctionnement de ce régime et les principaux avantages sociaux et fiscaux qu’il présente. La discussion a donc tourné autour du principe de base du régime de l’auto-entrepreneur qui est « pas de charges sans chiffre d’affaires », ainsi que de l’exonération de charges fiscales pendant 24 mois dont bénéficient tous les auto-entrepreneurs exerçant leur activité dans les DOM-TOM. L’imposition ne porte donc que sur le revenu, à raison de 1% pour les activités de vente et de 1,7% pour les prestations de services. Ce régime de l’auto-entrepreneur offre donc la possibilité aux personnes qui le choisissent pour exercer leur activité, que ce soit à titre principal ou à titre accessoire, de tester le marché et leurs idées de manière saine, avant de pousser plus avant leur projet et éventuellement de se transformer en société.

Cette réunion d’information qui répondait à une demande, a été l’occasion de cerner certaines subtilités juridiques qu’il était nécessaires d’aborder car indispensables à maîtriser, même dans le cadre de l’auto-entrprenariat qui présente l’avantage d’être un régime simple et facile d’accès. Elle était également nécessaire puisque ce régime tend à être de plus en plus connu en Guyane et est appelé à se développer suite aux récentes mesures d’exonération fiscale, mises en place dans le cadre de la Loi de finances 2010, dont il va bénéficier.
14 Juillet 2010 - écrit par


              

Commentaires

1.Posté par youss le 16/07/2010 17:02
je pense que la meilleur réunion de ce genre doit se tenir dans le marché du Gros. c'est là ou on trouve les veritables acteurs de l'économie de la ville pas dans la chambre de commerce. l'administration republicaine a majorité de formation literraire c'est installé dans tous les bureaux de la république française faisant fuire les veritables acteurs économique....ils sont dans le marché du Gros...pas dans les chambres de commerce de paris marseille et d'ailleurs

2.Posté par Pan dans les dents le 17/07/2010 11:38
Ou quand la réunionnite à répétition cache la guyanite chronique...
Existe-t-il seulement une volonté de développement ? Si oui, de quelle nature ?
Quels sont les objectifs fixés ?
Quels moyens se donne-t-on pour les atteindre ?
Analyse objective des atouts, contraintes, point faibles...
Recherche des opportunités économiques...
Inventaire des compétences...
En quoi les opportunités trouvées se démarquent-elles de la concurrence ?
Etc.
Nous avons connu d'autres réunions de ce type, notamment lors de la mise en place de la zone franche. Un vol de perroquets multicolores était monté à Saint-Laurent (quelle aventure !) pour caqueter gaiement face aux forces vives locales. Présentée comme un puissant instrument de développement, la mise en place de la zone franche allait s'accompagner d'un retour à un niveau de sécurité satisfaisant. Nous pouvons mesurer les brillants résultats suivant le passage éclair de ces serpents à sornettes : Insécurité croissante, commerce parallèle...
Alors, zone franche ou franchement la zone ?
Même l'ONF s'était lancé dans la formation. Il est vrai qu'après s'être définitivement ridiculisé dans de grotesques expéditions religio-touristiques sur l'Inini, les petits hommes verts savaient de quoi ils parlaient... C'est sans rire que cet organisme prétendait apprendre aux Guyanais comment construire des carbets et planter du manioc ! Il faut oser, non ?
Au fait, leur bilan ?
Il est assez difficilement compréhensible qu'une région - pays neuf - comme la Guyane qui dispose d'une forêt, de ressources naturelles et minières importantes, soit engluée dans l'assistanat ! Cette situation ne peut s'expliquer que par une volonté de non-développement.
C'est l'ensemble de la Guyane qui devrait être classée en zone franche !

3.Posté par Humility509 le 20/07/2010 23:13
Et.....Pan dans les dents! excellent bravo!

4.Posté par ABEBE le 09/08/2010 16:54
Ce régime d'auto entrepreneur n'est qu'une vaste fumisterie, et je comprends que la non-publicité sur cette "réunion d'information". Ce sont les fonctionnaires des collectivités territoriales qui sont les principaux bénéficiaires de ce régime, en toute illégalité. Mais en absence totale de contrôle, cela leur permet d'exercer une activité clandestine en dehors, voire pendant leurs horaires de travail (avec le matériel, les matériaux, les véhicules de leur administration, et aussi, souvent, le soutien des responsables des services)









Facebook

Les annonces

Vente (119)

Divers (17)

Immobilier (55)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube