Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Vidéo - 2 enfants meurent dans un incendie : les parents étaient absents au moment du drame


Deux bébés, Naël et Yaël, âgés de 5 mois et 18 mois, sont morts dans l'incendie de leur maison, hier vers 3 heures du matin, dans le quartier des Chutes Voltaire. Une fillette de 3 ans a été sauvée de justesse et souffre de graves brûlures. Une bougie serait à l'origine de l'incendie.

Le drame s'est déroulé dans une maison de plain-pied, construite en briques et en bois, recouverte de feuilles de tôles. À l'intérieur, quatre appartements. Deux des quatre logements étaient occupés au moment du sinistre : les victimes logeaient avec leurs parents dans l'un, un couple et son bébé dans l'autre. La bâtisse est située sur la route Paul-Isnard. C'est le voisin qui a appelé les pompiers. « Lorsque j'ai vu les flammes, j'ai essayé de les éteindre avec des seaux d'eau. Une personne m'a demandé d'arrêter car les pompiers arrivaient. J'ai crié très fort pour réveiller les familles car je savais qu'il y avait du monde à l'intérieur. J'ai appris un peu plus tard que les parents des enfants n'étaient pas dans la maison au moment de l'incendie » , a-t-il confié.

Sur place, les soldats du feu ont déployé les grands moyens face aux violentes flammes qui ont embrasé toute la maison. « Tout a brûlé : chaises, tables, lits, fauteuils... Il ne restait plus rien » , a déclaré un responsable. Les parents de Naël et Yaël, absents au moment des faits, se sont présentés sur les lieux durant l'intervention des secours. La mère, meurtrie, a été autorisée par le médecin à voir les corps de ses filles. En état de choc, les parents ont été victimes d'un malaise. Ils ont été évacués au centre hospitalier de Saint-Laurent où ils sont restés dans un mutisme total. Une cellule psychologique pour toutes les personnes touchées par ce drame a été mise en place.

La soeur des deux victimes, prénommée Pom-Pom et âgée de 3 ans, a été sauvée de justesse par le voisin. L'enfant, gravement brûlé, a été admis au centre hospitalier de Cayenne.

Sur les circonstances, Léon Bertrand, le maire de Saint-Laurent, est en colère : « Je suis triste et profondément meurtri par la mort de ces enfants. Dans ce drame, je condamne les marchands de sommeil. Ce propriétaire avait coupé l'électricité à cette famille. Elle était obligée de s'éclairer avec des bougies. Une fois de plus, on a profité de la misère des gens et c'est le drame. »
17 Novembre 2014 - écrit par Éric LÉON / Bernard DORDONNE - FG


              





Les annonces

Vente (45)

Divers (22)

Immobilier (20)



Partager ce site
Suivez-nous