Saint-Laurent d
Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Vœux consulaires de la CCIR Guyane


Samedi 05 février 2011, le président de la CCIR Guyane devant les acteurs de la vie locale de l’Ouest guyanais a prononcé ses vœux pour l’année 2011. Jean-Paul Le Pelletier en a profité pour présenter la nouvelle Commission Territoriale de l’Ouest (Installée quelques heures auparavant NDLR). Alain Chung en a la présidence.

L’ambition de Jean-Paul Le Pelletier pour une CCIRG dynamique !

La CCIR Guyane s’inscrit en cohérence avec les pôles de développement économique territoriaux ainsi qu’avec les orientations du Schéma d’Aménagement Régional (SAR).

Et ceci:

- En matière d’accompagnement des entreprises envers les créateurs et porteurs de projets.
- Par la création de zone de transit et de rupture de charges dans les communes frontalières pour le développement des échanges de marchandises et de personnes.
- Grâce au développement de la Foire Internationale de la Guyane.
- Par la poursuite et le développement de la présence de la CCIRG à l’international.
- Par la création du « Business réseau » du plateau des Guyanes.
- Par le développement des activités issues de la forêt guyanaise ainsi que la relance de l’activité minière.
- Par l’ouverture de l’Espace Consulaire de Formation Jean-Pierre Prévôt.

« La CCIR Guyane doit être au service de toutes les entreprises du territoire en détectant leurs attentes et en réagissant rapidement pour les accompagner dans leur développement, notamment à l’international », dixit Jean-Paul Le Pelletier.

Une commission de proximité

L’installation d’une commission territoriale est une première pour la Guyane (Installation d'une Commission Territoriale des Savanes la veille à Kourou NDLR). Elle aura pour mission d’animer une CCIRG plus proche des entreprises et représentative de toutes les activités économiques de l’ensemble de la Circonscription concernée.

Durant toute sa mandature, Alain Chung sera entouré de femmes et d’hommes engagés dans la vie économique des communes de l’Ouest. Neuf personnes pour une ambition commune : Madame Sandra Delamoir et Messieurs Adelaar, Bantifo, Bermell, Driss, Du, Ho et Riquier.

Pour Alain Chung depuis son implantation à l’Ouest, la CCIR Guyane a su s’engager aux côtés des entreprises en les conseillant et en les assistant durant tout le parcours de la création d’une entreprise soit avant, pendant et après. La mission première d’appui aux entreprises est résolument tenue.

Trois engagements pour répondre aux exigences de l’industrie guyanaise

- La formation des femmes et des hommes du pays.

Les entreprises ont besoin de cadres et d’agent de maîtrise opérationnels. Mais avec un déficit de cadres dans l’Ouest (30% de cadres par rapport au reste du département), et des jeunes de moins de 30 ans non diplômés (62%), cela est encore difficile à mettre en place et à pérenniser.

- Miser sur la coopération avec le Surinam.

Après un partenariat culturel et sportif avec le pays frontalier, désormais il faut miser sur une coopération économique qui doit avoir une place majeure dans la relation Guyane-Surinam.

- Informer les entreprises.

Par la transmission des informations concernant l’évolution permanente de la réglementation en vigueur et de leur mise en pratique. Ce dernier engagement se veut le cœur de métier de l’Antenne de Saint-Laurent du Maroni.
22 Février 2011 - écrit par M.F.


              




Les annonces

Vente (98)

Divers (50)

Immobilier (43)



Partager ce site
Suivez-nous