Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Voeux de Madame la députée de la Deuxième circonscription Chantal Berthelot


Voeux de Madame la députée de la Deuxième circonscription Chantal Berthelot
Chers amis,

Au cours de l'année écoulée, les premières mesures de la loi pour le développement de l'Outre-mer (LOPOM) et du Comité interministériel sur l'Outre-mer (CIOM) ont été appliquées en Guyane. Au plan institutionnel, vous avez opté pour une collectivité unique dans le cadre de l'article 73 de la Constitution.

En 2011, la logique de ces changements se poursuivra. Elle n'aura de sens que si elle permet le développement durable endogène de notre territoire, en l'encrant dans son environnement régional.

Le contexte nous est favorable. L'ouverture imminente du pont sur l'Oyapock, et les échanges avec le Suriname, favoriseront le renforcement de la coopération avec nos voisins.

Les rendez-vous internationaux, récents et à venir sur la lutte contre le réchauffement climatique – les sommets de Copenhague, de Nagoya, de Cancun, de Durban..., tout comme les travaux sur la valeur économique de la biodiversité, mettent en exergue notre richesse naturelle. Je parle bien sûr de notre fabuleuse et unique biodiversité, de notre forêt amazonienne, qui sont pour moi notre « or vert », le fondement de notre croissance verte.

Le développement du spatial se verra renforcé grâce au lanceur Soyouz, qui permettra de compléter la gamme des lanceurs et d'assurer une offre complète en matière de l'accès à l'espace.

Toutefois, nos vastes potentialités, pour être pleinement exploitées, ont besoin que l'Etat assume ses responsabilités dans les champs de sa compétence.

Je lui demande de prendre en compte nos propositions, celles que je ne cesse de faire à l'Assemblée nationale, au nom des Guyanais.

Je lui demande des mesures pour la sauvegarde et la valorisation de notre biodiversité, pour la gestion durable de notre forêt.

Je lui demande, pour notre jeunesse, dès la prime enfance, une éducation et une formation de qualité; pour toute la population l'accès aux droits dans les domaines de la santé, de l'habitat, de la justice, l'accès à l'eau potable, à l'électricité... Tant de champs où les besoins demeurent insatisfaits notamment dans l'Ouest Guyanais.

Je lui demande que l'architecture, les compétences et les ressources de la collectivité unique, qui feront l'objet d'un vote au parlement en 2011, soient en adéquation avec notre objectif partagé d'un développement durable endogène.


Mes chers compatriotes, notre territoire, comme les onze autres collectivités ultramarines, seront à l'honneur dans l'hexagone dans le cadre de l'année des Outre-mer. A cette occasion, j'exprime le souhait que notre Guyane devienne, comme le dit Hubert REEVES, « cette double fenêtre où les efforts technologiques pour explorer l'univers et les efforts écologiques pour sauver la planète, (se manifestent) ensemble au reste du monde. »

Ensemble oeuvrons pour une Guyane forte et réconciliée!

Que 2011 soit une année de bonheur pour tous!

Chantal Berthelot, Députée de la Deuxième circonscription de la Guyane
16 Janvier 2011 - écrit par La rédaction du 97320


              

Commentaires

1.Posté par PERRIER GERARD le 26/01/2011 11:02
Chantal amie Tous mes voeux pour toi qui n'a pas changé sur le fond.Yvan me parle de toi..Je n'aurais jamais du quittte la Guyane .Et ne plus passer par SAVANE BORDELAISE .Affectueusement à toi.GP





Les annonces

Vente (120)

Divers (18)

Immobilier (55)



Partager ce site
Suivez-nous