Saint-Laurent du Maroni

A bas les moulants, vive les «baggies»

Les « baggies », ces pantalons trop larges qui pendent entre les jambes, ont de l’avenir devant eux en matière de santé. En effet, la liste des symptômes attribués aux vêtements trop serrés est particulièrement longue.


A bas les moulants, vive les «baggies»
Les pantalons trop étroits, et particulièrement les jeans moulants, ne sont pas responsables de maladies proprement dites, mais provoquent de nombreux symptômes, qui seraient donc facilement évitables. Ils varient en fonction du sexe et de la zone de pression. Le réseau veineux serait le premier à en pâtir, particulièrement pour les femmes. Chez leurs homologues masculins, le jean moulant peut être responsable de douleurs testiculaires (lesquelles disparaissent en changeant d’habitudes vestimentaires) et de certaines infertilités par augmentation de la température testiculaire.

Chez l’enfant, se sont surtout les sous-vêtements, qui, serrés et portés trop longtemps, sont accusés de provoquer un œdème idiopathique du périnée.

Un pantalon ajusté favorise également la macération locale, susceptible de déclencher des candidoses des plis. Les sous-vêtements en synthétique sont quant à eux responsables de prolifération microbactérienne, impliquée dans certaines cystites. Les frottements ne sont pas non plus anodins puisqu’ils peuvent provoquer au niveau membres inférieurs des folliculites (boutons qui se développent autour d’un poil).

Passons au niveau de la ceinture. Une taille trop serrée peut être responsable de maux
d’estomac (dyspepsie). On la déconseille notamment en cas de reflux gastro-oesophagien, de symptômes fonctionnels digestifs et de côlon irritable.

Le soutien-gorge trop ajusté fait aussi partie des vêtements à risque. En redescendant cette fois, il convient d’évoquer les chaussettes montantes ou basses, dont l’élastique peut provoquer un garrot veineux, respectivement sous la rotule ou au niveau de la cheville. Les insuffisants cardiaques doivent porter une attention particulière à ce phénomène.

Il en est de même des bas du genre Dim-up, dont l’élastique placé en haut de la cuisse peut se comporter comme un pseudo-garrot. Et enfin, signalons les pathologies du pied liées à des chaussures étroites ou à bout pointu, qui peuvent occasionner des engelures. Un seul remède à tous ces symptômes : optez pour le confort, et pour cela, n’hésitez pas dans certains cas à choisir une taille au-dessus ! Une simple règle de bon sens !

Source : http://www.e-sante.fr
6 Juin 2004 - écrit par Rédaction


              



Les annonces

Vente (36)

Divers (17)

Immobilier (26)


Dernières annonces postées



Facebook


Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube