Saint-Laurent du Maroni

Atteinte aux droits des journalistes


Le Club de la presse dénonce de nombreux manquements aux droits sociaux des journalistes relevés dans plusieurs médias de Guyane. Il s'alarme de la nette augmentation de pratiques qui portent de graves atteintes à la profession et qui se traduisent par le non respect du droit du travail et de la Convention collective nationale des journalistes. Le Club de la presse s'inquiète notamment de la précarisation du métier et de la
marchandisation de l’information.

Il constate des tarifications de piges minorées voire indécentes, des retards de plusieurs jours à plusieurs mois dans le versement des salaires, l’absence de cotisations sociales (prévoyance santé, maternité, risques professionnels, chômage) induite par des modes de rémunération inadaptés (chèques emploi service, factures et incitation des patrons de presse à recourir au statut d’auto-entrepreneur).

Ces agissements illégaux et répétés constituent des freins à des conditions de travail dignes et respectueuses des journalistes.
Le Club de la presse de Guyane, membre de l'Union des clubs de la presse de France et francophones (UCP2F), s'engage au quotidien au service de la profession et pour la défense de la liberté de la presse. Il rappelle qu’elle passe par le nécessaire respect et l'indépendance des journalistes.

Soucieux de les garantir, le Club de la presse de Guyane entend poursuivre ses auditions auprès des journalistes (salariés, pigistes), correspondants locaux de presse et autres collaborateurs de presse en vue de l’organisation d'une table ronde qui se tiendra en octobre à Cayenne.

Y seront conviés, professionnels de la presse, partenaires sociaux, représentants d'organismes sociaux, intervenants, invités parmi lesquels un avocat, une association spécialisée d’accompagnement et de défense du statut de la pige, des syndicats, afin d'échanger sur ces questions liées au respect des droits des journalistes.

Cette table ronde sera l'occasion de faire un état des lieux précis et complet de la situation des professionnels des médias en Guyane en vue de dégager rapidement des solutions.

Depuis plusieurs mois, le Club de la presse recense en effet les difficultés des journalistes de Guyane dans l'exercice de leur profession. Ces auditions ont permis de documenter de nombreux cas d'atteintes au droit du travail et à la convention collective et de mettre à jour des conflits d'intérêts.
17 Juin 2013 - écrit par M. F.


              



Les annonces

Vente (36)

Divers (26)

Immobilier (30)


Dernières annonces postées



Facebook


Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube