Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Balaté : l'écheveau politico-coutumier

Depuis quatre mois, la guerre de pouvoir fait rage dans le village de Balaté pour savoir qui est désormais le chef coutumier, de Brigitte Wyngaarde ou de Sylvio Van der Pijl. Vendredi, le Conseil général a tranché. Provisoirement.


Vendredi, le Conseil général a renvoyé Sylvio Van der Pijl et ses partisans dans les cordes jusqu'en avril prochain. (Photo Sylvio POLONY)
Vendredi, le Conseil général a renvoyé Sylvio Van der Pijl et ses partisans dans les cordes jusqu'en avril prochain. (Photo Sylvio POLONY)
Pierre Désert a trouvé la formule pour résumer la situation. Mais, ce faisant, le président du Conseil général s'est contenté d'afficher son impuissance. "C'est un problème qui nous dépasse", a-t-il avoué vendredi, en évoquant le combat des chefs qui parasite la vie du village de Balaté, à Saint-Laurent. A la mi-juin, donc juste après le second tour des élections législatives perdues par le maire de Saint-Laurent Léon Bertrand, la machine à évincer Brigitte Wyngaarde s'est mise en branle. Depuis, il est devenu pour le moins délicat de cerner le véritable enjeu coutumier dans une affaire qui a pris des atours on ne peut plus politiques. Un écheveau que les conseillers généraux ont choisi de ne pas démêler dans l'urgence.
Certes, les élus ont tranché en faveur de l'actuel Capitaine, Brigitte Wyngaarde. Mais leur décision n'est intervenue qu'après avoir reçu l'assurance du chef coutumier que des élections seront organisées en avril prochain. Néanmoins, selon le vice-président du Département Lucien Prévôt, l'intéressée n'aurait laissé aucun document écrit attestant de sa volonté de soumettre son siège au vote des habitants du village. Une volonté qui, toutefois, a été émise à plusieurs reprises depuis quelques mois par Brigitte Wyngaarde. Ce, dès la première manifestation publique de mécontentement de ses opposants, lors d'une réunion dans la salle du village, en juin. Une annonce qui n'a d'ailleurs pas suffi à freiner les ardeurs de Sylvio Van der Pijl et de ses sympathisants.

Brigitte Wingaarde gardera son fauteuil de Capitaine du village jusqu'en Avril prochain
Brigitte Wingaarde gardera son fauteuil de Capitaine du village jusqu'en Avril prochain
Avant d'être entendu par la commission, qui a également auditionné Brigitte Wyngaarde, Sylvio Van Der Pijl n'a eu de cesse de répéter qu'il avait été "élu par la population", à la différence du Capitaine en place. Elu, c'est évident, mais dans quelles conditions? Le 5 août, en l'absence du chef coutumier alors en vacances, sans opposant digne de ce nom, et par des votants dont le nombre et la provenance restent à ce jour incertains. De plus, la rapidité avec laquelle le scrutin a été organisé peut laisser songeur quant à la sérénité dans laquelle il a pu s'effectuer. Une série d'éléments qui n'a pas tardé à faire naître la notion de putsch dans l'esprit des observateurs. Quant à Brigitte Wyngaarde, elle a tout simplement qualifié l'élection de "truquée". Le Conseil général s'est bien gardé d'émettre la moindre remarque vis-à-vis du procédé. Mais il a cependant invité les élus à ne pas prendre position avant le mois d'avril. Un message qui s'adresse directement à Léon Bertrand.
En effet, le maire de Saint-Laurent n'a jamais dissimulé son soutien à Sylvio Van der Pijl. Bien au contraire. Le 5 août, il a ouvert les grilles d'une école de la commune à son favori et mis à sa disposition des urnes. Quelques semaines plus tard, ce sont des bus affrétés par la mairie qui ont conduit Sylvio Van der Pijl et ses partisans à Cayenne afin qu'ils interpellent les élus du Conseil général. "Leur mouvement bénéficie d'une légitimité puisqu'il a reçu l'aval du conseil des sages et d'une majorité de la population, donc je me devais de l'accompagner", a expliqué le maire.

Marie-Thérèse Morel, conseillère générale de Saint-Laurent du Maroni
Marie-Thérèse Morel, conseillère générale de Saint-Laurent du Maroni
Vendredi, Marie-Thérèse Morel, conseillère générale de Saint-Laurent proche de Léon Bertrand, a ouvertement reproché à Brigitte Wyngaarde de confondre son engagement politique et son rôle de chef coutumier. Un argument auquel Marie-Claude Verdan a répliqué en se demandant si les réactions auraient été les mêmes si le Capitaine de Balaté avait appartenu à "la famille politique de droite". Peu probable. Quoi qu'il en soit, une chose semble aujourd'hui certaine. Le Conseil général aura fort à faire lors du congrès des autorités coutumières qui doit se tenir à la mi-décembre. Car, désormais, c'est sur la place publique que s'entremêlent les cordes des passerelles qui relient politiques et chefs coutumiers.
10 Octobre 2007 - écrit par T.F - Source France Guyane


              

Commentaires

1.Posté par LOKONO DE BALATE le 10/10/2007 20:36
Bravo Brigitte,
grace à ton soutien à la gauche guyanaise pour la conquête de la deuxième circonscription, et à la sympathie des médias (RFO et France-Guyane) qui ont pris dès le départ fait et cause pour toi, tu as gardé le statut de chef coutumier, officiellement! Et cela pour attendre avril 2007 !!
Qu'est ce que peut faire un chef, qui à contre lui une grande partie de sa population.
Cette populace à besoin à sa tête, d'un chef respecté et écouté de tous !!
Quand on voit que plus d'une centaine de personne s'est déplacée deux fois de suite jusqu'à Cayenne pour exprimer son opinion, et cela en mileu de semaine, c'est bien la preuve qu'il ne s'agit pas d'un simple groupuscule de fanatique minoritaire piloté par le maire de st-laurent!
Est-ce que Brigitte à pu faire germer autour d'elle le même élan populaire? Non! Tout juste à telle pu avoir le soutien de quelques autres Chefs coutumiers, qui n'ont d'ailleurs pas à se mêler des affaires du village de Balaté.
les principaux médias d'information en guyane (France-Guyane et RFO), ont toujours regardé avec méfiance, tous ceux qui contestait brigitte. n'ayant aucune information, ils n'ont jamais cherché à comprendre ce mouvemnt, à faire des enquêtes d'investigation. Ce contentant de boire comme du pti lait les propos de leur Chef Coutumier préféré!! "Et c'est qui ce pti VAN DER PIJL, qui veux empêcher Brigitte de se présenter au municipale, avec son titre sympathique de chef coutumier amérindien!!"
ces médias ne veulent pas qu'on les prive de la mort politique annoncée de Léon Bertrand".
Et les gens de balaté dans tout ça ! Ils vont devoir attendre 6 MOIS avant qu'un chef légitime soit mis en place pour régler les problèmes urgents du village!! Car vu la haine d'une grande partie des villageois pour un chef qui s'accroche égoïstement à son trone, c'est le statut quo qui va prévaloir! 6 mois ça parrait pas important pour ces messieurs et dames du conseil général mais c'est 6 mois de perdu pour la population!!
vive la république oligarchique de Brigitte et de ces partisans, vive la France !!!!!

2.Posté par CISSE le 11/10/2007 12:00
Attendons le mois d'avril, le vote des habitants les départagera.
Pour ce qui est de l'engagement politique de Brigitte je trouve que c'est normal, car même le premier magistrat de la ville a une etiquette politique .
Gardons notre calme et vive la démocratie

3.Posté par alwago le 11/10/2007 13:09
JE VOUDRAIS AJOUTER QUE CE N'EST PAS UN PROBLEME POLITIQUE . QUAND ON CHOISI D'ETRE CHEF COUTUMIER ON REPRESENTE SON PEUPLE DIGNEMENT AVEC HONNEUR ET LEGITIMITE. S'EST TOUT LE MONDE QUI DOIT AVANCER DANS LE MEME SENS ET NON SIMPLEMENT CERTAINS. MERCI DE NE PAS ME SENSURER.

4.Posté par Paola le 12/10/2007 20:57
Comment voulez vous que les gens prennent partie puisque vous vivez en vase clos et êtes les seuls à connaitre les tenants et aboutissants de cette affaire.
On ne peut pas reprocher aux autorités de rester neutres car c'est la seule attitude qu'elles peuvent décemment adopter vu que ce cas n'a pas de précédent. Si une large communication de ce qui se passe dans le village était instaurée cela aurait permis la transparence.
La bonne question est que représente véritablement Balaté sur le plan stratégique ? L'actuelle capitaine est-elle si mauvaise ? Que lui reproche t-on ? Il serait peut-être temps de dire les choses clairement et objectivement.

5.Posté par LOKONO DE BALATE le 14/10/2007 21:49
Chère paola,
à t'entendre, balaté serait une ile, ou personne ne peut acceder.
Rassurez vous, ceux qui ne connaissent pas Balaté (Paola en fait peut -être parti) , on ne vis pas en vase clos, le village est ouvert au tout venant. Les gens sont metissés, vous trouverez le panelle de couleurs et de races qu'on trouve en Guyane. Bien sûre comme dans tous les villages amérindiens et noir-marrons et les quartiers de saint-laurent, les gens ont plus d'affinités avec les personnes de leurs entourages.
Concernant, le manque de communication dans cette affaire , il me semble qu'il existe des média d'information qui ont des journalistes qui sont en permanence sur st-laurent, et dont c'est le métier d'informer en toute objectivité et en toute neutralité les citoyens que nous sommes sur les événements de la cité.
C'est médias ne font que relater les fais divers qui concernent Balaté. Cela ne vous semble pas bizarre que RFO n'est pas fais une seul fois un reportage d'investigation sur le "feuilleton ethnico-politique de l'été 2007" . Lorsque Monsieur VAN DER PIJL demande à rfo de se déplacer pour couvrir le vote, RFO n'a pas daigner se déplacer.
Quand aux autorités (conseil général) , elles ont attendu qu'un problème se pose, pour réflechir sur le mode de désignation des chefs coutumiers. C'est malheureux à dire, mais c'est la manière de fonctionner en générale en Guyane. On n'anticipe pas les problèmes, pour éviter dy 'apporter les solutions dans l'urgence. Le Suriname, qui est pourtant considéré comme un pays en voie de développement, a déjà mis en place une procedure écrite à ce sujet.

Chère Paola, s''il faut qu'un simple citoyen comme moi se substitut au média pour faire apparaitre la vérité à tes yeux, alors je serai ravi de le faire. Mais alors pose toi la question de l'utilité de leurs présence à St-Laurent.

6.Posté par alwago le 15/10/2007 08:16
reproche n°1: elle doit choisir entre faire de la politique et gérer une comunauté.

reproche n°2: excès d'autoritarisme dans le village. Balaté est devenu un état dans l'état, depuis que le foncier à été rétrocédé par l'état à l'association HANABA LOKONO.

reproche n°3: des pratiques discriminatoire dans l'attribution du foncier.

reproche n°4: il n'y a plus de cohésion social, plus d'interaction entre les habitants , plus de communication.

reproche n°5: une insécurité au quotidien, des ménaces de morts , des agréssions récurrentes.

7.Posté par alwago le 15/10/2007 13:28
c'est un scandale de sensurer comme ça. vous porterez la responsabilité de vos actes lorsqu'un dramme se produira.

8.Posté par walabatokoro le 07/11/2007 20:18
De toute les façons le combat continu rien ne s'est calmé à Balaté.
les habitants de Balaté ne vont certainement pas attendre jusqu'en avril 2008 pour qu'elle puisse démissionner !! c'est la population qui décide.
Pour la majorité des habitants de Balaté elle n'est plus chef alors qu'est ce qu'elle croit faire ?
Les lokono ont besoin d'un vrai chef AMERIDIEN pour défendre leurs intérets et pas quelqu'un qui pense à son propre intérêt et qui d'autant plus est dirigé par une personne.

9.Posté par ti_coquin le 29/11/2007 11:46
on peut pa la penre celle la, grrrrrrrrrrr fait ché le monde
merde alors

10.Posté par koudjibio le 14/01/2008 20:37
Je vous avoue ma grande tristesse à voir un peuple se déchirer à cause d'un différent d'idéologie, politique. Je ne prend nullement partie pour Mme Wingarde ou pour M Van Der Pijl, mais je pense que ni Mme Wingarde ni M Van Der Pijl ne sauront être à la hauteur d'une telle responsabilitée, étant donné que les deux personnes mises en causes sont annimés par leurs propres intérets. Ils sont tellement portés par leur propres intérêts qu'ils ne voient pas ce qui est important ou du moins ce qui devrait l'être, c'est à dire l'unification d'une communauté qui se déchire car elle aimerait voir un changement ou une attente non satisfaite. A mon avis Mme Wingarde à compris le méssage que son peuple à voulu faire passer étant donné qu'elle à décidé d'aller jusqu'à la fin de son mandat et ensuite de laisser à la population le libre arbitre et donc de choisir son nouveau chef coutumier s'il est néccaissaire. On dit toujours que le sage c'est celui qui sait patienter et attendre son heure de gloire, le sage c'est celui qui ne réclame pas sa récompense même s'il estime le mériter. Pourquoi se déchirer alors que c'est un conflit qui n'aurait pas dû être. Nous sommes avant tout des amérindiens quelque soit la communauté à laquelle nous appartenons

11.Posté par koudjibio le 14/01/2008 22:32
Je suis habité par une grande tristesse, car voir mes frères et soeurs lokono se déchirer autour de deux personnes. Personnellement je ne prends pas parti ni pour Mme Wingarde, ni pour M Van Der Pijl, car je vois deux personnes portées par leurs propres intérêts et donc deux personnes que j'estime être incapable d'assurer la responsabilité de chef coutumier. Il est désolant de voir que c'est une situation qui a dégénéré pour cause, deux personnes ont des différents idéologique, politique. A mon avis Mme Wingarde, l'actuelle chef coutumier a parfaitement compris le message que son peuple a voulu faire passer, étant donné qu'elle a décidé d'aller jusqu'au bout de son mandat de chef coutumier, et ensuite de laisser à la population un libre arbitre, c'est à dire de choisir un nouveau chef coutumier qui pourra répondre à leurs attentes, si elle estime que Mme Wingarde est incapable de mener cette responsabilité.
Il est malheureux de constater à quel point le système occidental influence nos moeurs. Nous nous dissons être amérindiens, mais presque tout ce que nous faissons, on le fait en fonction du système occidental, même la désignation d'un chef coutumier est devenu difficile alors qu'auparavant nous n'aurions pas eu ce problème, nous n'aurions pas eu besoin d'intermédiaire.
Pourquoi des frères et des soeurs doivent ils se déchirer entre eux pour désigner un chef coutumier, un évènement qui aurait dû représenter joie, paix et de réunion devient un évènement de discorde?
Au lieu de s'éloigner de sa famille on devrait d'abord réfléchir sur une façon de faire revenir l'harmonie et l'ordre qui existaient auparavant. Et pour cela on doit se baser sur l'Amour, la Compassion, la Joie, l'Equanimité, car la mise en pratique de ces 4 états reflète la chaine d'union pour l'amour fraternel. Le bonheur n'es possible que si l'Amour est authentique. Le véritable amour à le pouvoir de guérir et de transformer la situation et de donner un sens profond à notre vie.
Alors je vous dis à tous mes frères et soeurs aimez vous, respectez vous mutuellement et nous pourrons venir à une situation ou l'ordre et l'harmonie auront leur place. Mes frères et soeurs je vous appellent à l'unification et non à l'éloignement.
Et pour finir, j'aimerai que les responsables qui ont prit l'initiative d'intervenir afin d'appaiser cette situation prennent une décision sans attachement, sans discrimination, une décision équitable pour l'avenir de cette communauté. Ils devront prendre la situation dans sa globalité et non vis à vis des 2 personnes.
Mes chèrs frères et soeurs lokono, ce message vous est personnellement destiné en particulier les habitants de Balaté. Levons nous ensemble pour aller vers la gloire et à la conquête de l'amour de nos frères, afin de vivre dans un village où l'on aura paix, ordre et harmonie. ^
Et il faut surtout comprendre que la mairie ne fait que des promesses car des maisons, les routes et toutes les autres infra-structure qui devront être fait à Balaté ne pourrons se faire en seulement 2 mois.

12.Posté par woly le 16/03/2008 23:57
BRIGITTE TU VE DIRIGER SAINT LAURENT DU MARONI ALORS QUE TES MEME PAS CAPABLE DE CONTROLER balaté , ALORS MA VIEILLE 1 CONSEIL FAIT TOI VITE OUBLIER dans la politique, Démisione des mètenant natent pas avril , va pluto faire labati c'est ce ki est bon pour toi !!!!! tchaw cocotte





Les annonces

Vente (36)

Divers (26)

Immobilier (30)


Dernières annonces

Partager ce site
Suivez-nous