Saint-Laurent du Maroni

Braderie 2006, un premier bilan plutôt satisfaisant.


Braderie 2006, un premier bilan plutôt satisfaisant.
Pendant quatre jours, du 7 au 10 juin 2006, St-Laurent a vécu au rythme des bonnes affaires avec la troisième édition de la Grande braderie de l’Ouest. Le premier bilan semble être satisfaisant, aussi bien pour les commerçants que les consommateurs. M. Jan DU, président de l’APOG, co-organisateur avec la JCE de St-Laurent, n’a pas encore les chiffres exacts mais estime que cette édition a tenu ses promesses et que l’affluence a au moins été aussi importante que l’année dernière. Cette fois encore, les organisateurs avaient tenu compte des faiblesses des éditions précédentes pour améliorer l’organisation. Ainsi, le nombre d’exposants dans le village avait été réduit afin de permettre une meilleure circulation des acheteurs, et également pour éviter que les commerces de la rue ne soient masqués par les stands. Encore une fois et selon le désir des organisateurs, les commerçants de la région de l’ouest avaient été privilégiés : en plus d’avoir vu leurs inscriptions enregistrées en priorité, ils ont pu choisir leurs emplacements les premiers et n’ont dû s’acquitter que d’une participation financière de 75 euros, au lieu de 125 pour les autres.

Braderie 2006, un premier bilan plutôt satisfaisant.
L’accent a été mis particulièrement sur la propreté du village et le respect des règles commerciales, et un concours a été organisé entre les participants . C’est le stand du magasin FURIO qui a été récompensé pour son exemplarité en la matière, alors que d’un autre côté, certains se faisaient un peu rappeler à l’ordre pour le mauvais affichage des prix et la présentation de leur stand.
Du côté de la sécurité, là encore, les choses se sont bien déroulées, grâce à la coopération des forces de police, de gendarmerie, de la douane et des sociétés privées de sécurité. Il y a eu très peu d’incidents à déplorer, et le village commercial s’est révélé tout à fait sûr pour tous.
Nouveauté cette année, des stands étaient réservés gratuitement aux associations et organismes qui souhaitaient profiter de l’affluence exceptionnelle de ces quatre jours pour toucher un plus large public possible. Des écoliers ont donc pu animer un stand et partager avec le public leurs connaissances sur l’esclavage et son abolition. Plus loin, une association dispensait des informations sur la dengue. M. Jan DU espère que d'autres suivront leur exemple et lance d'ores et déja les invitations pour l'année prochaine.

Ce qu’ils en ont pensé :

Braderie 2006, un premier bilan plutôt satisfaisant.
M. SOURAYA, stand FURIO, gagnant du concours du plus beau stand.
La braderie est une bonne chose parce que ça ramène du monde, c’est une opération qui apporte de l’animation. En tant que participant, je suis content car nous sommes des commerçants de la ville de Cayenne, et venir à St-Laurent est très intéressant dans la mesure où l’on a contact avec une autre population, un autre typa de clientèle. Et puis on a du plaisir à y participer parce qu’on a de très bonnes relations avec la chambre de commerce, avec les organisateurs, ils organisent très bien cette braderie ! pour ce qui est de notre prix, nous avons été un peu surpris, car en tant que participant, on arrive le matin et on n’a pas l’occasion de voir ce qui se passe autour. Notre but c’est d’avoir un stand pratique et fonctionnel pour nous, pour y travailler, et pour les clients.



Braderie 2006, un premier bilan plutôt satisfaisant.
Johanne
C’est la deuxième fois que je participe à la braderie et je trouve qu’il y a des choses intéressantes. C’est vrai qu’il faut farfouiller un peu dans certains stands, mais ça vaut le coup, les prix sont abordables et j’ai trouvé des choses qui me plaisaient. Cela permet aussi aux familles qui sont moins aisées à pouvoir profiter de la baisse des prix sur certains articles.
Je pense qu’il faudrait la refaire, mais pas à cette date, car on m’a donné un petit mot qui m’a laissée à réfléchir car il disait que l’on commémorait l’abolition de l’esclavage de 1848 avec une braderie en 2006, cela m’a laissée très perplexe et je vais encore y réfléchir à la maison.

Braderie 2006, un premier bilan plutôt satisfaisant.
Paul
C’est intéressant, il y a de bons produits, et j’ai vu que les commerçants ont fait des efforts, il y a des petits prix, c’est à la portée de la bourse de tout le monde. Le petit point noir, c’est qu’il y a beaucoup de textiles, je pense qu’il faudrait diversifier les produits ! Mais c’est bien, on fait de bonnes affaires !

Braderie 2006, un premier bilan plutôt satisfaisant.
Yannick
On peut remarquer qu’il y a beaucoup de choses qui reviennent dans les stands, ce sont pratiquement toujours les mêmes choses. Les prix, ça va, mais il devrait y avoir un peu plus de commerçants, que ce soit plus diversifié !
12 Juin 2006 - écrit par C.C


              



Les annonces

Vente (36)

Divers (17)

Immobilier (30)


Dernières annonces postées



Facebook


Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube