Saint-Laurent du Maroni

Ces dames de l'Assomption


En période de carnaval, ces dames toujours masquées qui ne montrent jamais leur visage, défilent dans les rues de Saint-Laurent. L'assomption est bien une journée consacrée aux femmes car ces dames avec la bénédiction de dieu, ont su à travers cette manifestation faire honneur à la femme et ainsi démontrer la place importante qu’elle occupe dans la société. Après la grande messe en mémoire à la vierge Marie mère de dieu, elles ont encore une fois défilé dans les rues de la ville jusqu'à la maison de quartier de la cité des Cultures où nourriture et boissons décoraient les tables. Les tambouyens du groupe de la culture, vainqueurs l'année dernière de la grande parade de l'ouest ,ont fait résonner les rythmes carnavalesques qui incitaient aux danses les plus endiablées des "dames du Maroni". Comme partout ailleurs, cette fête religieuse de la vierge est célébrée afin de lui rendre hommage. "Nous avons une éducation assez religieuse qui nous oblige parfois à suivre cette démarche, en tant que femme, que l'on soit mariée ou pas. On représente la femme car nous sommes à son image et avons les mêmes critères", explique la présidente de l'Association "les dames du Maroni ", en insistant pour conserver l'anonymat. En dehors du carnaval, ces femmes n'ont qu'une ambition, celle de rassembler un maximum de femmes et lutter pour leur commune. "Quelque soit l'origine et l'ethnie de la femme, on la considère telle quelle. Je sais que plus nous serons nombreuses, plus nous aurons de moyens. Notre objectif est que dans chaque quartier les femmes arrivent à organiser des manifestions afin que le devoir qui leur incombe puisse se transmettre à la génération future", souligne t-elle. En effet depuis 1983 ces femmes ont fait naître un mouvement hors du commun : les bals des dames organisés de temps en temps laissent les hommes dans l'ombre. Devenue Association depuis deux ans, "les dames du Maroni" sont reconnues dans le département de la Guyane et aussi en Martinique jusqu'où leurs belles prestations en tenue traditionnelle évoquent toujours des souvenirs. Malgré l'absence de local la volonté de faire dépasse les moyens. "Sans local, nous bricolons chez les unes et les autres et nous arrivons à bien faire les choses.", souligne la présidente. Avec l'appui de la mairie de Saint-Laurent, Madame Flore et Madame Alfred font parties des femmes qui soutiennent énormément l'Association. Pour que les hommes ne soient pas complètement oubliés, ils sont consultés pour d'éventuels renseignements et ont aussi des bras pour nous aider.
20 Octobre 2003


              



Les annonces

Vente (36)

Divers (26)

Immobilier (29)


Dernières annonces postées



Facebook


Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube