Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Débrayage d’une heure au centre hospitalier Franck Joly.

Vendredi dernier, la CDTG, syndicat majoritaire au CHOG Franck Joly de Saint-Laurent, a appelé à cesser le travail pendant une heure. Le but du mouvement était d’attirer l’attention de la Ministre de l’Outre-Mer Brigitte Girardin, de passage dans le département, et d’obtenir enfin des réponses concrètes à leurs revendications.


Débrayage d’une heure au centre hospitalier Franck Joly.
Le mouvement de débrayage a été plutôt bien suivi, vendredi matin, à l’appel de la CDTG. Le syndicat profitait de la visite de Brigitte Girardin dans le département pour faire entendre des revendications exprimées à plusieurs reprises déjà mais jusqu’à ce jour restées sans suite. La plus importante concerne le nombre de créations de postes jugées nécessaires à la suite d’un audit effectué par le Ministère de la Santé en 2002. Malgré les manifestations et les relances auprès du Directeur de la DRH, seuls dix postes sur les 46 postes promis ont été créés, alors que le manque cruel de personnel, surtout les sages-femmes et les infirmières, rend les conditions de travail de plus en plus pénible. « Nous voulons faire entendre notre voix et dire à la Ministre, Madame Girardin, que nous ne voulons plus être des laissés pour compte. A Cayenne, ils ont obtenu tous les postes qui avaient été préconisés, alors que nous, nous avons obtenu 10 postes en 2002 et plus rien depuis, malgré nos revendications, » explique Antoine Moderne, du syndicat CDTG.

Débrayage d’une heure au centre hospitalier Franck Joly.
L’autre revendication, la création d’une école en soins infirmiers à St-Laurent, est considérée par le syndicat comme un moyen de pallier au déficit de personnel et au nombre très peu élevé de diplômés de l’école de Cayenne décidant de venir travailler dans l’ouest guyanais (en moyenne, moins d’un par an sur les dix dernières années).
Après une heure de débrayage, les salariés du CHOG ont repris le travail, mais leurs porte-parole ont laissé clairement entendre qu’il s’agissait là d’un premier avertissement et qu’ils étaient prêts à durcir le mouvement dans le cas où leurs revendications ne seraient pas prises en compte.
21 Septembre 2004 - écrit par Rédaction


              

Commentaires

1.Posté par Joe Roberts psychologue le 15/12/2007 17:47
Bonjour, collegues! Malgre la greve, ma femme et moi envoyons nos sentiments les plus distingues pour un Joyeux Noel.





Les annonces

Vente (36)

Divers (17)

Immobilier (30)


Dernières annonces

Partager ce site
Suivez-nous