Saint-Laurent du Maroni

Enseignants: S'installer à St Laurent n'est pas une mince affaire!

Chaque année, pour la rentrée, notre commune est marquée par le flot des nouveaux enseignants affectés sur St Laurent. Une installation pas toujours facile pour ces nouveaux professeurs qui doivent faire face notamment à la pénurie de logements. Une situation délicate qui ressemble parfois à un parcours du combattant .


Enseignants: S'installer à St Laurent n'est pas une mince affaire!
Que l’on arrive de métropole, d’un autre DOM-TOM ou de Cayenne, une priorité s’impose : se loger ! Le nouvel enseignant affecté à St Laurent n’a pas vraiment le choix. Il s’installe momentanément, s’il est chanceux, à la Maison de l’Education (4 chambres de 2 lits). L’hôtel demeure souvent l’autre solution . Certains choisissent d’ailleurs cet hébergement à l’année, séduits par la formule « studio aménagé meublé », à 500 euros le mois ; les hôtels de la commune sont souvent remplis en ce début d’année scolaire par des professeurs qui, faute de mieux, s’y logent.
L’agence immobilière MIG –seule sur le marché- reconnaît d’ailleurs que cette année encore l’offre de logements est inférieure à la demande et qu’il leur est impossible de répondre à toutes les attentes. « Nous avons des appels dès le début du moi de juin, et les enseignants nouvellement nommés à St Laurent s’organisent parfois longtemps à l’avance ; ils paient même les loyers des mois de juillet et d’août pour s’assurer leur logement. »
Au jour d’aujourd’hui, certains professeurs cherchent encore à se loger ; souvent des professeurs contractuels nommés au dernier moment sur la commune et qui doivent prendre leur fonction au pied levé.


Enseignants: S'installer à St Laurent n'est pas une mince affaire!
Des professeurs du secondaire confiaient que l’installation coûte cher et que le budget de la rentrée est souvent serré : « J’ai dû payer une caution de 2 mois de loyer, ainsi que le loyer d’août, avec les frais d’agence ; j’ai pu heureusement trouver un équipement d’occasion (réfrigérateur, gazinière, machine à laver le linge) mais cela m’a quand même coûté autour de 1000 euros ! je suis à sec pour finir le mois ! et je ne parle pas du prix du billet d’avion… ».
« Moi je n’ai pas à me plaindre et j’ai trouvé rapidement un logement correct grâce aux annonces affichées chez l’épicier chinois ; mais je suis arrivée début août à St Laurent, et le choix était encore correct ».
Villa, appartement, studio ou chambre chez l’habitant, seul ou en colocation, le choix existe mais il faut réagir vite, sans parler des déconvenues (logement insalubre, quartier sensible, propriétaire profitant pleinement de la situation …). Se loger est la première étape d’une longue série de dépenses, et il faut ensuite s’équiper, se procurer un moyen de locomotion …

Il existe bien sûr des aides financières conséquentes accordées aux fonctionnaires, mais elles ne sont pas forcément attribuées à temps. Une prime « d’installation » est réservée aux enseignants qui ont au moins quatre années d’ancienneté dans leur académie d’origine ; mais la plupart des enseignants nommés dans l’académie de Guyane sont néo-titulaires, c’est à dire qu’ils commencent leur carrière ; ils n’ont donc pas droit à cette aide. On peut aussi bénéficier d’une avance sur salaire qu’il faut rembourser progressivement. « L’indemnité d’éloignement des DOM est versée systématiquement à tout enseignant titulaire exerçant dans l’académie qui en fait la demande ; il doit pouvoir prouver que « le centre des intérêts moraux et matériels » du fonctionnaire se situe hors du département ; mais la première fraction n’est versée qu’aux alentours du mois de décembre. Cette situation précaire est bien sûr momentanée et les enseignants titulaires se refont très rapidement une santé financière (prime d’éloignement et salaire majoré) ; il n’empêche que l’installation à St Laurent coûte cher et que , sans organisation, cela peu devenir rapidement une galère. Rappelons que les enseignants représentent environ 700 personnes sur la population totale, sans compter les conjoints et les enfants, c’est à dire un marché non négligeable pour l’économie de la ville.
13 Septembre 2005 - écrit par C. M


              

Commentaires

1.Posté par JD le 13/09/2005 21:45
Beaucoup d'enseignants se passent les logements.

J'ai connu des enseignants obligés d'emprunter de l'argent à des commerçants au motif hallucinant qu'en novembre ils n'avaient pas encore touché un seul salaire... Inadmissible et symptomatique de la pagaille régnant au sein des administrations. Le phénoméne des retards est connu et se répéte chaque année. Pourquoi dans ces conditions, l'éducation nationale ne met-elle pas en place un systéme de nature à combler ces lacunes ?
Car voir des gens ayant pour vocation d'éduquer nos jeunes, galérer de la sorte pour satisfaire à des besoins élémentaires - un toît et un salaire - ne va ni dans le sens d'une amélioration de leur image pas plus que cette situation augmente la crédibilité de l'établissement dans sa globalité. Je ne prends pas souvent la défense de ces Personnels mais là, il faut bien reconnaître que trop, c'est trop.

2.Posté par Evender le 14/09/2005 05:05
Il est triste de constater que ces valeureux enseignants (en grande partie originaires de la France Métropolitaine ne trouvent pas rapidement de logement. Mais, ils en trouvent moyennant quelques "sacrifices". Cependant les Domiens qui vont travailler en Métropole rencontrent les mêmes problèmes de logement. Non pas à cause de la loi de l'offre et de la demande, mais souvent à cause de leur appartenance... C'est encore pire pour eux.
Ici à Saint-Laurent, ce n'est pas un critère déterminant. Les 40% de vie chère, les diverses primes, agrémentés de longues périodes de maladies virtuelles permettront à cette catégorie de fonctionnaires de surmonter cette gêne passagère. Puis, prendre du bon temps par tous les moyens. Le plus souvent artificiellement. Fort heureusement il ne s'agit que d'une grande minorité. Ils ne pensent qu'au bien être de nos enfants. Il suffit maintenant d'attendre les prochaines vacances et de faire le compte de la présence effective de ces chers enseignants à l'issue de ces interruptions - Come d'hab : Les congés de maladies (prologations de vacances) seront légions. C'est pour cela que je ne vais pas m'inquieter du sort de certains profiteurs. Je souhaite du courage et de la persévérance aux vrais professionnels. Pas à ceux qui crient misère en se remplissant les poches en Guyane. Pire en faisant des économies sur leur hygiène corporel et leurs tenues vestimentaires. Les sandales, les T-shirt publicitaires troués, les pantalons sales, ne contribuent pas à améliorer leur image

3.Posté par PaulHD le 14/09/2005 11:25
Bravo Evender tu as tout à fait raison, je partage ton avis, j'ai des amis dans l'enseignement et suis au courant pour certaines primes compensatrice et le reste, et croit moi que lorsque l'on fait le compte on a vite oublié ses problèmes.

4.Posté par A.F le 15/09/2005 20:17
je sui tou a fai d'acord avec evender lorsque jetai o lycee les prof venai avec des savates le meme pantalon depui la rentree sont haleine n'on parlon pa et qan il falai lui adresser la parole pour avoir une reponse iol falai couper sa respiration et se meme prof le week-end falai le voir une foi on s'est croiser o surinam j'ai failli ne pa le reconaire mai se ne sont pa tous les meme moi maitenan que jai un bon boulo et que lon se croise ca l'ait emmer!!!!! 2voir une jeune a qui ils ont fait cour avoir pratiqement le meme poste se fai respecter sabille corectement et fai son boulo comme lui parqe c'est bien beau 2dire jetai en metropol mai la vi est beaucou plu dificil on 2met des baton dan les roue osi souven quil le peuve nou nou ne some pa raciste et si nou le somme on ne le montre pa mai laba on te le fai savoir et resentir surtou qe lorsqe on me demande mes origine qan jai u la meileur note ca les chi!!!qune blak sort dan lles boi (come il dise)a son diplome pui repar.ps:un mot pour les jeunes continuer dan cette lancer ne vou decourager pa vou ne laver pa u (be ou cap bac du premier cou repaser le de mamier a les monter qe nou osi on pe faire quelque chose de noter guyane et surtou de notre vie.une jeune de slm

5.Posté par guyanaise le 15/09/2005 20:21
bien parler a.f!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

6.Posté par guyanaise aussi le 15/09/2005 21:30
N'importe quoi! A.F, je crois qu'il faudrait une fois pour toute que l'on guérisse de ce complexe d'infériorité, nous les blacks, pour éviter que des gens comme toi écrivent ce genre d'inepties. des profs sales et qui puent, on en a tous eu au moins un dans notre scolarité mais la saleté et le laisser aller n'est pas le seul apanage des profs. Cela ne veut pas dire qu'ils ne sont pas compétents ou qu'ils ne veulent pas que leurs élèves réussissent. bien sûr qu'il y a de mauvais profs, mais pourquoi tout ramener à une question de couleur? Bien sur que les élèves de Guyane doivent être motivés et persévérants, mais pour des motivations un peu plus constructives que "les faire chi!!!" comme tu dis. Les racistes? c 'est en leur prêtant une telle attention(chercher à les faire ch!!!) qu'on leur donne des raisons de continuer d'être cons. je pense que les ignorer et vivre pour nous même, sans se répéter tout le temps"je suis black, donc... c parce que je suis black que...," sans nous pourrir la vie avec des questions de race ou de couleurest la meilleure attitude à adopter.

7.Posté par cerise le 22/09/2005 17:00
C'est juste oui il ne faut pas tout rapporter à la couleur au racisme.
Quand un enseignant obtient sa mutation en guyane, quelque part il l'a demandé n'est -ce pas ? Donc, c'est à lui de se débrouiller pour trouver son logement non ?
D'un autre coté il y a tellement d'assistanat ici qu'ils se disent, sûrement, pourquoi pas nous ?
Et puis quoi encore! Alors que veulent ils exactement ?
Que la Commune mette à leur disposition des logements pour les accueillir ? Avec ou sans le tapis rouge ?
On demande, on obstient. Alors on assume !
Quand il vous manque 10 euros sur le salaire vous ne laissez pas passer vous faites pieds mains pour les récupérer. Alors je pense que c'est à vous de vous démener et trouver un logement.
Ca aussi ça fait partie de l'éducation : "assumer ses responsabilités" C'"est VOUS qui avez décidé de venir ici. Et partout nous pouvons trouver cette difficulté. Désolé si je me répète mais c'est ENERVANT

8.Posté par TiTi de Larmor le 22/09/2005 17:12
Bonjour. Je m'appelle Thierry et je voudrais également réagir à cet article bien qu'habitant personnellement en Bretagne.
Tout d'abord si j'étais enseignant je serai prêt à me passer de la prime dite d'éloignement attribuée à certains fonctionnaires allant travailler hors métropole ou de tout autre forme d'aide de l'état pour pouvoir aller travailler en Guyane. Les personnes qui vont travailler dans un DOM pour gagner plus que ce qu'ils gagneraient en métropole devraient se dire qu'ils ont simplement de la chance de pouvoir allez travailler dans un DOM. C'est plus cher ? Peut-être, quoique çà dépend où on habite en métropole. Chez nous le m² de terrain constrructible est à environ 300 Euros, une maison en location T5/T6 environ 1000 euros/mois. Après on peut toujours s'enfoncer plus loin dans les terres, mais c'est de la route supplémentaire, pas de commerces, des fois pas d'école pour les enfants à proximité. Là bas il faut s'équiper. Ah bon ? Parce que chez nous il ne faut pas s'équiper ? Il faut un moyen de locomotion. Ben ici aussi il en faut un...

J'adore tellement la Guyane, j'y suis allé en vacances en 98 et depuis je pense tous les jours à pays. Je rêve de pouvoir un jour aller m'y installer, mais malheureusement, je ne sais pas si cel sera possible un jour. Il me une seule bouteille de coeur de chauffe ramenée de mon voyage alors je n'ose pas la toucher.
Je suis d'accord avec guyanaise. Qui n'a pas connu au moins 1 prof sale et qui pue. J'en ai connu 1 en 4° qui mangeait ses crottes de nez et qui pouvait venir en classe avec une chaussette verte et un autre bleue ou maron. Reste que c'était un super prof qui savait transmettre ses connaissances et c'est là l'essentiel. Concernant le racisme guyanaise a raison sut toute la ligne. Si tout le monde pouvait penser comme çà... La couleur est superficielle, ce n'est pas elle qui rend intelligent!!! De toute façon les mauvais esprits trouveront toujours quelque chose pour dénigrer une personne, une race ou une religion. Moi je suis blanc (et alors), je vis en bretagne avec un nom d'origine de l'est de la France. Donc les gens me disent souvent mais c'est pas Breton votre nom. Ben non, mon grand père est né à .... Tous ces gens ignorent que le reste de ma famille est Bretonne et me demandent si c'est bien l'Est de la France. Mais je sais pas, je connais pas... Ce qu'ils retiennent c'est que je ne suis pas Breton...



9.Posté par Nicole le 25/09/2005 19:08
A titre indicatif j'ai eu mon ineat pour l'académie de paris.Résultat:pas de logment, la situation est beaucoup plus préoccupante même si le parc immobilier est plus important , les loyers sont hors de prix!!!Même galère avec les 4O% en moins, donc il faut arrêter de crier misère messieurs et dames!!!

10.Posté par philippe le 26/09/2005 15:15
ma femme et moi allons debarquer a apatou debut decembre.es ce que quelq un aurai des infos?merci d avance

11.Posté par philippe le 26/09/2005 15:16
ma femme et moi allons debarquer a apatou debut decembre.es ce que quelq un aurai des infos?merci d avance

12.Posté par guyanaiz aussi n2 le 08/09/2011 14:54
Désolé je n'ai pas lu les autres commentaires mais celui de cerise m'a laissé sur le c..... !! c'est vraiment du n'importe quoi ! Il arrive parfois qu'on ne demande pas le lieu où l'on est affecté surtout pour la première année. Moi je suis guyanaise mais comme j'ai passé le concours ailleurs (puisque cette formation n'existe pas en guynane) on m'a envoyé n'importe où sous prétexte que je viens soi disant de l'extérieur. Distes moi comment je fais pour prendre mes responsabilités lorsqu'on m'affecte sur un premier poste dans les mêmes conditions que les contractuels, on m'averti avec un 2 semaines de retard, je rate la rentrée et je dois donc m'installer en 2 jours à st-laurent alors que je suis de cayenne et que je n'ai aucune ressource vu qu'il y a 1 mois j'étais encore étudiante et que je passais (et réussissais) le concours pour rentrer enfin dans mon pays et lire autant de conneries sur ce site. si je savais je serai resté en martinique et je n'aurai pas privilégié mon pays. J'ai honte pour vous




Les annonces

Vente (36)

Divers (17)

Immobilier (30)


Dernières annonces postées



Facebook


Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube