Eradication des paillotes illégales sur les rives du quartier de "la charbonnière"


Faisant suite à un communiqué de la municipalité demandant aux tenanciers des paillotes situées sur les berges du Maroni de procéder à la destruction de celles-ci avant le 7 juillet 2010, la ville de Saint-Laurent à mené une opération d'éradication conjointement avec la Police Municipale, la Gendarmerie et la Police aux Frontières, le vendredi 9 juillet 2010 à 6H30 sur les berges du Maroni...
19 Juillet 2010 - écrit par


              

Commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

55.Posté par Pan dans les dents le 23/07/2010 13:28
la guyane aux créoles ?


Non.
A une majorité locale, bien ancrée et revendiquant leurs spécificités tout en s'inscrivant dans l'ensemble national, en l'occurrence les Créoles. Un peu comme pour un gouvernement. Sans majorité nette et stable imposant à la fois un minimum d'adhésion à un objectif et un mode de vie, il lui est difficile de gouverner.
Une société trop mosaïque manque de cohésion, se perd en palabres stériles et évolue rapidement vers l'anarchie. Exemples connus de la tour de Babel, des gallos-romains, etc.
Qu'on le veuille on non, il faisait très bon vivre en Guyane dans les années 1980, et ce, pour toutes les ethnies. Je suis métropolitain et les années que j'y ai vécues alors comptent parmi les meilleures que j'ai connues. Il y avait aussi beaucoup moins de bien-pensants, d'humanistes de salon, de traine-savates, de toxicos, de grilles aux fenêtres, de garimpeiros. La notion de marginalité se limitait à quelques individus pittoresques.
Tout n'était pas parfait, certes, mais la convivialité, y compris inter ethnique était la règle.
Ce n'est qu'à partir du moment où la société Créole Guyanaise est devenue minoritaire chez elle que les choses se sont gâtées, via un mécanisme compliqué.

54.Posté par virrrrrrrrr le 23/07/2010 09:30
le message est plus clair comme ça! la guyane aux créoles ? c'est ça?
chouette terre d'accueil!!!

53.Posté par Respect du droit le 23/07/2010 08:13
Pour démolir ce genre de paillote il faut une décision de justice, si les autorités s'en exonèrent, elles sont hors-la-loi (voir l'affaire du préfet Bonnet en Corse)

52.Posté par Pan dans les dents le 22/07/2010 22:42
tout le monde en prend pour son grade

Ben oui... Donc aucun racisme !

posez vous la question de ce que serait VOTRE guyane sans eux!

Une Guyane apaisée, conforme à sa tradition, à sa culture, et plus harmonieuse, avec une cohésion accrue. Dans les années 1980, les créoles étaient majoritaires et c'était bien plus calme, bien plus agréable que maintenant.

51.Posté par virrrrr le 22/07/2010 14:50
je suis choquée de voir de tels commentaires envers toutes personnes extérieure à la guyane!!quel racisme! tout le monde en prend pour son grade, les surinamais, les brésiliens, les chinois...et les métropolitains également! posez vous la question de ce que serait VOTRE guyane sans eux!!au regard de ceux qui ont les commandes actuellement, et de ce qu'ils en font: RIEN à part un système mafieux! et on est bien content de venir faire ses courses pour moins cher en face et d'aller voir la famille en métropole pendant les vacances pourtant!!!
quelle hypocrisie!!!!

50.Posté par virrrrrr le 22/07/2010 14:31
et à quand la démolition de ces petits magasins et business connu du grand public devant ces belles maisons de GUYANAIS!!!!

49.Posté par Pan dans les dents le 22/07/2010 13:08

48.Posté par Pan dans les dents le 22/07/2010 10:18
N'y aurait il pas une dissimulation de la situation afin de ne pas provoquer de panique?

Évident ! Il faut que les carrières ne soient pas perturbées dans leur linéarité et que la fusée décolle sans turbulences. On fait dire ce qu'on veut aux statistiques. Également, le coup de la double main courante est érodé jusqu'à la corde.

Pourrions nous créer une liste de noms de personnes acceptant de reconnaitre avoir été volées, ou agressées sur St Laurent ( preuves à l'appui) afin de faire un véritable "état des lieux" de la situation.

C'est toujours possible, mais le bilan de cette initiative ne sera que largement partiel. De toute façon, il serait plus rapide de lister le nombre de personnes n'ayant jamais été victimes et de retirer du nombre d'habitants. Ensuite, appliquer au résultat obtenu un coefficient x car beaucoup ont été victimes à plusieurs reprises. Ajouter un léger pourcentage de façon à intégrer les chiffres de ceux ayant réglé leur cas "à l'amiable" et ne souhaitant pas ou ne jugeant pas utile d'en faire état.

Mais encore une fois, ne tirons pas trop sur les forces de l'ordre !

47.Posté par Moi pas toi le 22/07/2010 08:48
@ Anne :

Beaucoup d'entre elles ayant été évincées de la Gendarmerie au moment de déposer plainte


Même les gendarmes ne savaient pas comment faire pour déposer une plainte !!! Je t'invite à essayer de te rapprocher de l'ancien propriétaire du "Vieux Broussard" qui pourra, s'il le souhaite, te narrer les conseils qu'il était appelé à donner aux pandores victimes de cambriolages ! Ca vaut son kilo de kwac ...

46.Posté par anne le 22/07/2010 07:57
Je vois beaucoup de commentaires sur l'insécurité, et sais qu'il n'y a pas de réels statistiques. Pourrions nous créer une liste de noms de personnes acceptant de reconnaitre avoir été volées, ou agressées sur St Laurent ( preuves à l'appui) afin de faire un véritable "état des lieux" de la situation.
C'est souvent lorsque l'on se retrouve victime à son tour que l'on apprend de son entourage l'étendue des dégâts.
Beaucoup d'entre elles ayant été évincées de la Gendarmerie au moment de déposer plainte, car n'ayant pas la possibilité de prendre un jour de congé pour le faire.
N'y aurait il pas une dissimulation de la situation afin de ne pas provoquer de panique?
Quand pensez vous?

45.Posté par Jeannot le 22/07/2010 00:48
Ravisez-vous Messieurs, ravisez-vous, il y a aussi les sidéens, les estropiés, les hérétiques, les alcoolos, les incestueux, les mendiants...


Des enseignants...

44.Posté par humilty509 le 22/07/2010 00:18
J'oubliais messieurs. Paris, Bruxelles, Pataya sont des capitales qui drainent à tout hasard traine-savates, vanupieds, cracké, putes, dealers et fainéants. Pouvez-vous nous prédire le jour et l'heure de leur chute?

43.Posté par humilty509 le 22/07/2010 00:13
La liste des sans grades n'est pas complète. Ravisez-vous Messieurs, ravisez-vous, il y a aussi les sidéens, les estropiés, les hérétiques, les alcoolos, les incestueux, les mendiants...
Allez pan dans les dents, faites un effort nom de Dieu! Les ennemis qui se pressent à nos frontières sont nombreux!

42.Posté par Pan dans les dents le 21/07/2010 17:16
Cela n'empêche pas des immigrés de ces deux pays de venir travailler honnêtement en Guyane Française.

Ceux-là participent à la vie de la région et ne posent pas problème.

Il est logique que les traine-savates, les vanupieds, les cracké, les putes, les dealers et les fainéants de tout poil viennent donc tenter leur chance au pays des bisounours: LA FRANCE.

C'est le principe du tri sélectif pour lequel nous sommes très doués...
Tu te rappelles du démocrate Fidel Castro qui avait accepté il y a de cela quelques années d'autoriser quelques Cubains à partir aux USA ? Il avait expédié au pays des hamburgers une rafale de profils du calibre que tu évoques. Hé bien, Cuba a survécu ! Étonnant, non ?
Tu as vu les trottoirs de Saint-Laurent ?

41.Posté par dutty less le 21/07/2010 15:45
yo jordan et ta mere la pute el est kwa ?????

40.Posté par zentropa973 le 21/07/2010 15:33
Personnellement, après avoir été de nombreuses fois au Guyana et Suriname, je serais tenté de dire que nous héritons de toutes les rejetons de ces pays.
Au Suriname et encore plus au Guyana, la vie est dure et la société ne pardonne pas.
En gros dans ces deux pays, c'est marche ou crève.
Il est logique que les traine-savates, les vanupieds, les cracké, les putes, les dealers et les fainéants de tout poil viennent donc tenter leur chance au pays des bisounours: LA FRANCE.
Pas de probleme de race ou d'origine sociale, juste une logique réaliste.
Cela n'empêche pas des immigrés de ces deux pays de venir travailler honnêtement en Guyane Française.

39.Posté par Pan dans les dents le 21/07/2010 14:13
Dans le cas des paillotes, le mec à peine arrivé sur la plage se place déjà en situation de délinquant.

D'autre part je n'ai jamais dit que les étrangers étaient la source unique de la délinquance, mais qu'ils étaient à l'origine d'un taux de celle-ci supérieur à leur pourcentage dans la population. Je comprends que ça puisse gêner les bien-pensants mais c'est comme ça.
Heureusement que le sous-préfet et ses potes sont là pour nous faire retrouver le sourire !

38.Posté par Humility509 le 21/07/2010 14:01
Pour que des pans dans les dents démagos ne fassent pas une fixation quasi-fantasmagorique sur les étrangers vus comme sources uniques de la délinquance!

37.Posté par Pan dans les dents le 21/07/2010 13:50
L'interdiction des statistiques ethniques a deux vertues: elle empêche les eprits simples de donner un fondement rationnel à leurs relents xénophobes.
Elles préservent la communauté nationale de subites théories raciales.


C'est exactement le contraire ! En fait, leur interdiction exacerbe les fantasmes des racistes et xénophobes. Tout simplement parce que leur dissimulation apparait comme louche et ce, à juste titre. On a peur de quoi ?

36.Posté par humilty509 le 21/07/2010 13:43
Merci ZENTROPA973 pour cette référence! L'interdiction des statistiques ethniques a deux vertues: elle empêche les eprits simples de donner un fondement rationnel à leurs relents xénophobes.
Elles préservent la communauté nationale de subites théories raciales.
Ces statisques existent, elles sont juste interdites de publication.
Je tiens à préciser que les schutzstaffel SS en avait établi et cela a donné l'antisémitisme exacerbé des années 40.

1 2 3 4
Nouveau commentaire :
Twitter




Les annonces

Vente (0)

Divers (1)


Dernières annonces

Partager ce site
Suivez-nous