Saint-Laurent du Maroni

Installation accélérée des orpailleurs légaux


A l’initiative de l’Agence Régionale de Développement Économique (ARDE), une mission d’assistance concernant la faisabilité d’une procédure accélérée d’installation d’entreprises minières a été commandée au cours du premier semestre 2012. Cette démarche a initié une collaboration multipartite copilotée par la Préfecture, en collaboration avec l’État-Major Harpie (EMHa), la Direction de l'Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DEAL), l’Office National des Forêts (ONF), la FÉdération Des Opérateurs Miniers de Guyane (FEDOMG) et le Pôle Technique Minier de la Guyane (PTMG/CCIG). Le présent appel à manifestation d’intérêt est consécutif à cette démarche et fait suite à la déclaration d’intention signée le vendredi 15 février 2013 entre l’État, le Conseil régional et la FEDOMG, pour faciliter l’installation d’entreprises minières en suite des opérations HARPIE. Il ambitionne l’installation d’une vingtaine d’exploitations d’alluvions aurifères.

Cette procédure a pour but de redynamiser le secteur minier guyanais, sans pour autant négliger le volet environnemental, et s’inscrit en ce sens dans le cadre stricte des exigences réglementaires habituelles. Il s’agit à la fois d’affirmer la souveraineté nationale en entravant le développement des chantiers miniers illégaux et à la fois d’interdire la persistance de ces chantiers en occupant le terrain. En effet, l’entrée en production de mines autorisées en lieu et place d’espaces actuellement investis dans l’illégalité, permet d’envisager une valorisation optimale du potentiel économique et anéantit toute velléité de repasse suite à la réhabilitation.

La démarche est proche de la procédure classique mais autorise une installation accélérée. Elle permet à la fois aux services instructeurs d’évaluer dans un délai restreint la cohérence de la demande et assure aux opérateurs miniers des garanties suffisantes pour envisager une exploitation dans les meilleures conditions de sécurité, santé, état initial environnemental, intérêt économique, pérennisation de l’installation…
Le lancement de cet Appel à manifestation d’intérêt constitue la première étape de cette procédure, en ce lundi 22 avril 2013. Il va permettre d’identifier un vivier d’entreprises minières opérationnelles.
23 Avril 2013 - écrit par M. F.


              



Les annonces

Vente (36)

Divers (26)

Immobilier (30)


Dernières annonces postées



Facebook


Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube