Joseph AMETE expose « Protéger la forêt Guyanaise » dans la Salle de la Relégation au Camp de la Transportation.


Joseph AMETE expose « Protéger la forêt Guyanaise » dans la Salle de la Relégation au Camp de la Transportation.
Les œuvres de Monsieur Joseph AMETE illustrent principalement la vie le long du fleuve Maroni : forêt, villages et scènes de la vie quotidienne des populations noirs-marrons. Il se démarque des autres artistes bushi-nengué par son style et sa forme d’expression esthétique qui traduisent la fraîcheur, la joie de vivre, la sérénité des campous ou l’énigmatique envoûtement de la forêt amazonienne.

Aux côtés de ses peintures à l’huile résolument moderne, Monsieur Joseph AMETE revisite depuis peu l’art traditionnel noirs-marrons : le tembé sculpté qui a progressivement disparu au profit du tembé peint. Quelques exemples présentés ici vous permettront de juger du formidable travail et de la méticulosité de l’artiste.
Vous pouvez également trouver les porte-clés tembé signé par l’artiste, en vente à l’Office de Tourisme de Saint-Laurent du Maroni.
7 Juillet 2010 - écrit par



Commentaires

1.Posté par david le 08/07/2010 07:12
J'ai dans l'intention de venir dans quatre ans m'installer en Guyane, j'ai une formation de garde en parc naturel et d'agent d'environnement fluviaux et portuaire, si quelqu'un peut me donner des renseignement sur Saint Georges du Maroni, c'est cette bourgade qui m'attire le plus, merci beaucoup de votre obligeance, Thierry.

2.Posté par Pan dans les dents le 08/07/2010 08:34
La bourgade de Saint Georges du Maroni... La terre a tremblé grave !!!
A mon avis, tu as le parfait profil ONF et pourrais venir gonfler des effectifs qui en ont bien besoin. Vois avec eux. Avec un peu de chance, dans quatre ans, ils pourraient être encore présents sur le territoire guyanais (?).
En attendant, je ne peux que t'inviter à étudier la carte de Guyane avec une attention plus marquée.

3.Posté par Pan dans les dents le 08/07/2010 08:42
Bravo à M. AMETE qui sait exprimer la vie du fleuve au travers de ses œuvres. Cette vie du fleuve qui a beaucoup et rapidement évolué au cours des dernières décennies, hélas pas toujours en bien.
Comme quoi, l'imagination, le travail et le talent - de surcroit au service d'une vraie culture - sont les meilleurs clefs pour ouvrir la porte du succès.
Nul doute que ces œuvres participeront énergiquement à la vulgarisation de cette culture originale et ce mode de vie si particulier des berges du Maroni.

4.Posté par youss le 09/07/2010 18:45
pan des dents puisque tu aimes le changement et le developpement je vois chez Joseph ameté un tres grand dessinateur dans le domaine du 3D develloppement des logiciels du tourisme....normalement la mairie de st laurent service du tourisme doit lancer une école du 3D jeu video sur 4 ans d'activité la ville peut génerer des sommes collossale dans le sous traitance venues des caraibes....
mais je crois que la ville est maintenant greffer par un autre nouveau venue....en plus des artsiant ensuite des commerçant et enfin des artsites voila l'administrateur qui vient en pompe introduire une division entre les trois pour les faire taire et se placer comme le ROI distributeur et gestionnaire des richesses...
ils faut que les trois grands acteurs se reuinssent regulierement et s'imposer dans la politique de la ville qui leur revient de droit

5.Posté par la laurentaise le 14/07/2010 16:56
Félicitations à l'artiste, j'aimerai bien avoir ce tableau dans mon salon, mais dommage, je n'habite pas à St-Lo, mais, je suis sûre qu'il a déjà été vendu, j'essaierai de la garder dans ma mémoire, continuez sur votre lancée

6.Posté par Larica le 18/07/2010 07:38
Saint Georges du Maroni n'existe pas.
Il y a un St Georges sur l'Oyapock, à l'opposé du département, fleuve frontière avec le Brésil...
Il faut revoir votre géographie messieurs.

7.Posté par david le 19/07/2010 11:11
De protéger la forêt cela semble primordial, vu que la raréfaction de l'air sur notre planète se fait de plus en plus présente, et que si nous n'y remédions pas, nous risquons d'y perdre la vie. d'autre part j'ai appris une histoire de construction de barrage sur le dernier bras du fleuve Amazone encore non pollué, esse vraiment une première forme de déclaration de guerre mondial? contre la sauvegarde de l'espèce humaine ...,,,...

8.Posté par Pan dans les dents le 22/07/2010 20:39
i[
vu que la raréfaction de l'air sur notre planète

construction de barrage sur le dernier bras du fleuve Amazone encore non pollué, esse vraiment une première forme de déclaration de guerre mondial? contre la sauvegarde de l'espèce humaine ...,,,..

si quelqu'un peut me donner des renseignement sur Saint Georges du Maroni, c'est cette bourgade qui m'attire le plus,
]i

J'ai l'impression que ça souffle pas mal vers chez toi. T'es arrivé par quel cyclone ?
Fais gaffe, si tu continues sur cette voie, tu risques de finir réfugié climatique...



Les annonces

Vente (4)

Divers (11)


Dernières annonces postées



Facebook

@ouebtv
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube