Saint-Laurent du Maroni

L'inquiétude grandissante des commerçants

La succession de braquages commis à Saint-Laurent depuis trois semaines inquiète les commerçants de la ville. Une situation qui entraîne une réflexion sur les mesures nécessaires à un maintien durable de la sécurité dans la capitale de l'ouest.


L'inquiétude grandissante des commerçants
« Il faut stopper ça tout de suite, sinon on va passer une fin d'année terrible! » Alain Chung est président de l'association des commerçants chinois de Saint-Laurent du Maroni, et il ne fait pas mystère de l'inquiétude grandissante des gérants de supérettes. Car depuis trois semaines, deux d'entre eux ont été victimes d'un braquage à main armée. « Et contrairement à ce qu'on espérait après le casse de l'Ecomarket, il ne s'agissait pas d'un coup ponctuel » , insiste Alain Chung. Un restaurant, deux magasins, une station-service, mais aussi des cambriolages et des promeneurs nocturnes détroussés, les méfaits se multiplient. Une situation qui pousse le bureau de l'association à réfléchir, avec les autorités, aux mesures à prendre au plus vite afin de retrouver un peu de sérénité. Mais il n'existe pas de remède miracle. « Ce sont plusieurs mesures cumulées qui vont permettre de résoudre le problème, explique Alain Chung. Ça fait presque cinq ans qu'on traverse une période d'accalmie au niveau des braquages. Mais même avec la meilleure volonté du monde, car les gendarmes ne lésinent pas, on n'arrivera à rien si une coopération transfrontalière solide n'est pas mise en place. C'est l'élément principal. Il faut rappeler que les casseurs recherchés sont des professionnels, et qu'ils sont Surina- mais. » L'un d'entre eux est d'ailleurs recherché au Suriname pour d'autres actes criminels. Ce qui n'a pas empêché les malfrats de fêter leurs casses réussis à Albina. Sans grande discrétion. « Ils se moquent complètement du système français, regrette Alain Chung. Et les commerçants ne sont pas les seuls concernés. Il faut rappeler que deux fillettes étaient à la caisse de l'Ecomarket quand ils l'ont braqué. L'intégrité physique de la population est également en danger. »

Le commerçant s'interroge également sur les moyens dont dispose la gendarmerie : « Depuis le recensement de 2008, leurs effectifs ont-ils augmenté pour correspondre au nombre d'habitants ? » Si les effectifs ont été renforcés à Kourou, ils ne l'ont pas pourtant été dans la sous-préfecture de l'ouest. Pour Alain Chung, modifier les horaires de fermetures des commerces ne diminuerait pas le danger. Il insiste : « Il faut que ça bouge en haut-lieu et que des accords soient signés, sinon on ne s'en sortira pas. » Deux Saint-Laurentains ont été victimes d'un braquage sous la menace d'une arme dans la nuit de mardi à mercredi.

13 Novembre 2009 - écrit par Source France-Guyane - © T.F


              

Commentaires

1.Posté par Happy Trigger le 13/11/2009 10:09
Blabla, blabla...
La sécurité avait été promise au moment de la mise en place de la ZFU. Il fallait entendre le nectar des baratins officiels ! On allait voir ce qu'on allait voir. Et on a vu...

Cela fait des années que vous êtes inquiets et passez votre temps à pleurnicher. Combien de temps et de victimes seront encore nécessaires pour que compreniez le ridicule et l'inefficacité des méthodes employées jusqu'à ce jour ?

2.Posté par takitaki le 14/11/2009 10:10
je ne suis pas d'accord avec happy trigger car moi je vois les gendarmes à saint laurent tous les jours, je les croise quasiment partout ou je vais. apres si les voleurs viennent du suriname et y retourent sans etre inquiétés pas "leurs" gendarmes, la faute est partagée, ce n'est pas en stigmatisant nos gendarmes que ça va faire avancer les choses, alors au lieu de critiquer que proposez vous vous .

3.Posté par Happy Trigger le 14/11/2009 10:29
Je ne suis pas un banlieusard du genre à m'en prendre aux symboles de l'autorité. Je n'ai jamais critiqué les gendarmes qui ne font qu'obéir aux ordres qu'ils reçoivent et dont beaucoup trop ont déjà payé de leur vie pour la population.
Ce que je condamne, c'est l'absence de volonté politique adaptée. La France est empêtrée dans ses notions de droits de l'homme à la guimauve et néglige ceux des victimes innocentes. De plus, la faiblesse transpirant des propos de quelques bobos de passage en Guyane confine à la complicité avec la racaille.
A une criminalité de type sud-américaine, la réponse doit être sud-américaine.
L'efficacité des marches silencieuses de petits bourgeois potelés et larmoyants a montré ses limites depuis longtemps.
La vermine ne comprend que la force.
En termes de sécurité comme dans bien d'autres domaines, la Guyane est en train de montrer un bien mauvais exemple à tout le continent sud-américain.
Les discours et comportements de ces pacifistes timorés, mauviettes pétant de trouille et autres automates livides font rire tout le monde !
Ce que je propose ? Mon pseudo est en soi une indication...

4.Posté par la voix le 14/11/2009 12:34
yep happy c domage ke certain ne comprenne pa tes dir ou fon semblan de ne pa entendr on es entre 2 pays(bresil surinam) ou la police tire plu vite ke leur ombre alors kici ils son capable d alé volé dan la gendarmerie.

5.Posté par la voix le 14/11/2009 12:43
ofet comen leur expliker ke c pa on augmentan les controle avec leur radar de merde ke sa va diminué les braquage donc MR chung augmenté l effectif de nos gendarmes ne changera rien puiske kil chercheron un pti coin d ombr pour aretter kelke voiture et attention une ki rapportera o moins 90 euros pa une ki na pa de fare pa dassurances ou la vous etes sur kil ne payera jamais l amende

6.Posté par Happy Trigger le 14/11/2009 13:21
Une partie de population déterminée et deux ou trois binômes bien décidés suffiraient après quelques exemples à faire changer l'insécurité de camp.
Il n'y a déjà pas assez de place pour la vermine, alors pour une certaine partie de la population...
En plus, les autorités la mettraient en veilleuse. Ca reposerait...
Tiens, en parlant des autorités, elles avaient bien ""confié"" certains pouvoirs à un certain orpailleur aujourd'hui recherché. Alors, pour des ""citoyens normaux"" réclamant ce que l'État dit de droit est incapable d'assurer... De plus, des électeurs... Imparable !
Et un nez rouge pour le préfet ! Un ![url=http://www.emoticonland.net][img]http://www.emoticonland.net/smileys/Expressions/expressio3672.gif[/img][/url]
Ceci étant, il existe de nombreux moyens d'action non seulement possibles mais terriblement efficaces.

7.Posté par LYNE le 16/11/2009 10:17
comment t'explique que c seulement à st laurent que pour deposer une plainte tu dois le faire qu'à partir de 15h????
comment t'explique que quand t'apel. les gendarmes pour qu'ils viennent ils te disent ouvertement qu'ils ne connaissent pas cette adresse (la goelette)????
comment t'explique que la PAF arive plus vite sur les lieux d'un délit que la gendarmerie alors qu'ils ne sont pas là pr ca????
comment t'explique que lorsqu'un homme de la loi (gendarme ou policier) demande ses papiers à quelqu'un, qu'il soit insulté de tout les noms alors que lorsque vs vs rendez au surinam guyana ou autre il y a le RESPECT DE L'UNIFORME!!!!!
le propre guyanais va critiquer son policier pr x raison va l'insulter alors que ce dernier fait son metier alors que le surinamais serra presque à genoux quand il sera interpellé mme si il n'a rien fait par un flic dans son pays
voila sur ce pli ta


8.Posté par LYNE le 16/11/2009 10:20
un conseil faites un jour l'essai
lors d'un délit pres de chez vous apeler la paf et en mme tps la gendarmerie
et observez...........
nb: la gendarmerie est là et payé pr faire regner l'ordre et la paf pr reconduir a la frontiere les personnes ss titre de sejour!

9.Posté par Happy Trigger le 16/11/2009 12:28
Un excellent constat que celui de LYNE !
Au Suriname, les autorités ont compris à qui elles avaient affaire. C'est de leur exemple que nous devrions nous inspirer au lieu de nous ridiculiser dans l'attitude actuelle. Nous ne sommes même pas foutus de maintenir l'ordre dans nos écoles, mais prétendons savoir gérer les voyous... Nous sommes pathétiques.

10.Posté par Saint laurentais le 25/11/2009 07:25
Juste un conseil, le travail doit être fait en collaboration avec la population locale, bouchis, chinois, surinamais, Brésilien, Créoles, mong, Blancs , africains, haïtiens, GUYANA et ya beaucoup à faire dans les écoles avec la nouvelle génération des jeunes de saint laurent, si non dans quelques années ça va être une écatombe. et ça sara trop tard

11.Posté par tanagra le 27/11/2009 23:14
Lyne, moi, j'ai mieux, j'apl la gendarmerie un soir pour leur dire que je pense que quelqu'un essaie de rentrer chez moi et un gendarme me répond "ben levez vous et allez voir", j'ai trouvé ça sympa... Si il y avait vraiment un voleur ce jour là, je lui aurais dit "attends, je rapelle les gendarmespour leurs dire que t'es vraiment là" et peut être que là ils se seraient bouger le cul... Il sont naze les gendarmes de St laurent...

12.Posté par Mike973 le 28/11/2009 15:43
Je suis OK avec Lyne sur ses constats. mais le vrai soucis vient évidemment de la situation frontalière et des écarts économiques existants entre les 2 pays. Vous semblez glorifier le système surinamais, mais vous oubliez qu'il est aussi la source de bien des "erreurs" : en 18 ans de Guyane, je connais des personnes abattues "pour rien"... de plus, depuis que la gendarmerie à St Laurent a resserré les vis pour la sécurité routière, tout le monde crie au scandale. Alors qu'est ce que ce serait si la gendarmerie intensifiait les contrôles et les enquêtes ?!! Vous l'avez dit : ils se feraient insulter un peu plus... Bref, je n'ai aucune sympathie pour les Babyloniens, mais il est parfaitement inutile de les stigmatiser dans le cas présent... demandez vous plutôt comment la France gère ses "anciennes" colonies, avec quels moyens ?? Quels moyens pour gérer la frontière ? Quelles démarches diplomatiques pour harmoniser les systèmes répressifs, préventifs et économiques de part et d'autre de la frontière ?? voilà les vraies questions. Une région qui affiche tant d'inégalités en paie forcément le prix... Si la Guyane se targue d'être française, alors il faut en assumer le coût et les conséquences... je n'ai jamais vu autant de gendarmes dans les rues, jamais subi autant de contrôle (et c'est bien une spécificité permise à cause de la situation frontalière : en France, les contrôles sont bien moins fréquents et systématiques). Ce n'est pas ce qui empêche la criminalité d'augmenter. Tant que les inégalités ne seront pas résorbées, mais au contraire, tant que les fossés continueront de se creuser, la situation empirera, malgré la bonne volonté des gendarmes... puisque les fossés se creusent, il faudrait blinder la frontière !!! N'y a t-il pas eu un sous préfet qui préconisait un barbelé 50 km en amont et en aval de St Laurent ?!! Ou alors chers administrés, il faut regarder autour de vous et développer la coopération inter régionale pour limiter les inégalités... un bien vaste programme !!!

13.Posté par marcus seal le 06/12/2009 14:11
Il faut arreter de se voiler la face la France se fout completement de ce qui arrive en guyane. Quel pays souverain digne de ce nom supporterait que son espace aérien terrestre maritime soit violé en permanence par des orpailleurs des trafiquants des braqueurs etc.??..Ce n'est pas la peine d'avoir un siège au conseil de sécurité à l'Onu, de faire le beau en se déclarant puissance nucléaire et de se faire envoyer paitre par le Guyana ou le Surinam. La vérité la France s'est toujours barré des pays qu'elle a occupé, mais là comme ellest ruinée elle ne s'est pas comment faire ,. Le prochain se sera la Nouvelle Calédonie, le référendum prétexte qui arrive en Guyane est le premier signal qui à long terme mettra fin à l'occupation française. La France est lache et regarder l'histoire les français tournent leurs vestes aussi vite que la lumière(voir Chirac actuellement). Il y a un moment où les Guyanais devront prendre leurs responsabilités, les technocrates de Paris sont incompétents et n'ont aucune vision . Si rien ne change la Guyane deviendra soit le Rwanda - la Cote d'Ivoire le Sri Lanka ou autre, il n'ya pas d'alternative l'histoire se répète partout.

14.Posté par Mike973 le 06/12/2009 15:50 (depuis mobile)
On est bien d'accord Marcus... Il est temps que l'élite guyanaise de structure, se réveille et embrasse les dossiers brulants...




Les annonces

Vente (36)

Divers (26)

Immobilier (29)


Dernières annonces postées



Facebook


Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube