Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Le Service Social d’Aide à l’Enfance très actif dans l’Ouest guyanais.

Implantée dans l’Ouest depuis 2001, la structure est devenue un acteur incontournable dans le domaine de la protection de l’enfance. Le manque de familles d’accueil est pourtant un frein à l’action de ces travailleurs sociaux qui s’efforcent de jouer le rôle de médiateurs dans des situations souvent difficiles.


Le Service Social d’Aide à l’Enfance très actif dans l’Ouest guyanais.
Mise en place par le Conseil Général de la Guyane, avec des centres à Cayenne, à Kourou et depuis 2001 à Saint-Laurent, Le Service d’Aide Sociale à l’Enfance s’est fait une place dans le département. L’objectif premier de cette structure est la protection de l’enfance contre la maltraitance et elle joue le rôle de médiateur entre tous les acteurs qui peuvent être concernés dans les différends impliquant des enfants. Elle intervient donc auprès de la famille, de la justice, de divers organismes et de l’enfant lui-même afin de parvenir, dans tous les cas, à trouver la solution la plus avantageuse pour ce dernier. A Saint-Laurent, cette lourde mission est assurée par deux éducatrices spécialisées et par le responsable de l’antenne, Vincent Billard. "La prévention, c'est essayer de trouver le juste milieu pour que la démarche soit bonne. Nous fonctionnons avec d'autres organismes tels que le CMPP, les écoles, les assistantes sociales, etc.... Avant d'aller plus loin on cherche par tous les moyens les solutions possibles. Hélas, souvent la situation des parents n'est pas toujours compatible avec la garde de l'enfant, et là nous intervenons pour tenter de régler le problème ", explique Vincent Billard. Arriver à un règlement acceptable pour tous et la plus avantageuse pour l’enfant est souvent une tâche très difficile dans l’Ouest de la Guyane. En effets, les difficultés financières et sociales des familles, souvent issues de l’immigration ou même sans papiers, ne favorisent pas des relations familiales sereines et sont à l’origine d’un très fort taux d’échec scolaire."Parfois, on rencontre le cas de familles sans moyens financiers, et matériels et donc notre devoir est d'aider à trouver comment les sortir de ce problème. On commence par la décision de placement dans des familles d'accueil, ou en foyer, parfois cela peut aller jusqu'à la justice", nous dit le responsable de l’antenne. Malheureusement, l’un des problèmes que rencontre cet organisme est justement le manque cruel de familles d’accueil et donc la difficulté de permettre aux enfants de se retrouver dans un cadre plus stable que celui de leur propre famille. Dans sa lutte pour améliorer les conditions de vie des enfants et de les protéger de la maltraitance, le Service d’Aide Sociale à l’Enfance est joignable au numéro gratuit 119.
3 Février 2004 - écrit par Redaction


              

Commentaires

1.Posté par Cordýline Bartz le 18/10/2005 12:37
Please
Daer Madams, dear sirs,
my friend Andreas Neuhaus from Route de mana is very ill (très malade) in Germany. His Son named Roberto Muaes(15 years old) is in a "foyer d'enfants" in Saint Laurent du Maroni and he don't know where his father is. Please send me the email adress or postadress from the Youth Hostal in Saint Laurent du Maroni near(behind) "Bacca Lycée" or ask the Gendarmerie, Mr. "Fernandez".

Telefone of Andreas Neuhaus in Berlin Hospital: 0049-30-92253258

Yours
Cordýline Bartz
Tel. 0049-3379-39993
or Mobil
+49-179-2902330




Les annonces

Vente (36)

Divers (17)

Immobilier (30)


Dernières annonces

Partager ce site
Suivez-nous