Le feu aux poudres. Balaté en colère pourrait bien embraser Saint Laurent.

Les enseignants du collège IV étaient hier à nouveau sur le pied de guerre dès 6h30 pour bloquer la route de Saint-Jean. Chaussée en mauvais état, absence de trottoirs et de piste cyclable, la sécurité des enfants de Saint Laurent est en jeu.


Le feu aux poudres. Balaté en colère pourrait bien embraser Saint Laurent.
C’est un gros coup de colère qui est parvenu à se faire entendre hier à Saint Laurent. Le ras le bol et les revendications de l’association des parents d’élèves des établissements de la commune sont multiples : le rectorat ne remplace pas ses enseignants de l’élémentaire, laissant les maternelles sans professeur, beaucoup d’enfants ne bénéficient pas du transport scolaire et viennent à l’école en stop ; les parents d’élèves déplorent également l’état des locaux, dégradés, comme la clôture de l’école élémentaire qui devient inexistante tant elle est abîmée. Enfin, à l’ordre du jour : le problème de la sécurité des enfants piétons ou à deux roues qui traversent le terrain d’aviation puis le carrefour Saint Jean- Edgar Milien sans passage piétons, sans agent, sans trottoirs, sans piste cyclable. Il y a bien évidemment la large piste qui longe l’école et le collège mais la route est dans un tel état que les véhicules l’empruntent pour éviter les cratères du chemin (voir images.

Le feu aux poudres. Balaté en colère pourrait bien embraser Saint Laurent.
Ce que veut M. Moueza, représentant des parents d’élèves, c’est une coordination de tous les acteurs responsables. Conseil général, département et mairie doivent accorder leurs violons et arrêter de négliger les 1700 élèves concernés. « Nous sommes à saturation ».
Le message était clair : « La route de la honte ». Les enseignants ont fait corps pour dire leur colère et leur soutien aux parents d’élèves. Route bloquée avec des barrières parées de banderoles aux slogans chocs, le geste accompagnant la parole, c’est un passage piéton dessiné à la peinture blanche qui est venu symboliser leur revendication commune. « Faut-il qu’il y ait des morts ? » était le message prévu au sol, stoppé rapidement par l’intervention des gendarmes venus en nombre ‘maîtriser’ les vingt manifestants. Le barrage démonté, les enseignants ont continué leur intervention sur le bord de la route, encadrés par les forces de l’ordre. Il aura fallu 45 minutes à la mairie pour envoyer un interlocuteur aux manifestants. Jocelyn Madeleine, premier adjoint au maire, se dit « conscient » du problème et est venu proposer une solution pacifique : un entretien avec Léon Bertrand. La date est fixée au 16 Février. Une délégation rassemblant villageois, parents d’élèves et enseignants sera donc reçue très prochainement. Affaire à suivre.
7 Février 2007 - écrit par Rédaction


              

Commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

1.Posté par Motivé le 08/02/2007 06:53
Tu parles d'une solution, un entretien avec le Maire ! C'est lui qui va prendre sa pelle pour reboucher les trous ! Ou il prévoit une méga quête auprès de ses ouailles ?
Une solution avait déjà été trouvée la semaine dernière, les travaux devant commencer cette semaine ... Quelles nouvelles promesses (pré-électorales, donc non tenues ) vont encore sortir du chapeau ?
Il est lamentable d'être obligé d'arriver à des actions d eforce pour que les élus prennent conscience (officiellement !) de la situation.

2.Posté par nefertiti97320 le 08/02/2007 09:54
Allez voir Mme WINNGARDE Brigitte, en tant que propriétaire de BALATE, c'est à elle de faire reboucher ces trous.

3.Posté par j.R le 08/02/2007 10:49
que de promesse l'ont voit bien que les véhicules qu'ils roulent il ne les achétent pas donc les pneus il ne connaissent pas les prix arrétè de jetter l'argent n'importe ou et travaillé

4.Posté par j.R le 08/02/2007 11:00
il y a aussi la route de fatima il faut y pensé quel calvaire pour le riverains,
si MR le maire y résidait ce serai autre chose passe t'il par là? bientot habitants de la route de FATIMA il faudra y penser car moi mes roues elle y prennent un coup sans compter les odeurs de la lagune enfin!

5.Posté par lucky le 08/02/2007 11:24
C'est vrai, y en a marre! j'ajouterai la route de stjean qui est devenu une soi disante "AVENUE" CHRISTOPHE COLOMB. Ils ne savent pas ce qu'est une avenue, apparemment. Même en brousse on trouve des layons plus larges que certaines parties de cette "avenue". Quand on pense qu'elle est très fréquentée par des bus scolaires, l'armée, les particuliers qui chaque jour sont obligés de se frôler car les bas-côtés sont soi très mal entretenus, soit complètement inexsitants, enfin bref, nous sommes en 2007....espèrons qu'il n'y aura plus de victimes!

6.Posté par j.R le 08/02/2007 11:33
les prochains candidats aux élections mettez vous au travail si vous voulez qu'on vous fasse confiance vos belles paroles mettez les aux placards pour le moment et au travail la jeunesse vous regarde vous n'en avez rien a branlez, ou son vos enfants parti ailleurs tant mieux pour les a

7.Posté par Mamoula le 08/02/2007 11:33
Balaté, Fatima, Route de St Jean... sans oublier le quartier sans éclairage du Lac bleu, qui ressemble étrangeemnt à Beyrouth, et la Route de Mana, où les ornières sont bouchées une fois tous les 6 mois à coups de petits pacths de goudron ! On peut parler DES routes de la HONTE !

8.Posté par j.R le 08/02/2007 11:38
il y a aussi une chose une foi les élection terminé cette année mr le mair
reprend sa mairie les autres ne prennent aucune décision on verra le changement, quand a vous Mme MOREL ........

9.Posté par RR le 08/02/2007 11:47
OI et ka rue G.DAMAS ne mangez pas avant de vous y rendre, votre repas...... je me demande comment elle fait pour vivre là la locataire a la maison bleu bon courage

10.Posté par Motivé le 08/02/2007 12:15
promesse c'est dette donc payez vos dettes si vous voulez que l'on vous
fasse cinfiance a st laurent qu'elle misére comment seras tu demain, mangé par les termites

11.Posté par GUYANECHO.COM le 08/02/2007 12:25
Revendez la boulangerie de Saül et faites une quête à l'église du bon pasteur...
L'argent récolté sera sans doute suffisant pour boucher quelques nids de poule !
Greffez un turbo aux employés communaux !
De tout coeur avec M. MOUEZA !
Messieurs les "reponsables", c'est bien joli, les projets de casino et autres conneries mais il faudrait AVANT, penser à l'essentiel !
Seriez-vous en train de vous faire rattraper par votre passé ?

12.Posté par pensif le 08/02/2007 13:06
habitants de FATIMA,soyez patients, vous l'aurez votre route (15 octobre)mais il faudra compter sur tati FOFO;BALATE LE CASINO, HOURRA, j'ai trouvé la solution a vos problémes du coup je pourrai me promener tranquillement pourvu qu'elles tiennent ces routes........................mR MADELAINE soyez + FRANC AVEC LES Administrés car quand on vous mettra dehors vos irez vous réfugies a SINNAMARY, donc laissez Mt MOUEZA tranquille vous avez assez d'employés qui ne fouttent rien pôur las faires travaillés, il arrondissent leurs fin de mois ailleurs et construissemnty leurs maisons avec les matériaux de la COMMUNE pour la prochaines preuves a l'appui

13.Posté par regard attentif le 08/02/2007 13:38
mr MADELEINE Mr finances vous osez en parler en octobre vous étiez ou, 2 places avion payez par qui, vos conseilles parlent trop ou alors son trop jaloux,alors ne parlez pas finances et taissez vous ne gaspillez pas votre salive pour ne rien dire, PAPA Léon arrive vou serez injecté et vous direz que vous vous etes retirez ,a SINNAMARY VOTRE FRERE VOUS TROUVERAS UNE PLACE CAR TOUS VOS BIENS SONT PARTAGES A SAINT LAURENT DU MARONI

14.Posté par GUYANECHO.COM le 08/02/2007 13:47
Moi qui ne suis pas un fanatique des enseignants, je ne peux qu'adhérer cette fois à leur action. D'autant plus que M. MOUEZA n'a rien d'un excité de la subversion !
Même si la succession de l'équipe actuellement en place à la mairie ne sera pas une révolution, il faut virer l'actuelle qui a plus que largement usé et abusé du pouvoir et fait la preuve éclatante de sa mégalomanie et de son mépris de la population. Sans parler du gaspillage éhonté des frais de fonctionnement.
Après la biguine, la valse !
Aux urnes citoyens !

15.Posté par déçu le 08/02/2007 14:10
par cette équipe en place c'est une course pour passer a la télè a qui diras le plus de conneries, a pouvoir se vautré dans le bureau et sur le fauteil du maire mesdames et messieurs préparer votre discour avant de passer davant le caméra S.V.P

16.Posté par m.s le 08/02/2007 14:39
je me souviens , comme nefertiti , que le village de balate etait un terrain PRIVE , donc c'est au proprietaire de faire les travaux ? non ????
Sinon je pense barre aussi une route afin de faire faire des travaux chez moi alors !!!!!!
Rappelons que mr MOUEZA est le conpagnon de melle wingaarde
bonne journee a tous

17.Posté par Bonin François et Elizabeth le 08/02/2007 16:52
si il y a des problèmes sur les infrastructures, il faut effectivement les régler; mais il ya manière et manière. Ainsi donc je pense que les manifestations sur la voie publique ne sont pas adaptées à ces revendications. Le rôle des enseignants n'est pas d'apprendre aux jeunes comment mettre la zizanie dans un village mais de leur inculquer des notions de civisme et le respect des biens collectifs.

18.Posté par GUYANECHO.COM le 08/02/2007 18:43
Jusqu'à preuve du contraire, ce sont les politiques en place qui foutent la zizanie et pas seulement dans les villages !
La piste en question est très loin d'être la seule dans cet état.
Quand on a les rues de son patelin dans l'état que l'on sait, on ne claque pas l'argent du contribuable dans une boulangerie à Saül ou une luxueuse cabane à hosties ! On ne pérore pas sur un projet de casino. Tout celà est inutile et constitue un gaspillage éhonté des deniers publics.
On commence à penser à l'essentiel au lieu de gaspiller l'argent public dans des inepties !
Il y a indéniablement mauvaise gestion. Comment pourrait-il en être autrement en république des danseuses !
Question au hasard : Sur quel budget a été payée la 407 de Madeleine ?
Le fait que M. Moueza soit le compagnon de miss Wingaarde, en quoi cela le priverait-il de ses droits à s'exprimer ?
A une époque que j'ai connue, le bitumage de la route de Balaté s'arrêtait juste au niveau de la cabane de Léon le guitariste. Qu'en est-il aujourd'hui ? Ce qui n'était certainement qu'une simple coïncidence a-t-il évolué ?
Le peuple doit placer ces gens sous étroite surveillance avant de les virer !
Censurez si ça vous chante ! Cette intervention sera publiée sur guyanecho.com (Un site vraiment libre) où j'invite chacun à s'exprimer sur ce sujet.

19.Posté par Laurent le 08/02/2007 20:30
Aujourd’hui en me rendant à St Jean pour aller voir mon cousin avec ma nouvelle voiture en ww, j'ai trouvé dans un virage très étroite un gros camion qui venait en face et j'ai due me serré à tel point que je suis tombé dans un trou vachement profond qui ma presque coûté la vie... fort heureusement ce n'était que ma 207 qui en a pris un coup. Coup qui ma coûté une jante neuve et un pneu, remerciant ma voiture qui a voulu revenir vers la droite sinon c'était la prochaine voiture qui arrivait en sens inverse qui me prenait en plein dans la face...

20.Posté par Emilie le 08/02/2007 21:22
Mr et Mme Bonin, comment osez vous parler de "citoyenneté" alors que vous vous attaquez gratuitement à un groupe de personnes dont le seul objectif est de sécuriser les accés aux abords des écoles pour les enfants! Quel acte citoyen de votre part, merci beaucoup!!
Je pense que vous auriez un tout autre discours si vous connaissiez vraiment la situation, et si vous, en tant que citoyen, vous vous mettiez simplement à la place des parents et des enseignants qui s"inquietent pour les enfants! Un peu de soutien serait le bienvenu... Aider les autres fait aussi parti du "civisme".
Vous parlez de "manières", mais savez vous que c"est pendant que nous attendions des réponses à de nombreux courriers, que des accidents, dont 1 grave il y a presque 3 semaines se sont produits à l"endroit même de la manifestation et que rien n"a été fait depuis! La seule réponse que nous avons obtenu est "il n"y avait pas assez d"argent"!! J"ai vu l"accident, c"était une de mes élèves, et c"est justement en tant que citoyenne choquée par la surdité des pouvoirs publics face à l"urgence de la situation et par souci de sécurité pour les enfants que j"ai décidé de me mobiliser. Mais je vous en prie, donnez-moi des leçons de "maniere" et expliquez moi comment faire autrement, je suis preneuse.
Enfin, je m"évertue tous les jours à enseigner à mes élèves le respect des biens collectifs, mais c"est parfois difficile d"être crédible vu les conditions dans lesquels nous sommes - encore faudrait il que vous sachiez ce qui se passe dans ces écoles, ce qui apparemment n"est pas le cas.
Quand au message de trés mauvais goût sur "la course à la télé", merci de nous avoir illustré en seulement quelques lignes "comment parler pour ne rien dire".
Comment une action qui ne vise qu"à protéger des enfants peut elle être reçue et salie de la sorte? cela me dépasse.

1 2



Les annonces

Vente (41)

Divers (4)

Immobilier (14)


Dernières annonces

Partager ce site
Suivez-nous