Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Or vert contre or jaune : Pour que la fièvre ne ronge plus la Guyane !


© DIREN
© DIREN
Le 21 octobre 2008 se tiendra à Cayenne une nouvelle réunion de travail sur l’élaboration du Schéma départemental d’orientation minière de la Guyane (SDOM). A cette occasion, la fédération France Nature Environnement (FNE), son association membre le Groupe d’Étude et de Protection des Oiseaux en Guyane (GEPOG) et le Comité français de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) présenteront le résultat de leur expertise « Or vert contre or jaune – quel avenir pour la Guyane ? ».

Dans son discours du 11 février 2008 à Cayenne, et faisant suite aux engagements du Grenelle de l’environnement, Nicolas Sarkozy a promis l’instauration d’un schéma départemental d’orientation minière en Guyane, comme d’ailleurs FNE le réclamait depuis 2006. Objectif annoncé : définir « le cadre d'une exploitation de l'or respectueuse des richesses de la biodiversité » et préciser « des zones ouvertes à l'exploitation minière (...) et des zones interdites à l'exploitation minière ».


Cette promesse a pris corps dans la mission confiée au préfet Yves Mansillon, chargé d’élaborer ce schéma. Durant l’été, différentes réunions ont été organisées à Cayenne tant avec les représentants de l’administration que ceux de la société civile. La prochaine réunion se tiendra le 21 octobre 2008. FNE, le GEPOG et le Comité français de l’UICN, qui ont été au rang des premiers à exiger un schéma minier pour la Guyane, présenteront alors leur expertise « Or vert contre or jaune – quel avenir pour la Guyane ? », réalisée avec le soutien de la Fondation Nature & Découvertes et de Patagonia.

« Loin de toute utopie, nous restons intimement convaincus qu’il existe des solutions qui permettent de combiner la protection d’une diversité biologique précieuse et la mise en place d’activités responsables et durables, afin de répondre aux enjeux économiques et écologiques de la Guyane. Désireux d’être force de proposition, nous avons donc mené notre propre expertise, recherchant à combiner deux richesses propres à la Guyane : l’or vert et l'or jaune », explique Serge Urbano, vice-président de FNE et pilote du projet.

FNE, le GEPOG et le Comité français de l’UICN ont pour ambition de porter leur expertise au débat, et espère qu'elle nourrira un débat constructif, nécessaire à l’élaboration d’un schéma d’orientation minière à la hauteur des enjeux qu’il a pour objet de concilier, où chacun des acteurs prendra ses responsabilités face à eux. Mais les trois organisations rappellent avec force que seul un schéma opposable aux titres et autorisations miniers sera une réponse adéquate tant aux engagements du Grenelle qu’aux enjeux sociétaux et écologiques. Il s’agit bien de faire en sorte que la Guyane puisse pleinement s'engager dans un développement soutenable, à long terme et pour Tous… pour que la fièvre de l’or ne la ronge plus.


Pour consulter le rapport « Or vert contre or jaune – quel avenir pour la Guyane ? », voir : http://www.fne.asso.fr/fr/themes/question.html?View=entry&EntryID=167
8 Octobre 2008 - écrit par France Nature Environnement


              



Les annonces

Vente (36)

Divers (17)

Immobilier (30)


Dernières annonces

Partager ce site
Suivez-nous