Saint-Laurent du Maroni

Réaction du MDES à l'adoption de la charte du PAG


La charte du PAG a été adoptée lors de son conseil d’administration, ce jeudi 18 avril 2013.

Le MDES tient à réaffirmer sa position originelle qui, dès les conclusions du sommet de RIO en 1992, affiche son opposition permanente à un projet exogène répondant aux intérêts exclusifs de notre puissance de tutelle. Cette résistance soutenue par les forces vives du peuple GUYANAIS contraint les autorités françaises à travers « la mission de la création de parc du Sud » à une gestation laborieuse de 15 années, le
décret de création du Parc datant de 2007.

Malgré un arsenal impressionnant de moyens déloyaux, de nombreuses organisations Guyanaises continuent leur travail de sensibilisation face aux manoeuvres de corruption intellectuelle (« Le PAG éradiquera l’orpaillage clandestin »), matérielle (« le PAG financera vos projets »), morale (« le PAG existe pour faire votre bonheur »).

Nous inscrivons avec les documents référencés en annexe l’ensemble de faits d’armes, non exhaustif, de la résistance Guyanaise :

- Campagne d’opposition de certaines organisations représentatives (dont la tournée du MDES dans tout le pays),
- Lettre des deux grands Mans Aluku et Wayana,
- Réserves diverses exprimées aux débuts par des organisations et des personnalités notamment amérindiennes,
- Démission du maire de St Elie et avis négatif de son conseil municipal,
- Création d’un Collectif contre la Charte du Parc,
- Avis défavorable du conseil consultatif des autorités coutumières,
- Démission d’Alexis Tiouka du Conseil Scientifique du Parc et lettre de mise au point au Directeur,
- Pétition de la population et de la mairie de Papaïchton contre la Charte du Parc,
- Démission du Maire de Camopi du conseil d’administration du PAG, Réaction du MDES à « L’adoption de la Charte du Parc Amazonien de GUYANE : Confirmation de la stratégie du passage en force »

Ces éléments factuels contredisent le discours des autorités du PAG se cachant derrière un consensus subjectif avec des adhésions éphémères soustraites par des moyens le plus souvent irréguliers (le Plan d’Accompagnement du Parc Amazonien, la gestion de la biodiversité en opposition au droit international).

Sur les cinq municipalités membres du PAG, trois se sont opposées publiquement aux desseins des autorités du PAG. Nous demandons solennellement aux autres collectivités Guyanaises, membres du PAG, de reconsidérer leur participation à cet organe allochtone en méditant sur la citation de Nelson Rolihlahla MANDELA paraphrasant le MAHATMA GANDHI : « Celui qui fait pour nous, sans nous, fait contre nous. »
Cette glorieuse et patriotique résistance Guyanaise pousse les autorités du PAG à brandir publiquement la menace d’un recours à la justice française pour sauver les meubles et dissuader les autres collectivités Guyanaises de suivre le chemin de la DIGNITE. Méthode d’intimidation anachronique, élément rescapé du code noir et du code de l’indigénat, cette menace doit renforcée notre détermination à faire aboutir notre proposition alternative : les zones naturelles Guyanaises qui doivent bénéficier de mesures de protections particulières seront intégrer démocratiquement dans une structure dirigée par les Guyanais pour les Guyanais avec les Guyanais. Le Parc Naturel Régional semble répondre à ces critères.

Notre souveraineté territoriale est non négociable, elle est un des fondements de la charte des Nations Unies adoptée à Paris le 10 décembre 1948. Nous appelons les corps constitués Guyanais à se regrouper en urgence et à faire valoir ce droit inaliénable.
Cette démarche patriotique mettra un terme définitif à ceux qui veulent décider du sort de nos terres et de leurs ressources MALGRE NOUS.
Le MDES restera extrêmement vigilant sur la suite de ce dossier et invite la population à en faire autant.

Le Secrétaire Général,
Fabien Canavy
25 Avril 2013 - écrit par M. F.


              



Les annonces

Vente (36)

Divers (17)

Immobilier (30)


Dernières annonces postées



Facebook


Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube