Saint-Laurent d
Saint-Laurent du Maroni

Saint-Laurent fête la musique.

Ecclectisme des sons et des scènes entre trip hop et ragga, les saint laurentais ont eu le choix.


Saint-Laurent fête la musique.
« Open stage concept ». Idée sympathique et généreuse, le Mambari a ouvert sa scène aux inconnus désireux de montrer leurs talents, DJ pour la plupart, electro, trip hop ou ragga reggae pour les morceaux chantés et toastés.
Le Toucan a reçu quatre groupes locaux, dont l'ile qui se déplace, les « Umrani »: mélange de voix françaises et d'instruments classiques et traditionnels -violons, tambours, guitare, flute et contrebasse - dont l 'élégance des compositions rappelle à la silhouette longiligne de la chanteuse.
On regrette de n'avoir pu entendre les Sardana, groupe de Saint-Jean qui se fait rare et qui jouait au camp. Places limitées et entrée tardive impossible. La cinquantaine de mélomanes semblait rassasiée, après un spectacle trip hop planant alliant sons et projections videos. Les chanceux pourront toujours les entendre à nouveau vendredi soir.
C'est le manococo qui a sans doute remporté la palme de l'ambiance et du brassage des cultures avec une scène locale montrant Dynamite et Diamant Créole. Zouk, compas, mérengué, un son de très bonne qualité qui a rassemblé du monde et fait se déhancher quelques demoiselles et messieurs.

22 Juin 2007 - écrit par Audrey CHARRON





Les annonces

Vente (18)

Divers (7)

Immobilier (19)


Dernières annonces postées



Facebook


Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube