Saint-Laurent du Maroni

Un défi littéraire pour nos lycéens

Les élèves du lycée Bertène Juminer de Saint-Laurent relèvent le défi du Prix Carbet des Lycéens. Parmi les sept livres d’auteurs Caraïbéens, deux retiennent plus particulièrement leur attention. Le 19 janvier 2004, deux élèves s'envoleront pour la la Gua


Un défi littéraire pour nos lycéens
Pour la première fois, les lycéens Guyanais relèvent le défi du Prix carbet des Lycéens. Ils doivent pour cela lire les sept ouvrages proposés par classe et en choisir trois qui seront défendus en Guadeloupe au mois de janvier par deux élèves élus pour représenter leur classe. Dans le cadre d'un rapprochement avec la Guadeloupe dans le domaine littéraire, l'association Promolivres a pris l'initiative d'organiser en Guyane le Prix Carbet des Lycéens et deux classes de Kourou et de Saint-Laurent se sont lancées dans l’aventure "C'est une très bonne initiative, cela permet aux élèves de découvrir les Caraïbes et leur passé. C’est un voyage dans un autre monde. Depuis l'ouverture du concours, les élèves sont de plus en plus motivés à la lecture, ils apprennent à choisir leurs auteurs et apprécier leurs styles littéraires", déclare Fanny Fouillade, professeur de Français. Au programme de cette sélection figurent des romans d'auteurs des Caraïbes et de Guyane parus en 2002-2003. Les livres ont été offerts par la bibliothèque municipale de Saint-Laurent du Maroni dans l'espoir d'amener d'avantage les élèves à la lecture. Pour nos lycéens en tous cas, ce pari là est déjà gagné : la passion est visible sur chaque visage et l'envie de remporter ce concours est bien réelle. Parmi les ouvrages qu’ils ont déjà dévorés, deux font l’unanimité, " Le soleil du fleuve" d'André Paradis et "Marie Gracieuse" de Rippon Max. Il ne nous reste plus qu’à leur souhaiter bonne chance et bonne lecture !

Victor: Certains livres sont difficiles

Avant, la lecture n'était pas mon point fort, mais depuis que nous nous sommes lancés dans ce concours, je suis très motivé. Certains livres sont encore trop difficiles pour ce genre de concours. Peut être que les autres de ma classe feront un meilleur résultat, mais moi, j'ai toujours des problèmes de lecture. Ce qui est bien, c’est que cela nous permet de connaître d'autres auteurs, et nousdécouvrons des auteurs Guyanais et Caraïbéens.

Cynthia : On est tous très motivés

On est très motivés dans l'ensemble, je crois que nous irons jusqu'au bout de nos ambitions, c'est à dire remporter pour la première fois ce Prix Carbet. Habituellement j'aime pas trop lire mais là il faut s'y mettre. Nous avons déjà choisi deux livres d’auteurs Guyanais et Antillais. Il y a des histoires très intéressantes à découvrir, la diversité Caraïbéenne.

Staline : C'est une bonne chose

C'est une bonne chose pour nous et aussi pour les auteurs des livres. C'est un moyen pour élargir plus encore nos connaissances vers le continent Caraïbéen. Aussi entre nous cela a donné naissance à un débat quotidien, tout le monde expose librement sa façon de voir les choses. Je suis vraiment contente que notre classe participe à ce concours. J'espère que nous aurons de bons résultats.
28 Décembre 2003 - écrit par REDACTION


              

Commentaires

1.Posté par momo973@voila.fr le 12/07/2004 23:40
Bravo a tous les élèves de notre cher lycée B Juminer!!!




Les annonces

Vente (36)

Divers (17)

Immobilier (26)


Dernières annonces postées



Facebook


Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube