Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Un kiné surbooké.


Un kiné surbooké.
Seul masseur-kinésithérapeute libéral installé dans l’ouest guyanais, Jean-Luc Rovira a des journées de travail longues et intensives, ayant en moyenne une quarantaine de rendez-vous par jour. Grâce à la présence ponctuelle de collègues qu’il réussit à faire venir régulièrement, ils sont assez souvent deux praticiens dans son cabinet et peuvent alors recevoir jusqu’à soixante patients par jour. Ils travaillent pendant douze heures du lundi au vendredi et dans ces conditions difficiles, Jean-Luc avoue qu’il ne peut accepter que les patients munis d’une prescription de leur médecin, refusant presque systématiquement tous les autres. En effet, en l’absence d'un centre de rééducation en Guyane, le cabinet se voit adresser des malades par le chirurgien du CHOG et par tous les médecins de la région. Inutile donc d’espérer obtenir un rendez-vous si vous vous rendez dans son cabinet de votre propre chef.

Un kiné surbooké.
La pénurie de masseurs kinésithérapeutes n’est pas propre à la Guyane puisqu’elle existe aussi en métropole. Elle peut s’expliquer par les spécificités même de la formation de trois ans que doivent suivre les étudiants. Très peu nombreux à intégrer cette dernière après le bac S, ceux qui réussissent à y accéder viennent en majorité de classes de prépa où de médecine. D'autre part, beaucoup d'étudiants préfèrent aller effectuer leur formation ailleurs qu’en France où la sélection est très sévère.
Ajouté au fait que les tarifs appliqués pour les prestations sont les mêmes en Guyane qu’en métropole, on comprend pourquoi aussi peu de kinés souhaitent venir travailler chez nous.
Cela fait maintenant sept ans que Jean-Luc Rovira s’est installé à St-Laurent du Maroni. Son épouse étant originaire d’Amérique Centrale, leur idée était de se retrouver entre la France et son pays d’origine. Même si, paradoxalement, le prix d’un billet pour se rendre dans un pays d’Amérique du Sud ou d’Amérique Centrale coûte assez souvent plus cher en partant de Cayenne que depuis Paris, la petite famille se plaît dans la sous-préfecture et n’envisage pas de la quitter.
25 Janvier 2005 - écrit par CC


              

Commentaires

1.Posté par AIDEM Abdelaziz le 10/02/2005 12:23
J'ai reçu votre adresse par internet et je vous ecris ce message.
Je suis Kinesitherapeute Marocain et je voudrais visiter votre salon en france.
Je vous demande de m'envoyer une Invitation pour visiter votre salon.

AIDEM Abdelaziz
Né le : 08/02/1959
Passeprt N° R 279773.
Fax: 00212 56629431.

S V P envoyez moi cette Invitation par fax:00212 56629431.Merci.

2.Posté par abderrahman chaouki le 27/02/2005 04:12
bon jour monsieur jeane-luc, je souhaite vous informer que je suis un kiné marocain agé de 35ans diplomé d état de l école national de devoloppement sociale et sanitaire de dakar(sénégale), je cherche un poste fixe.




Les annonces

Vente (36)

Divers (17)

Immobilier (28)


Dernières annonces

Partager ce site
Suivez-nous