Saint-Laurent d
Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Vœux de Hamel-Francis MEKACHERA, sous-préfet de Saint-Laurent du Maroni

En fonction depuis en Août 2009, le sous préfet à tenu a adressé ses vœux à toute la population guyanaise et les responsables locaux. L’occasion de dresser un bilan de l’année écoulée et les objectifs à atteindre pour les années futures.


Vœux de Hamel-Francis MEKACHERA, sous-préfet de Saint-Laurent du Maroni
Le sous-préfet est nommé par décret par le Président de la République et représente le préfet dans l’arrondissement où il est en fonction. Concourant au maintien de la sécurité et de l’ordre public, il est en charge de l’administration générale. Garant du respect des règles administratives, il reste au plus près des préoccupations quotidiennes des citoyens. Hamel-Francis Mekachera s’efforce de répondre à toutes les attentes dans le contexte parfois difficile de l’Ouest Guyanais recélant de nombreux particularismes. Conscient des entraves qui ralentissent le développement de l’Ouest Guyanais. Il énumère les différentes priorités pour les années à venir.

Une sécurité publique à améliorer

Tout d’abord en matière de sécurité publique des efforts sont à fournir. Saint-Laurent du Maroni connaît une forte délinquance. Les cambriolages sont en augmentation de 2% par rapport à l’année précédente. On note tout de même une baisse des vols à mains armée (24%) et des vols d’automobiles (46%). Il faut éradiquer la montée de la délinquance. En ce qui concerne la sécurité routière, les résultats sont meilleurs que l’année précédente avec moins de tués et d’accident sur les routes. Il est important de poursuivre les efforts en sensibilisant les conducteurs, notamment sur le port du casque. Des actions doivent êtres menées dans ce domaine. La sécurité passe aussi par la lutte contre l’immigration irrégulière. La Guyane compterai environ 30 000 travailleurs clandestins, voir plus, principalement situés sur les sites d’orpaillage clandestin.

Une aide et une écoute accrues

Vœux de Hamel-Francis MEKACHERA, sous-préfet de Saint-Laurent du Maroni
La seconde priorité concerne l’aide et le conseil aux élus de l’arrondissement. Pour une collaboration accrue et une entraide afin de répondre au mieux aux besoins de la population. Les huit maires de l’Ouest Guyanais pourront ainsi compter sur l’implication de la sous préfecture. De plus une réorganisation de l’administration territoriale va prochainement être conduite vers le grand public. Dans le but de gagner en efficacité, de réduire les délais de traitement des dossiers…

Développer le bassin économique de la capitale de l'Ouest

La troisième priorité concerne le développement économique du bassin de Saint-Laurent du Maroni. Cela passe par exemple par la modernisation de la rhumerie en renouvelant son outil de production via des aides au niveau de l’Etat, du CNES et de la région. Mais encore le projet innovant de la création d’une usine de production d’électricité à partir de la biomasse sur le Plateau des Mines. Plein d’autres projets sont en cours d’élaboration.

Une immigration contrôlée

Enfin il est important de contrôler l’immigration. Cela passe par le développement de la coopération avec le Surinam avec la mise en place d’un véritable « statut transfrontalier ». Ainsi que la création d’un poste de contrôle de douane au bac international, les travaux sont en cours de réalisation. M. Mekacheka insiste aussi sur le fait qu’il souhaite améliorer l’accueil des usagers à la Sous-préfecture afin de faciliter les démarches et diminuer le délai d’attente.
25 Janvier 2011 - écrit par Zoé Castieau


              



Les annonces

Vente (12)

Divers (5)

Immobilier (12)


Dernières annonces

Partager ce site
Suivez-nous