Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Cérémonie traditionnelle d’investiture de Sylvio VAN DER PIJL comme chef coutumier


Cérémonie traditionnelle d’investiture de Sylvio VAN DER PIJL comme chef coutumier
C’est la fin d’une année de conflits au sein du village Arawak de Balaté qu’a marquée samedi dernier l’investiture de Sylvio VAN DER PIJL. Au cours d’une cérémonie traditionnelle, ce dernier est devenu le nouveau chef coutumier du village, succédant à Brigitte WYNGAARDE qui occupait cette fonction depuis 1999 et dont il remettait en cause la légitimité.
Après deux élections très contestées qu’il avait organisées et remportées en août et en décembre derniers, M. VAN DER PIJL, appuyé par la FOAG (Fédération des organisations autochtones de la Guyane) et M. Léon BERTRAND auprès de qui il est conseiller au sein du conseil municipal de la ville de Saint-Laurent, est finalement sorti vainqueur d’un conflit qui aura causé des bouleversements et des luttes fratricides au sein des familles du village.

La matinée de samedi a commencé par « la cérémonie du PIAI », étape indispensable dans la tradition Arawak avant l’investiture du chef coutumier. L’investiture elle-même s’est faite en plusieurs étapes : d’abord la Danse de la guerre, qui symbolise la protection du village, des villageois et de ceux qui partent au combat, présentée par le groupe LOKONO WAYONO, et dont les noms des danses qui la composent sont explicites : « Nous n’avons jamais déclaré la guerre aux ennemis, mais ce sont eux qui nous l’ont déclarée. C’est pour cela que nous partons en guerre » et « Mon venin n’est pas aussi fort que celui du serpent, mais je prends l’esprit du cobra pour aller au combat ». Après les danses traditionnelles, sont venus les discours du chef coutumier et du maire. L’après-midi a été ponctué de danses traditionnelles auxquelles toutes les personnes présentes ont été invitées à se joindre. La cérémonie s’est achevée par les félicitations et un repas.

Cérémonie traditionnelle d’investiture de Sylvio VAN DER PIJL comme chef coutumier
Investiture dans le respect de la tradition qui illustre bien la position du nouveau chef coutumier qui entend « mettre en valeur et sauvegarder la coutume ».
Interrogée sur la fin de ce conflit, Brigitte WYNGAARED est amère lorsqu’elle évoque les circonstances qui ont conduit à son éviction. Elle compare son rival à « un chef de bande, (plus) qu’ à un chef coutumier ». « En neuf ans, il a toujours été un opposant dans le village. Mais là, il y a mis le feu. » déclare-t-elle.(France-Guyane du 16/06/2008) L’ancienne chef coutumière avait fini par démissionner et annoncer des élections au mois d’avril 2008. Faute d’élection, la FOAG a fini par valider l’élection de M. VAN DER PIJL.
La priorité du nouveau chef de Balaté est donc aujourd’hui de ramener la sérénité au sein du village : « Il y a eu beaucoup de tensions, et je ne pensais pas qu’on en arriverait là. Aujourd’hui, il faut rassembler les familles, les gens, apaiser les esprits. » (France-Guyane du 16/06/2008).

17 Juin 2008 - écrit par C.C


              

Commentaires

1.Posté par Achille le 17/06/2008 12:36
MMMouais. Les couleurs ne manquent pas. Plumes, pompons et flêches de pacotille. Du tape à l'oeil. Voilà une bonne façon de travestir une institution désormais pervertie et complètement obsolète.

2.Posté par MOI le 24/06/2008 14:38
Un mot, un seul MASCARADE

3.Posté par sylvain.f le 26/06/2008 18:36
On a reproché à Brigitte Wingaarde de mélanger coutume et politique c'est bien, bonne chance alors à Mr Van der pijl.mdr

4.Posté par me le 28/03/2011 00:54
Il y du piston d'en l'air la guyane n'a pas changé.


Suivez-nous