Saint-Laurent du Maroni

Education Nationale : des enseignants, des parents et des élèves gazés par les forces de l’ordre à la Sous- Préfecture.

Mardi dernier, nouvelle manifestation des enseignants et des parents d’élèves de l’Ouest guyanais à Saint Laurent du Maroni. Près de 800 manifestants ont défilé dans les rues de la ville. Mais après plusieurs semaines de manifestations et d’actions menées dans le calme, le cortège s’est heurté aux forces de l’ordre à la Sous-Préfecture.


Education Nationale : des enseignants, des parents et des élèves gazés par les forces de l’ordre à la Sous- Préfecture.
Mardi 3 juin, le collectif de l’Ouest et l’intersyndicale avaient appelé à une forte mobilisation, plus d’un mois après le début de la contestation. Près de 1200 manifestants à Cayenne, 800 personnes à St Laurent ainsi que 250 personnes à Maripasoula … loin de faiblir, le mouvement a de nouveau montré sa force et sa détermination.
Rejoints par une délégation d’Apatou, les manifestants ont débuté leur marche au rond-point de St Laurent pour un traditionnel circuit dans les rues de la commune. Représentants syndicaux, enseignants, parents et élèves ont défilé dans une ambiance bon enfant, avec musique et chants. Mais en fin de parcours, l’habituelle station devant le bâtiment de la Sous-Préfecture a pris un mauvais tournant. Portes et grilles fermées, les gendarmes attendaient les manifestants. Mais c’était sans compter sur leur détermination. En effet, ils souhaitaient cette fois-ci pénétrer dans le parc du bâtiment pour y faire un « sitting » pacifique et symbolique. Mais on ne s’attaque pas aux symboles de la République ! Après un moment d’hésitation, les manifestants ont commencé à rentrer par les côtés et à malmener la fragile grille d’entrée du vieux bâtiment. La réaction des forces armées fut immédiate et vive : à deux reprises, les gendarmes ont gazé les manifestants massés devant les grilles, attrapé ceux qui avaient déjà pénétré dans l’enceinte du parc et les ont frappés avec des matraques. Quelques coups de rangers auraient aussi terminé d’immobiliser les intrus. Du reste, deux enseignants furent emmenés à l’arrière du bâtiment.

S’en suit alors un mouvement de foule, les manifestants choqués et surpris se repliant jusqu’aux abords du collège Tell Eboué. Hommes, femmes et enfants, tous furent surpris et heurtés par la réponse violente des forces armées. Certains même réagirent en jetant divers projectiles sur l’honorable bâtiment. Mais ils furent rapidement isolés et dissuadés par le reste des manifestants. Le choc passé, tous affluèrent d’ailleurs de nouveau vers la Sous-Préfecture pour cette fois-ci pénétrer avec succès dans le parc.
Une délégation fut d’ailleurs finalement reçue par M. le Sous-Préfet, après avoir exigé la libération des deux enseignants retenus.
Un échange courtois mais peu concluant. Concernant l’intervention musclée des forces armées, le Sous-Préfet insista sur le fait que les symboles de l’Etat sont inviolables. Ce à quoi il lui fut répondu que, justement, l’Education Nationale demeure un symbole pour les manifestants et qu’ils sont soucieux de la protéger …

Bilan des courses : deux enseignants et deux gendarmes blessés … selon le service des Urgences du CHOG, une cinquième personne aurait été reçue : cette tierce personne aurait été malmenée par des manifestants. Selon nos sources, cette personne aurait tenu des propos diffamatoires à l’encontre des enseignants et aurait été raccompagnée fermement vers la sortie du jardin de la sous-préfecture.
Ainsi, si la mobilisation demeure forte, elle est désormais à un tournant de son action ; les parents d’élèves ont bel et bien répondu à l’appel des enseignants et des élus. Tous cherchent désormais une issue …
Mardi soir, les enseignants grévistes ont reçu la visite surprise de M. Alain Tien Liong, Président du Conseil Général, sur le piquet de grève de l’antenne de l’Inspection Académique de St Laurent. Mercredi matin, ce sont les parents d’élèves qui ont bloqué l’ouverture des différents collèges de la commune. L’entretien avec la délégation interministérielle semble être le prochain acte de ce long bras de fer avec le Ministre de l’Education Nationale.

5 Juin 2008 - écrit par C. M


              

Commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

54.Posté par une personne choquée le 09/06/2008 20:39
Vendredi dernier, certains enseignants grévistes du collège 3 ont agressé physiquement une enseignante qui voulait récupérer des documents dans son casier. Cette enseignante s'est faite denigrée par ces enseignants . Ces enseignants qui pour la plupart sont arrivés en Guyane il y a peu de temps et qui n'avaient pas envie de travailler sur ce jour-là, ont tenu des propos mensongers devant les parents d'élèves et les élèves pour que ces derniers lynchent le personnel qui voulait entrer dans l'établissement. Dans ce groupe d'enseignants grévistes, deux personnes ont une attitude peu recommandable, il s'agit d'un couple de concubins qui sont arrivés cette année à Saint-Laurent.
Il y a aucun mot pour qualifier ce couple, ils se sont mis à deux pour agresser l'enseignante non gréviste.
Ces métropolitains ont rien à foutre des élèves de SLM, ils viennent juste pour quatre ans après ils s'en vont. Ces personnes là fréquentent aucun bushinengués. Ils veulent être titularisés et foutrent le camp. Ces personnes là devraient s'estimer heureuses d'avoir trouver un poste.
Elles veulent etre titularisées alors qu'elles n'ont pas le niveau nécessaire pour être titulaires. Les concours ne sont pas faits pour les chiens! Honte à vous !!!!
C'est vrai que l'ouest guyanais manque de moyens, mais il ne faut pas revendiquer n'importe quoi et mentir aux parents.

53.Posté par lycanoo le 09/06/2008 02:56
Ce mouvement devient inconsciemment un mouvement raciste.

Mené uniquement par des profs métros qui se prennent pour des che guevara.
Après les hippies, on a ici les altermondialistes qui comme les prêtres missionnaires du temps des colonies, viennent et se sentent investit d'une mission de porter la bonne parole aux bons sauvages guyanais.

Beaucoup d'entre eux culpabilisent de toucher ces 12 mois de salaires en primes et de partir après trois ou cinq ans en ayant le gout amère de n'avoir pas fait grand chose en cotre partie.
Ils tiennent donc ici dans ce mouvement une façon de se déculpabiliser, et de dire de retour en métropole : nous avons sauvé l'éducation en guyane.

La majorité de ce collectif part ou est en instance de départ dans un an ou deux ans (après avoir toucher leur 12 mois de salaires de primes).

Il serait intéressant de savoir combien d'entre eux sont parti avant d'avoir touche le dernier tiers de la prime qui est versée en trois fois ?

Cependant il faut dire que tous les métros en Guyane ne sont pas comme ceux du collectif. Beaucoup sont non grévistes et consciencieux dans leur travail.
Surement aucun.

52.Posté par une parente le 09/06/2008 02:43
pour ceux qui doute, allez voir le comuniqué sur le site http://pouruneecoledequaliteenguyane.travelblog.fr/

51.Posté par une parente le 09/06/2008 02:40
Enfin, le collectif de l'ouest se dévoile.

Dans un communiqué il indique qu'il condamne unanimement les « TAGS » inscrits sur les murs de la ville de St Laurent du Maroni, et tout
particulièrement celui qui se trouve sur le mur d'enceinte du Camp de la Transportation qui je cite : ce « message » ne correspond en rien à nos revendications.

Que dit ce tag : POUR UNE ÉCOLE GUYANAISE.

C'est clair les métros du collectif se foutent des réalités guyanaises, il ne veulent pas d'une école guyanaise. Ceci ne correspond en rien à leurs revendications. On a du mal à comprendre là !


D'ailleurs, selon une indiscrétion, la grève stopera le 25 juin.
Pourquoi ?
Parce qu'à partir du 26 les billets d'avion augmentent et donc une bonne partie des profs métros sera déjà dans l'avion à cette période.

50.Posté par non grevista 2paris le 08/06/2008 21:32
pourkoi manipuler les parents d'éléves ? pourquoi la greve a dure si logtemps? Quand manisfeteriez vous pour dire non aux recrutements de tous le monde qui enseigne nos enfants sans avoir l'expériences recquises?
Quand est ce que le rectorat mettra en place un veritable deloppement scolaire pour l'avenir des jeunes en guyane ?

49.Posté par Poil à gratter... le 08/06/2008 15:01

LE DIALOGUE ??? !!!...
VIDEO DE LA REPRESSION ...
A LA SOUS-PREFECTURE...

SUR http://apeesslm97320.skyrock.com/21.html


48.Posté par chica le 08/06/2008 07:50
http://cirev.canalblog.com/
il ne s'agit pas uniquement d'un problème guyanais....mais d'un mouvement qui touche la france entière!! alors, lisez, informez-vous et regardez les vidéos, messieurs dames....arrêtons de nous isoler et d' être paranos!
(finalement, je suis revenu sur votre site une deuxième fois!)

47.Posté par chica le 07/06/2008 21:46
c'est tout bonnement affligeant.....je crois que c'est la première et dernière fois que je visite ce forum....je vous laisse à vos guéguerres intestines, à vous vider la bile sur le premier venu...pendant que monsieur sarkozi nous concocte, A TOUS, un sacré monde!!!! j'espère juste n'etre pas un ami de certains d'entre vous (remarquez, je préfère encore ne pas le savoir, finalement!)
"liberté, égalité, fraternité": la devise de la république semble ici (sur le forum) réduite à une taille inférieur au timbre poste......shame on you!

46.Posté par Gourbi et Orbi le 07/06/2008 16:00
Ca part en couilles ce mouvement non ?

Le Steg/UTG se désolidarisme (tiens tiens, un syndicat nationaliste...)

Il n'y a même plus de piquet de grève devant le rectorat

une petite réunion avec des inspecteurs généraux et ça fait pschiiiiiiiiiiiiiiiiit

à ce moment là, vous auriez pu vous réunir avec Léon !

Ou c'est parce que la date des très grandes vacances approche ?

Cette année vous aurez presque 4 mois (de mi-mai à mi-septembre pour ceux qui prévoient de rentrer en retard)

45.Posté par témoin bis le 07/06/2008 01:54
bon ben...ici aussi ça dérape... Y'a du vrai et y'a du faux partout... Ce qui est blaissant c'est d'être victime d'une généralisation voire catégorisation...Du racisme en résumé...qu'on soit d'ici ou d'ailleurs, blanc jaune ou noir !

44.Posté par Poil à gratter... le 06/06/2008 21:48
Les parents d'élèves se mobilisent...

à voir : http://apeesslm97320.skyrock.com/20.html

43.Posté par marc b le 06/06/2008 19:52
Toujours la même rengaine sur les profs, ça en devient pitoyable. Et puis le discours moraliste, c'est gavant à la fin : "si vous êtes des bons profs, vous devriez faire ceci et cela, blabla bla." Mais vous êtes qui pour faire la morale et demander des justifications à tout le monde ? Vous êtes inspecteur des finances, vous faites partie de l'inquisition, du tribunal de la bien-pensance ? Ca me met en boule de lire des trucs comme ça!

42.Posté par une prof le 06/06/2008 13:22
non, comme je touche beaucoup plus que ça, je peux me permettre de payer un billet d'avion à des dates moins interessantes après le bac, ou pour une destination plus lointaine, ou rester sur SLM, je ne sais pas encore pour cet été, mais si tu as des idées pour m'aider à dépenser TOUT ce fric autrement qu'en regardant pousser mes cheveux, ce serait aimable à toi de m'en suggérer quelques-unes, ou bien passe l'agreg si tu veux savoir ce que c'est que d'^ùetre plein aux as et payée à rien foutre, comme je le suis selon toi.
chau minable

41.Posté par un parent le 06/06/2008 11:45
La ratée agrégée doit toucher, si j'ai bien lu aux environs de 24 00 euros de primes.
La ratée agrégée sera dans l'avion au mois de juillet.
La ratée agrégée ne se bat pas pour son salaire c'est vrai mais pour etre peinarde dans une classe de 10.
La ratée toute agrégée qu'elle est pénalise les élèves et n'est pas foutue de les amener au bac puisqu'elle refuse de se remettre en question, tout n'étant selon elle qu'une question de moyens.

Je connais personnellement des agrégés métropolitains qui eux sont contre cette greve justement parce qu'ils savent qu'elle est menée par des glandeurs patentés qui sont déjà en vacances.

Ils savent que ces "petits blancs" s'en foutent au fond des gamins et ne sont là que pour le fun d'un mai 68 qu'ils n'ont pas connut.

Ils savent que ces métropolitains n'auraient jamais eu une telle attitude en métropole dans leur petits villages de bouseux.

Ils savent que même si certaines revendications sont légitimes, que ces glandeurs patentés ont une âme de petits colons ya bon banania.

Ils savent, ils savent

40.Posté par successfighters le 06/06/2008 11:41
Non à la réforme, oui à nos enfants
Quand nos enfants guyanais auront-ils les mêmes chances que vos élèves métropolitains ? Non francophones, ici, les élèves ont besoin de plus d'heures en maîtrise de la langue, de matériels pédagogiques adaptés, de classes spécifiques (CLIS, CLAD, CLIN), et bien sûr de leurs enseignants. Comment travailler dans des écoles fantômes quand les classes des enseignants malades sont fermées ? Elèves, parents, enseignants, nous faisons la grève pour améliorer l'avenir de nos enfants. C'est pour eux que nous ne laisserons pas passer la réforme visant à supprimer des postes, à supprimer les classes spécifiques. A l'ouest, nos enfants n'ont pas de lycées, s'ils doivent continuer leurs études, ils sont obligés d'aller sur le littoral où nous devons créer des internats de qualité pour les recevoir. A l'ouest, les élèves venant des campements peuvent passer la journée sans manger puisque nous n'avons pas de cantine. A l'ouest, les enfants peuvent s'intoxiquer dans des écoles pleines de fientes nocives de chauves-souris. A l'ouest, nous subissons tant d'aberrations que jamais nous ne laisserons passer cette grève sous silence. Papaïchton le 5 juin 2008

39.Posté par Patsi le 06/06/2008 11:29
Je tiens à préciser avant toute chose que je suis métropolitaine et saint-laurentaise depuis 16 ans.
J'ai des enfants qui sont scolarisé au collège et à l'école primaire. Je suis en parfait accord avec l'analyse plus haut. On a effectivement affaire à des petits blancs qui bien que se disant anar ou de gauche, ont en fait une mentalité parfaitement coloniale. Ils savent tout et manipule les parents et ne pense qu'à une seule chose leur prime qui se monte à 12 mois de salaire.

J'ai eu une prime moi aussi quand je suis arrivé, mais je me suis investit dans ce département. Je ne change pas de dom tous les 3 ou 5 ans. Je passe mes vacances ici et quand il s'agit de partir je ne me met pas en congé quelques jours avant afin de bénéficier des tarifs.

C'est vrai que ces profs, si on peut les appeler ainsi, au vu des résultats de nos enfants, racialise ce mouvement qui partait pourtant d'une bonne intention.

En tant que métropolitaine, je sais très bien qu'ils ne se seraient jamais comporté ainsi dans leur bled, où d'ailleurs bien souvent ils ne sont rien.

Mes enfants vont à l'école ici avec des petits noirs marrons, des créoles, des chinois, des brésiliens, des amérindiens ce qui est loin d'etre leur cas.

Alors, laissez nos enfants étudier, remettez vous en question, formez vous, respectez nos enfants ou rentrez chez vous retournez à votre anonymat et à votre vie terne.

Ne gachez pas l'image des métropolitains qui veulent vraiment s'investir, car quand vous serez partis nous qui aimons cette commune seront encore là avec nos enfants à payer les dégats que vous aurez occasionné.

Avez vous remarqué que les enseignants créoles et noir marrons (et oui il y en a) ne sont pas dans ce mouvement raciste. Même les enseignants métropolitains sérieux ne s'y retrouvent pas.

Nous ne sommes plus au temps des colonies où le bon papa blanc venait dire aux indigènes ce qu'il fallait faire.

Aux quelques parents qui se laissent manipuler par des mensonges, je dis de penser à l'avenir de leurs enfants.
Dès le mois de juillet ils se retrouveront seuls car tous ces gens seront chez eux en vacances.

38.Posté par une prof le 06/06/2008 11:27
info pour l'auteur du mail 27: la "râtée" en question, est dans mon cas agrégée.

37.Posté par une prof le 06/06/2008 11:23
Les profs sont donc des racistes, alors que tout le monde sait nien pourquoi le Rectorat est capable de tropuver des remplaçants pur les collèges et lycées de Kourou et pas pour le fleuve, et c'est contre cela que nous nous battons.Nous "manipulons" les élèves: les lycéens, majeurs, font ce qu'ils veulent, et pour les autres, s'il y en a qui pensent que leur place n'est pas dans la rue, ils n'ont qu'à jouer leur rôle de parents et les empêcher d'y aller. Tout le monde sait comment se passe une manif, personne ne joue les victimes ni met en cause la police.
que les profs viennent en Guyane pour la prime, le climat... reste tout d'abord à prouver et surtout ne remet pas en cause leur travail: nous faisons notre boulot, c'est tout ce qu'on nous demande, et si tout le monde ici en faisait autant, il n'y aurait pas de bouteilles de Coca devant la sous-préfecture.
enfin, chacun est libre de soutenir ou non ce mouvement, mais s'en prendre aux profs c'est tout simplement refuser de voir que nos revendications sont légitimes et que lmes élus n'en ont rien à foutre de la Guyane. nous defendons soi-disant nos intérêts: sérieusement, où est l'intérêt des professeurs qui sont très largement titulaires dans le mouvement à perdre des journées de salaires pour que des élèves aient des profs l'année prochaine? en quoi cela change notre vie que des élèves de première n'aient pas de profs de français? J'invite donc les auteurs de certains mails à se demander si sans ces "petits blancs" leurs enfants auraient tous une chance d'avoir le bac.

36.Posté par Stéphane le 06/06/2008 09:11
Plutôt que de réagir aux propos hallucinants de connerie que je viens de lire dans le message "les grevistes auto-proclamés", je voudrais juste inviter tous ceux qui le souhaitent à venir nous rencontrer, discuter et vous faire une idée de ce beau mouvement fraternel qui prend forme petit à petit. Nous avons une réunion avec l'ensemble des acteurs (parents, enseignants, élèves) tous les soirs à 18h30 à l'antenne du rectorat à côté de l'anpe.

Stéphane

35.Posté par LES GRÉVISTES AUTO PROCLAMÉS COLLECTIF DE L'OUEST SONT ILS D le 06/06/2008 03:03
LES GRÉVISTES AUTO PROCLAMÉS COLLECTIF DE L'OUEST SONT ILS DES PETITS BLANCS RACISTES qui prennent les gens ici pour des cons?

1-Petits blancs s'entend dans la définition anthropologique. C'est à dire des métropolitains qui habitent dans des petites communes de bouseux en Métropole et qui sont des trous du cul de la métropole. Qui ne sont rien chez eux et n'ont aucune visibilité et identité. Qui n'ont pas été assez bons pour passer et réussir leur concours en Métropole et qui font de l'école guyanaise, pour reprendre leurs slogans : une poubelle du seul fait de leur présence.

2- Racistes car il ne se seraient jamais permis de faire le quart de ce qu'il font ici dans leurs petites communes de bouseux.
Racistes parce qu'ils manipulent les parents et montent par leurs discours les communautés les unes contre les autres.

3-Il serait intéressant de savoir combien de ces petits blancs resteront en Guyane pour les vacances. Intéressant de savoir combien partiront dès le 15 juin (attention parents manipulés, soyez vigilants).
Intéressant de voir combien d'entre eux sont performants dans leur métier, combien ont monté des projet innovants. Combien sont absents avant ou après chaque vacances.

Intéressant de savoir combien reste au moins trois ans pour etre sur de toucher leur prime d'éloignement. qui est égale à 12 mois de salaire.

C'est à dire qu'un excité de ce soit disant collectif de l'ouest qui touche, allons, mettons 2000 euros par mois, touchera en plus 24 000 euros (vingt quatre mille euros) soit environ 156 000 francs.

4-Il serait intéressant aussi de savoir combien de ces gens excités partiront l'année prochaine. Combien ne sont là que depuis deux ans voir un, et ont tout compris des réalités et des enfants d'ici. Des enfants qui seraient incapables parce que non francophones.

5- Intéressant de savoir combien sont formés, combien se remettent en question.

6- combien font grève juste pour être déjà en vacance et justements avoir des souvenir de vacance

7-combien ont des enfants et aurait accepté durant cette greve que leurs enfants manquent l'école et échoue à leur examens.

8-combien ont eu une vie morne et terne chez eux en métropole et se trouve d'un seul coup des missionnaires ici en Guyane.

9-combien font des photos et des films des manifs pour retourner ensuite en vacance en métropole et montrer ces photos comme on montre un album de vacance en disant comment grace a eux ils ont pu faire prendre conscience aux sauvages de guyane.
Ces gens ne sont rien chez eux, c'est arrivé ici qu'ils se sentent investit d'une mission, à l'image des colons et des pretres qui évangélisaient les bons sauvages.

10 combien de ces gens la était des ratés chez eux, ou des enfants mal aimés en rupture avec leurs parents, ou des cas psychologique, avec l'image que leur bled leur renvoyait. Ils arrivent ici et tout de suite ils ont la grosse tete alors que chez eux ils rasent les murs.

Parents, posez leur toutes ces questions, posez-vous toutes ces questions.

Ces gens s'en foutent de vos enfants, dans trois semaines ils seront rentrés chez eux et vous laisseront dans votre caca.

Heureusement tous les métropolitains ne sont pas des petits blancs. D'ailleurs ceux qui aiment vraiment la Guyane ceux là vous ne les trouvez pas à faire de l'agitation. Ils n'ont rien à prouver ni à se prouver.
Ils sont bien dans leur tête. Ils sont au quotidien avec vous, avec vos enfants. Ils investissent ici, leurs enfants vont à l'école avec vos enfants.
Ils ne sont pas avec ces agités, car ils savent que ces gens là ne sont pas ici pour bien longtemps.



1 2 3






Facebook

Les annonces

Vente (121)

Divers (17)

Immobilier (55)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube