Saint-Laurent du Maroni

L'association La Kaz anime le podium de la roche en l'honneur de Rames Guyane

L’éclectisme au rendez-vous, le concert de la Roche Bleue en l’honneur de Rames Guyane samedi soir a réussi le triple pari de fêter l’événement sportif en rassemblant un public cosmopolite, à l’image de la scène qui offrait un paysage artistique pluriel.


L'association La Kaz anime le podium de la roche en l'honneur de Rames Guyane
Cultures diverses représentées samedi, dont bushinenguée avec les danseuses awassa des sables blancs et l’énergie fulgurante et souriante de Sidonie, l’acoustique est venu en premier, avec la générosité de Sami de Mayotte, qui salue les rameurs ayant « réussi le lien entre les deux continents, entre la Guyane et le Sénégal ». La suite, de DJ Obelix ou Selecta T, du collectif d’un jour rassemblant les artistes Genobri, Bongo IKey et King Mo a fait danser, scander avec Fleot, et dépenser quelques voix féminines enthousiastes venus chanter les morceaux connus par cœur de Koloni et Fondering. Les danseurs de Boogy West ont encore épatés quelques yeux : ce collectif de dix danseurs agé pour le plus jeune de neuf ans, gagnant du battle 2006 au Suriname, promet encore des progrès à la hauteur de ces jeunes talents. La soirée s’est clôturée à deux heures du matin, après une scène de huit heures de sons. La Kaz est de nouveau initiateur d’un projet offrant une visibilité aux artistes guyanais : Cultures, musiques, danses et surtout sound system sur fond de riddim jamaicain ont fait entendre reggae, ragga, hip hop et dance hall. Merci La Kaz.
16 Janvier 2007 - écrit par A.C


              






Facebook

Les annonces

Vente (120)

Divers (17)

Immobilier (53)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube