Saint-Laurent d
Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Le collège E. Tell Eboué honore les élèves méritants et madame Lo A Tjon, gestionnaire à la retraite.


La traditionnelle remise des prix aux élèves méritants du collège E. Tell Eboué s’est déroulée vendredi 21 juin dans la salle des fêtes, sur le thème du quarantenaire de l’établissement (1973/2013) et en présence de l’ensemble de la communauté scolaire. Les élèves et les personnels accueillaient aussi de nombreux invités : représentants du Rectorat, de la mairie de Saint Laurent, du service patrimoine de la ville, de la Région, de la DJSCS, d’anciens élèves et membres du personnel, ainsi que la Miss Saint Laurent. La plupart de ces invités sont liés à l’histoire de cet établissement (ancien bagne des femmes, ancienne école des sœurs et plus vieux collège de l’Ouest) et souhaitaient apporter leur soutien aux organisateurs.

Une après-midi riche en couleurs et en émotions proposée par le Comité des fêtes du collège et animée avec panache par Clarisse Léger, surveillante et ancienne élève. Les meilleurs élèves et les plus méritants ont été honorés par leurs enseignants et par leurs camarades. De très nombreux lots de livres ont été offerts par les invités sous les applaudissements de la salle décorée pour l’occasion. L’ambiance était à son comble lors des entractes artistiques proposés par les élèves et les professeurs : chants de la chorale, danses folkloriques et modernes … sous les vivats d’élèves enthousiastes.

Un dernier temps fort clôtura cette belle fête par un hommage à madame Josette Lo A Tjon, gestionnaire de l’établissement depuis 40 ans. Et c’est sur scène, entourée des siens, des anciens du collège et de l’actuelle direction, au son du chant traditionnel « Alé di yo, nou-la, nou pòkò mò» qu’elle a reçu un bouquet de roses sous les applaudissements de la salle. Un moment d’émotion pour ceux qui ont partagé avec elle de nombreuses années à Tell Eboué, dont mesdames Bardury et Pindard, anciennes principales de l’établissement.
Comme elles l’ont rappelé, il y a un attachement fort pour certains à ce lieu de mémoire et madame Lo A Tjon est un exemple de continuité : jeune-fille élève à l’école des sœurs, gestionnaire du collège, pilier de l’établissement, elle incarne ce lien entre les différentes générations.
En début de soirée, un apéritif dînatoire a terminé la manifestation jusqu’à tard dans la soirée.
6 Juillet 2013 - écrit par


              





Les annonces

Vente (98)

Divers (51)

Immobilier (46)



Partager ce site
Suivez-nous