Saint-Laurent du Maroni

Lénaïck ADAM, un étudiant à l'avenir prometteur


Lénaïck ADAM est un étudiant de 20 ans, en deuxième année à l'Institut d’Études Politiques de Paris (Sciences Po). IL est également depuis un an, un jeune entrepreneur saint-laurentais.

Cet étudiant à l'avenir prometteur a passé une partie de son enfance à La Charbonnière et a effectué toute sa scolarité dans la capitale de l'Ouest.

Loin de l'image convenue de ces élites de la République française, il a relevé le défi de se hisser à la hauteur de ses ambitions. Rencontre avec une personnalité hors du commun.
11 Septembre 2012 - écrit par OuebTv


              

Commentaires

1.Posté par gigi le 13/09/2012 09:00 (depuis mobile)
Vraiment fière de savoir que des jeunes de l ouest ont de l ambition . Courage et bonne continuation surtout !

2.Posté par Ness le 13/09/2012 09:22
Je suis fière de toi mon neveu chéri. Bon courage.

3.Posté par JOEL DEPLANQUE le 13/09/2012 14:41
LACSANSLOI
L'histoire retiendra que c'est sous la présidence de N. Sarkozy que l’accès à ces grandes écoles s'est ouvert à certains milieux sociaux. Lénaïck le constate sans démagogie, contrairement à certains élus. Ce faisant, il démontre que la volonté de progresser, de sortir d'un certain formatage lié aux limites généré par un repli sur les "contextes locaux". Bel exemple de reconnaissance des avantages du multiculturalisme. Bravo pour une belle évocation de la culture du travail, du mérite et du refus de la facilité ! Comme nous sommes loin ici de certains concepts ! Bravo !

4.Posté par Tijé Krakémantò le 13/09/2012 17:20
Facebook
Roulo-bravo !!! Moy sani !!!
Grémési Bondjé, Gaantangi Gadu, nou gen dé tijenn Kamalakuli/Soolan ki pa ka dronmi, ki gen yé tèt byen maré asou yé zépol !!!!

Tchenbé rèd pa largé, holi taanga !!!

5.Posté par Tijé Krakémantò le 13/09/2012 17:36
Facebook
Roulo-bravo aussi pour les parents !!!
qui n'ont pas démissionné et ont une ambition pour leur enfant.

6.Posté par Lénaïck le 13/09/2012 19:20
Je vous remercie infiment ... Heureux de voir votre joie. Le combat n'est pas terminé.

7.Posté par JOEL DEPLANQUE le 14/09/2012 11:51
LACSANSLOI
"Le combat n'est pas terminé. "
Oh que non ! Ce sera un long, très long parcours du combattant. Là est sans doute le vrai courage. La société française est prête je crois dans son ensemble à accepter les différences. En sera-t-il de même pour le milieu d'origine au sein duquel fierté et jalousies rentrées pourraient s'opposer ? Car le clou qui dépasse appelle le marteau et les plus sérieux obstacles viendront sans doute de là où on les attend le moins.
Reste la valeur d'exemple à suivre. L’État a son doute compris que c'est dans ces milieux défavorisés que peuvent se rencontrer les plus fortes énergies et volontés de s'en sortir (?).
Ne pas croire que tout est gagné. Ouvrir les grandes écoles à la diversité est une chose. L'intégration totale des heureux bénéficiaires en est une autre. Le phénomène pourrait être comparable à la question du droit des femmes. Le droit de vote et l’égalité leur ont été reconnus il y a déjà longtemps alors que leur représentativité au sein des instances dirigeantes et la parité de leurs salaires ne sont pas vraiment acquises.
Je noterai en passant la pertinence des réponses données du tac au tac par l'interviewé. J'ai l'impression que le journaliste a été bluffé. Wow ! Très prometteur !

8.Posté par Lénaïck le 17/09/2012 08:22
Tout cela est bien profond et rempli de pertinence. En se complétant par des questions qui émergent toujours à la surface de notre société et qui attendent des réponses. Je retiens une chose " le clou qui dépasse appelle le marteau et les plus sérieux obstacles viendront sans doute de là où on les attend le moins." c'est un vrai problème dans ce monde : la méchanceté crée des obstacles qui relève de ce mélange de "fierté et jalousies rentrées (qui) pourraient s'opposer". Toutefois la vigilance est suggérée mais vivre est aussi de rigueur : demain nous dévoilera ses secrets qui hier et longtemps ont fait leurs apparition en de multiples hypothèses. Le jour J tout sera plus claire.
Enfin heureux d'avoir bluffé le journalise :-) Merci

9.Posté par JOEL DEPLANQUE le 17/09/2012 15:13
LACSANSLOI
Surtout merci à toi pour ta lucidité, ton dynamisme et ton caractère de battant. Que toutes ces qualités soient des armes à ton service dans ce monde hostile. La vraie jungle, la pire, ça n'est pas la forêt amazonienne, mais nos sociétés "civilisées". La liberté reste un combat, comparable à ces grands arbres de la forêt primaire pour qui l'accès à la canopée n'a pas été offert sur un plateau. Ta réussite fera mentir cette excuse galvaudée "C'est la Guyane" et tous ses sous-entendus. Bonne chance !

10.Posté par stéphanie le 22/09/2012 18:57
Bravo à Lénaïck, à Jessi récemment diplômé et à tous les autres. Cela fait vraiment plaisir, continuez bien.
Une petite précision par rapport à un précédent post. Je ne sais pas ce que l'histoire doit retenir, mais les conventions ZEP de science po Paris ont commencé en l'an 2000, bien avant la présidence de Nicolas Sarkozy. Et Science Po Paris est gérée par une fondation privée, ce n'est donc pas l'Etat qui décide de ses modalités d'admission.

11.Posté par ROBINSON David le 23/09/2012 12:51
la preuve ke tt est possible par la volonté (kan on veu on peu) Bravo et bonne continuation a toi lénaïck et big up Cédric (tonton).

12.Posté par Tais Manusca Kommies le 24/09/2012 09:31
je ne peux que vous féliciter, cela fait plaisir de voir un jeune bushinengué à Science Po en espérant que cela ouvrira la porte à d'autre.

13.Posté par Lénaïck le 25/09/2012 16:21
Je vous remercie encore une fois M. Deplanque. Tous mes traits ont d'abord été pour certains innés et pour d'autres j'ai pris le temps de les cultiver par mes discussions, rencontres, difficultés, joies, etc. Auourd'hui j'en suis fier et je reste disponible pour tout partage ou échange avec les autres. La vie la pire des jungles en effet surtout avec l'émergence de l'individualisme et la défense des libertés individuelles ce qui n'est pas forcément une bonne chose pour la société. En effet, l'individualisme atomise la société chacun veut voir ses libertés primer alors que nous formons un ensemble qui devrait être indivisible. "Cest la Guyane" est un mensonge qui rassure certains mais qui comporte tout de même ces quelques traits non condamnables par leurs côtés véridiques. Il y a des choses à améliorer mais cela ne peut se faire sèchement mais progressivement comme tout changement confronté à des réalités bien trop pesantes comme par exemple un manque de moyens.

Je remercie notamment avec force tous ceux qui sont avec moi et qui ont eu un sentiment de fierté lorsqu'ils m'ont regardé. Je salue mes camarades toujours présents : je pense à ceux qui sont rentrés, à Jessi dont je suis fier, à ceux qui sortiront diplomés cette année notamment Romaric Socia et ceux qui viennent derrière (Roberto). La route est longue mais le soleil se couche vite et souvent ainsi on ne voit pas le temps passé : pourtant le diplome arrive à grande vitesse.

Nouveau commentaire :
Twitter







Facebook

Les annonces

Vente (119)

Divers (17)

Immobilier (55)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube