Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Signature du Contrat Local de Sécurité et de prévention de la délinquance


Cette instance de concertation entre les partenaires et acteurs confrontés quotidiennement aux problèmes de délinquance, a permis de mieux appréhender les difficultés du terrain et tenter d’y apporter des solutions. Saint-Laurent du Maroni se caractérise par un fort taux d’accroissement démographique, avec une population extrêmement jeune (50% de la population a moins de 25ans) et un tissu économique qui reste peu développé. Il est ainsi difficile pour la population locale de bâtir un projet scolaire, professionnel et social suffisamment motivant. Dans ce contexte marqué par une croissance démographique et urbaine soutenue, la question du « Vivre ensemble » est primordiale.

Pour se faire, sans doute faut il respecter un code de bonne conduite, les règles du jeu social. Loin d'être suffisant, chacun doit avoir la capacité de s’assumer comme acteur de sa propre histoire en développant un projet de vie personnel et du même coup à participer au mouvement social.

C’est à partir de ce principe que le Contrat Local de Sécurité souhaitent mettre en place des actions concrètes pour la promotion d’une ville sûre, qui garantie à tous sécurité et tranquillité. Ce dispositif élaboré conformément à la loi du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance conçoit des mesures drastiques destinées à garantir la sécurité des personnes et des biens. Quatre objectifs ont ainsi été présentés, à savoir :

* Créer les conditions d’un environnement plus sûr en intégrant la prévention de la délinquance dans l’aménagement urbain par la vidéo-protection et l’éclairage de la ville.

* Prévenir le passage à l’acte en favorisant la diversité dans l’emploi, le recours à la formation. Cela passe par une lutte contre l’échec scolaire, l’absentéisme ou encore la consommation de stupéfiants qui peuvent être à l’origine de ce cercle vicieux.

* Soutien aux publics vulnérables en informant les victimes sur leurs droits et les démarches à suivre pour obtenir réparation.

* Communiquer et coordonner l’ensemble des acteurs. Cinq actions ont été définies dont la diffusion des bonnes pratiques, quelques conseils pour former des citoyens vigilants. Il faut pour cela une bonne coordination et répartition des missions entre la police municipale et la gendarmerie. Des réunions doivent êtres quotidiennement mise en place pour assurer le dialogue et le suivi des actions.

La population en sera certainement informée afin d’apaiser les tensions et de recruter le maximum d’opinion.

Les membres constituant le Conseil Local de Sécurité et de Prévention sont:

* Le Préfet de la région Guyane.
* Le Président du Conseil Général.
* Le procureur de la République
* Le Recteur de l'Académie de Guyane.
* Le Président de la CCIRG
* Le Maire de Saint-Laurent du Maroni
26 Janvier 2011 - écrit par Zoé Castieau


              

Commentaires

1.Posté par tizozio le 27/01/2011 14:57
On pourrais parler de cela après la période du carnaval ?

2.Posté par Gérald Langin le 27/01/2011 19:10
Je me rapelle de cette action dans le programme d'APC alors quand on pas de projet pour sa commune il est bien de copié sur le programme des autres. Mais il reste tellement de chose à faire GRAND Dieu sauvez St Laurent du Maroni...

3.Posté par Mdr le 28/01/2011 11:36
@"je me rappelle de cette action dans le programme d'APC, alors quand on pas de projet pour sa commune il est bien de copié sur le programme des autres"

Mdr Mdr Mdr

Le CLSPD, ni monsieur le Maire n'ont attendu l'avènement d'APC pour mettre le CLSPD en place. D'ailleurs si le contrat a été renouvelé cette année, c'est bien parce qu'un travail de réflexion et d'actions de prévention a été mené ces dernières années. Il a certainement manqué de communication autour de tout cela à l'époque, puisque Mr LANGIN est persuadé que le programme d'APC qui existe depuis les élections de 2008 (si je ne me trompe pas) a été plagié.

Bref, il est surtout important de signaler l'importance de la communication dans toute chose, et de suivre le travail qui sera mené par le CLSPD après ce renouvellement de contrat.
Et puis les nouveaux objectifs n'ont pas été pondus par l'opération du saint esprit, mais répondent justement à ce travail de concertation et de partenariat avec la gendarmerie, la police municipale, l'éducation nationale, la préfecture la collectivité. Travail basé sur des statistiques, des rapports et autres....

Je finirai par arrêtons de polémiquer pour un oui et pour un non, et saluons le travail fait. MERCI





Les annonces

Vente (120)

Divers (17)

Immobilier (53)



Partager ce site
Suivez-nous