Saint-Laurent du Maroni

Destruction d'un squat au centre-ville


Située en face de la gare routière de Saint-Laurent, à l'angle des rues Montravel et Raynart, cette maison était occupée illégalement par des squatters depuis des années. Elle a été détruite mercredi matin...
11 Février 2010 - écrit par


              

Commentaires

1.Posté par nounoune973 le 11/02/2010 11:47
Il etait bien temps ,si a pa té proprio 'a skwat a té ké la toujou pliss étranjé san papié an nou péyi vu que ce skwat c'etait l'hotel des sans papiers et là ou c'est encore plus désolant c'est qu'il y avait un bébé avec eux enfin !!!

2.Posté par vue de loin le 11/02/2010 21:05
un patrimoine de st laurent qui disparait mais bof c'étai pas réparable regardon vers l'avenire...

3.Posté par QUEL GACHIS... le 12/02/2010 09:40

Pourquoi la municipalité de St Laurent avec la DRAC GUYANE (subvention europe et/ou de la DRAC au titre de la restauration du patrimoine bati) n'a pas réhabilité cette très belle maison créole (patrimoine Guyanais) ??? QUEL GÄCHIS !!!...

Il y a toujours une solution à un problème mais celle-ci à mon avis est carrèment trop expéditif... On efface notre patrimoine du «petit Paris»... Historiquement parlant !... (un bel ensemble architectural, monument historique datant du temps du bagne)... qu'en pense notre adjoint chargé des affaires culturelles Franck THOMAS ?

La Direction régionale des Affaires culturelles de Guyane (D.R.A.C.), est un service extérieur du Ministère de la Culture et de la Communication placé auprès du Préfet de Région.

En 2003, la DRAC a pu lancer les réhabilitations de 35 maisons créoles, dans différentes communes de la Guyane, ainsi que la restauration de monuments historiques, telle la Cathédrale Saint Sauveur, de Cayenne, en partenariat avec le Conseil Général. Elle a également poursuivi ses stages de formation pour la conservation de la mémoire orale, la numérisation des documents audiovisuels et la muséographie, tout en organisant les Journées du patrimoine dans toutes les communes de la Guyane.

Les missions de la D.R.A.C.

L'organigramme de la D.R.A.C. reflète la diversité de ses attributions. On y trouve classiquement des services chargés de la politique du patrimoine, et de services qui interviennent dans les domaines de la création artistique et du développement culturel.

Dans ces deux grands domaines, les fonctions assurées sont diverses : application des réglementations, recherche, documentation, interventions financières (soit en gestion directe, soit en subventions versées aux structures culturelles et aux propriétaires d'immeubles à caractère patrimonial). Il faut rappeler ici que la D.R.A.C. n'est pas un opérateur culturel comme peut l'être, par exemple, un centre culturel (par exemple CCL de St Laurent).

UNE SUBVENTION DE L’EUROPE ET/OU DE LA DRAC
AU TITRE DE LA RESTAURATION DU PATRIMOINE BATI ??? ET NON ON PREFERE DETRUIRE...

4.Posté par olivia le 16/02/2010 05:04
Thomas F., tu travailles pour oueb tv aussi mnt ?




Les annonces

Vente (36)

Divers (26)

Immobilier (30)


Dernières annonces postées



Facebook


Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube