Le point sur le mouvement de mécontentement dans les établissements scolaires de l'ouest guyanais

Après plusieurs semaines de manifestations contre la diminution des moyens alloués aux établissements scolaires du second degré, notamment après les propositions de DGH (Dotation Horaire Globale), le mouvement de mécontentement croit au sein de la communauté éducative de l'ouest guyanais. Où en est la mobilisation et quelles sont les prochaines actions envisagées dans le bras de fer qui oppose parents, élèves et enseignants au rectorat?
Bilan d'étape d'un mouvement citoyen.


Le point sur le mouvement de mécontentement dans les établissements scolaires de l'ouest guyanais
Compte-rendu du mardi 29 avril 2008

Pari réussi pour cette deuxième grande manifestation! Un millier de personnes parait-il ! On prend les mêmes et on recommence. Les mêmes, pas tout à fait : lycéens, enseignants (Apatou, Awala-Yalimapo, Mana, Saint-Laurent), certes, mais aussi cette fois, et surtout, les parents, en très grand nombre! Le mouvement prend forme, se structure, il devient Citoyen ! Alors la mobilisation rassure, l’action forte peut commencer. Celle qui refuse une politique globale, inapplicable d’autant plus en Guyane, celle qui revendique la réhabilitation des moyens, mais surtout celle qui engagera une vraie réflexion concertée sur l’Education en Guyane, avec ses spécificités.

11h00, au CCL – AG réunissant une majorité de parents d’élèves, enseignants, lycéens, et autres.


Le mouvement est sur une pente ascendante, le bilan des actions menées est positif, les gens concernés engagés : implication des parents, attention du Primaire, une lettre de M. Léon Bertrand réclamant la dépêche urgente d’une mission sur place avant toute application d’une quelconque « réforme » (mesures budgétaires…) ne collant en rien à nos réalités…

La délégation devait le rencontrer ce jour à 15h00. Ayant été appelé à Cayenne, il était question de rencontrer, en tant que chargée des affaires scolaires à la mairie de Saint-Laurent, Mme Bardury.
Vote contre.



Le point sur le mouvement de mécontentement dans les établissements scolaires de l'ouest guyanais
Donc, toujours pas de réponse.

Une réflexion est alors amorcée sur les actions à venir.
Une ligne directrice : aller jusqu’au bout, par des actions fortes, pour inciter toute autorité à réagir rapidement :

· Interpellation des députés.
· Blocage des établissements par les parents. Ceux-ci s’organisent, même si les problèmes d’une mobilisation massive sont évoqués (déplacement, travail….). Mais ils ont montré leur volonté d’implication dans l’éducation scolaire de leurs enfants. C’est à eux maintenant que revient ce pouvoir. Mise en place de blocages dès mercredi 30 avril.
· Refus des élèves d’aller en cours évoqué.
· Se diriger vers Cayenne, vers les instances de plus haute AUTORITÉ. VOTE POUR.
· S’organiser, se structurer en tant que Mouvement Citoyen.


Le point sur le mouvement de mécontentement dans les établissements scolaires de l'ouest guyanais
Discussion autour de Cayenne : quand ? qui ? pourquoi ? comment ?

Quand ? Plusieurs dates sont proposées : le 13, le 14 mai et le 20 mai, sachant que le 15 mai aura lieu une manifestation rassemblant l’ensemble de la Fonction Publique. Le débat s’est axé sur la possible confusion entre ce mouvement et un mouvement plus général, la possibilité de mobiliser l’Est guyanais sur ces dates, et le temps disponible pour organiser le convoi (demandes de mise à disposition de bus). 14 mai VOTé

Qui ? Tout le monde bien sûr…

Pourquoi ? Obtenir une réponse.

Comment ? En voitures personnelles et bus affrétés.

La date du 14 mai posant peut-être des problèmes logistiques (délais trop courts), et la structuration du mouvement devant se faire, une réunion est remise à l’après-midi, 15h30 à la salle de la Charbonnière.


Réunion, salle de la Charbonnière, 15h30
Constitution de groupes de travail pour restructurer le mouvement :

· spécificités locales de la Guyane (collecte de données précises sur la population et les structures)
· relations avec médias
· coordination des parents
· coordination des lycéens
· coordination des enseignants du secondaire
· coordination des enseignants du primaire
· coordination des élus

En tout, 25 personnes mobilisées à ces tâches. Chaque référent des groupes de travail s'est rendu à la mairie d’Awala, samedi 3/05 à 15h00, pour rendre compte du travail effectué jusque là.
Au cours de cette réunion, ont été organisées concrètement nos journées d’actions à Cayenne.

6 Mai 2008 - écrit par Sandra de Mana



Commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

2.Posté par JC le 06/05/2008 06:37
Une petite question: pourquoi seul est flouté le visage de la caucasienne présente sur la troisième photo? Serait-ce une enseignante qui n'assume pas ses propres protestations et ce mouvement grotesque?

Un simple curiosité...

1.Posté par JC le 06/05/2008 06:32
"On prend les mêmes et on recommence": ça résume tout! Pauvre Sandra...

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter



Les annonces

Vente (4)

Divers (2)


Dernières annonces postées



Facebook

@ouebtv
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube