Saint-Laurent du Maroni

Plus de crédit aux chèques BFC


Plus de crédit aux chèques BFC
Comme il fallait s’y attendre, en raison de la grève qui perdure à la BFC, les commerçants n’acceptent plus les chèques des clients de cette banque, pour lesquels la vie quotidienne devient décidément bien compliquée. En effet, les incertitudes quant au règlement et à la durée du conflit font que même dans le cas de clients habituels, il est assez délicat et risqué d’accepter un titre de paiement d’une banque en pleine crise, et d’autres moyens de paiement sont alors préférés aux chèques. Devant cet état de fait, les malheureux clients de la BFC se voient contraints de composer et de trouver des solutions. " Ce matin j'ai cherché à payer comme d'habitude mes achats par chèque, aucun magasin n'a voulu me faire confiance. Je suis dans l'obligation de faire un crédit. Pour les stations, c'est pareil", nous explique l’un d’entre eux. Reste que cette grève d’une durée anormale et la volonté flagrante de l’AFB de laisser « pourrir » le conflit, ne laissent guère augurer d’une issue positive, surtout dans le cas de la petite agence de Saint-Laurent. Aussi, ne serait-il peut-être pas déraisonnable pour les clients BFC de la commune de se mettre dores et déjà à prospecter auprès d’autres établissements.
8 Mars 2004 - écrit par A.B


              

Commentaires

1.Posté par patrick.obled@wanadoo.fr le 19/03/2004 01:18
comment faire confiance à une banque dont les employés sont en grève depuis 3 mois sans que leurs payes ne soient amputées comme dans une société normale. A ce prix cette grève peut durer des années.




Les annonces

Vente (36)

Divers (17)

Immobilier (30)


Dernières annonces postées



Facebook


Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube