Saint-Laurent du Maroni, Capitale de l'ouest de la Guyane Française

Village Espérance : le ras-le-bol des habitants.

Vendredi dernier, les habitants du village amérindien d’Espérance ont exprimé leur ras-le-bol en barrant la route de Saint Jean. Une action coup de poing destinée à sensibiliser les autorités sur le problème de la piste qui mène au village. En effet, depuis plusieurs semaines, la piste est quasiment impraticable à cause des pluies et du va-et-vient incessant des camions poids-lourds de la société RIBAL.


Village Espérance : le ras-le-bol des habitants.
« Ras-le-bol !», c’est le, coup de gueule des habitants du village Espérance qui n’en peuvent plus de l’état de la seule piste qui dessert le village. En saison des pluies, l’état de la piste est habituellement lamentable; mais il faut ajouter à cela les nombreuses allées et venues des camions poids-lourds; la piste est alors impraticable. Les premières victimes sont les enfants du village qui doivent désormais se lever de très bonne heure pour rejoindre le bus scolaire au niveau de la route de Saint Jean. Les bus Palmier refusent d’emprunter la piste à cause de son état. Les enfants doivent marcher dans la boue sur plusieurs mètres pour rejoindre leur bus ; certains se voient même refuser l’accès au bus - et même l’entrée en classe- à cause de leurs chaussures maculées de boue ! Une situation intolérable pour les parents qui accusent en bloc la mairie et les entreprises VILLERONCE et RIBAL (Voir photos).

Village Espérance : le ras-le-bol des habitants.
En effet l’entreprise Villeronce a mis à disposition de l’entreprise Ribal sa barge sur le Maroni pour acheminer les matériaux de construction de la future route reliant Saint Laurent à Apatou. Les poids-lourds transportant des matériaux en béton creusent chaque jour un peu plus d’énormes sillons dans la latérite. Alertée par courrier, la municipalité ne s’était pas encore penchée sur le problème. C’est aujourd’hui chose faite après des négociations entre les entreprises concernées, des élus de la commune, des représentants de la DDE et les habitants du village Espérance menés par leur capitaine, M. Mac-Intosch. Un accord en trois points précise l’interdiction aux poids-lourds de circuler sur la piste durant la saison des pluies, la réfection immédiate par les entreprises concernées de cette même piste ainsi que la promesse par la mairie de régler au plus vite cette question. Depuis 1980 que la communauté amérindienne s’est installée sur les rives du Maroni, aucun effort sérieux n’a été fait concernant l’accès au village. Espérons qu’après cette manifestation, les habitants du village Espérance pourront retrouver leur sérénité.

Village Espérance : le ras-le-bol des habitants.
6 Février 2006 - écrit par C. M


              

Commentaires

1.Posté par Michel le 07/02/2006 08:29
Marinus, tu as bien raison de te faire entendre. Moi qui connaît bien ton village pour avoir été hébergé dans le carbet en face de chez toi, je trouve choquant l'inertie des pouvoirs publics devant la destruction de la route qui traverse ton village. Cette route aurait dû être bitumée avec des écoulements adaptés aux pluies. Bonjour à ta famille. Amicalement. Michel




Les annonces

Vente (36)

Divers (17)

Immobilier (28)


Dernières annonces

Partager ce site
Suivez-nous